23/10/2017

Dernière mise à jour08:58:55 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Actualités

Congo-Brazzaville: Le mal est toujours là

Envoyer Imprimer PDF

« L’échec du pouvoir en place doit amener le peuple à s’inscrire dans une logique alternative au sassouisme » JCB

En finir avec les éléphants blancs de Sassou-Nguesso

Envoyer Imprimer PDF

Il est de coutume qu’au Congo-Brazzaville, l’éléphant soit le symbole animalier des campagnes politiques de Sassou-Nguesso, il ne me revient pas de flatter ou de faire l’apologie de ce personnage.

Congo-Brazzaville : Faut-il un réveil tunisien de la jeunesse congolaise ?

Envoyer Imprimer PDF

"Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est pour le peuple le plus sacré et le plus indispensable des devoirs". ROBESPIERRE

50 ans d'independance pour une introspection salutaire

Envoyer Imprimer PDF

« En 50 ans d’indépendance, le bilan est affligeant. Les guerres civiles, les crises, la pauvreté jalonnent le parcours de tout pays africain. Des pays sans projet politique cohérent, sans véritable politique économique ; le niveau de formation des équipes dirigeantes est douteux, les dirigeants choisis pour la plupart par cooptation plutôt que pour leur compétence, la démission des intellectuels… » Mambou Aimée Gnali

Congo-Brazzaville : Un bilan en trompe œil 2 : Quelle politique de redistribution sociale des richesses ?

Envoyer Imprimer PDF

Les congolais ne croient plus au Père Noël. Depuis 13 ans, les années passent et malheureusement se ressemblent car leurs portes monnaies subissent sans cesse les effets pervers d’une crise qui ne dit pas son nom. Une petite musique soucieuse orchestrée par un son de repli sur soi, de tristesse de colère mais surtout d’inquiétude. Comment faire pour passer les fêtes de fin d’années en ayant assuré ne fusse qu’un repas dans la journée ? Faut-il le marteler de nouveau qu’il y a urgence de s’intéresser davantage aux situations des plus démunies qui croupissent au seuil du dénuement ? Cette population livrée à elle-même a assez du déni de reconnaissance par le gouvernement de leurs conditions dégradantes au jour le jour.

Page 322 sur 323