24/08/2017

Dernière mise à jour09:20:34 PM GMT

Vous êtes ici >> Accueil

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Sassou Nguesso le crucificateur du Congo-Brazzaville n'a pas le sens de l'Etat !

Sassou Nguesso le crucificateur du Congo-Brazzaville n'a pas le sens de l'Etat !

« Chaque génération doit dans une relative opacité, découvrir sa mission, la remplir ou la trahir. » Frantz FANON.

Avec SASSOU, l’avenir appartient aux médiocres

Avec SASSOU,  l’avenir appartient aux médiocres

Vendre de l’illusion pour demeurer au pouvoir, coûte que coûte et cela qu'importe que la terre de nos ancêtres le Congo perde sa v...

Nouveautés

Actualité en continu

La risée Maire de Brazzaville Hugues Ngouélondelé nommé ministre des sports

Jean Claude BERI

C'est sans doute le maires de la ville le plus incompétents depuis Fulbert YOULOU le premier maire de Brazzaville en 1956

(165)
Lire la suite...

OPÉRATION BOMA CONGO : MOI, MON FILS KIKI OU LE CHAOS

Patrick Eric MAMPOUYA

Non content d'avoir conduit le pays dans l'insolvabilité et la banqueroute, monsieur Sassou Nguesso a décidé de livrer notre pays aux fonds vautours. En clair, il a pris la décision de s'associer aux fonds d’investissements spécialisés dans le rachat des dettes pourries communément appelés "Fonds vautours". (453)
Lire la suite...

Sassou Nguesso le crucificateur du Congo-Brazzaville n'a pas le sens de l'Etat !

Jean Claude BERI

« Chaque génération doit dans une relative opacité, découvrir sa mission, la remplir ou la trahir. » Frantz FANON.

(1071)
Lire la suite...

Lettre au Président Emmanuel Macron de France : Les Sciences des Pyramides

MAGNONGUI CHRISTIAN·

Monsieur Emmanuel Macron

Président de la République Française

Palais de l’Élysée, 55 Rue du Faubourg, Saint-honoré

75008 Paris France

(920)
Lire la suite...

Avec SASSOU, l’avenir appartient aux médiocres

Jean Claude BERI

Vendre de l’illusion pour demeurer au pouvoir, coûte que coûte et cela qu'importe que la terre de nos ancêtres le Congo perde sa verdure et devienne rouge-sang, jonchée des corps meurtris par la perforation des balles de ces chiens de chasse venus d’ailleurs . C’est la gouvernance par la démonstration d’une force assassine qui prévaut dans un Congo apeur , comme on l’a vu ce 15 Août 2017 au boulevard des Armées. (626)
Lire la suite...