Vous êtes ici >> Actualités A la une Culture Salon du tourisme 2013: un artisan camerounais occupe le stand du Congo-Brazza

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Salon du tourisme 2013: un artisan camerounais occupe le stand du Congo-Brazza

Envoyer Imprimer PDF
Comment gaspiller inutilement l’argent du contribuable congolais? C’est simple, réservez un grand stand à des dizaines de milliers d’euros à Paris, puis ne l’occupez pas. C’est ce que vient de faire le Ministère du tourisme lors du Salon Mondial du Tourisme (21-24 mars 2013). Médusés, les organisateurs n’en reviennent toujours pas.

Diversification économique
Aiguillé par la banque mondiale, le Congo a décidé depuis une décennie la diversification de son économie. Aussi, le Congo a-t-il misé sur le tourisme. Dans cette optique, les autorités congolaises tentent depuis de nombreuses années de stimuler ce secteur encore mal exploité. Situé sous l’équateur, le Congo dispose de richesses naturelles qui le placeraient parmi les destinations touristiques les plus prisées des amoureux de la nature.  Pour atteindre cet objectif le gouvernement mise sur une communication internationale en participant aux grands salons mondiaux sur ce sujet, dont celui de Paris. Dans la vision du Congo pays émergent à l’horizon 2025, le tourisme est perçu comme un facteur important de ce dispositif.  Il s’agit de faire du Congo une terre d’accueil et d’hospitalité; une destination attractive, accessible qui offre des produits touristiques de qualité, diversifies, visibles et compétitifs. A ce titre, le secteur du tourisme concourt au rayonnement international du pays.

Un stand vide au salon du tourisme de Paris
En 2012, le Congo avait participé au salon mondial du tourisme à Paris. Cette participation avait permis au pays de nouer des contacts avec des tours opérators afin de les inciter à inscrire le pays parmi les destinations qu’ils proposaient.
Mais ce que nous venons d’observer au dernier salon du tourisme de Paris 2013 est un vrai scandale et une insulte à la volonté nationale de développement du tourisme.  Voici le récit de ces quatre jours.
Le 21 mars, jour d’ouverture du salon, jour de peu d’affluence, le stand du Congo est vide, notre correspondant sur place pense que la délégation congolaise récupère à son hôtel. Le vendredi 22 mars, en milieu de journée, notre correspondant attend devant le stand : C 78  du Congo. Environ 20m2, bien décoré,  un écran plat accroché au mur, un petit salon, des supports d’exposition, mais il est vide. Nous nous renseignons auprès des exposants camerounais, en face. Hélas, ils n’ont pas vu l’ombre d’un seul membre de la délégation congolaise. Nous décidons de contacter les organisateurs du salon. Et là surprise! Ils nous affirment ne pas avoir de contacts avec les responsables du tourisme congolais car il est impossible de les joindre au téléphone. Les responsables du ministère du tourisme ont été tout simplement absents du salon alors qu’un stand de plus de 20 m2 était réservé depuis trois ans naturellement payé. Son coût, environ 12000 € par jour.

Cette situation inédite à l’échelle d’un pays a scandalisé d’autres exposants africains. Le samedi 23 mars jusqu’à la fin du salon, un artisan camerounais a décidé d’occuper le stand. Il y expose ses produits collectés auprès d’autres artisans. Monsieur MOHAMAN SALISSOU  justifie ce squatt par la gêne occasionnée par le fait de voir ce stand vide et l’incapacité de fournir des explications aux visiteurs pour la raison de cette absence du Congo.
«Quand je suis arrivé, dès l’ouverture du salon, j’ai constaté que le stand était vide, j’ai contacté les organisateurs qui m’ont fait comprendre qu’ils n’arrivaient pas à joindre les responsables congolais. Hier samedi, comme c’est la foule, j’ai installé mes produits ici. Beaucoup de gens m’ont félicité car de tels comportements ne sont pas bon, c’est l‘image de l’Afrique qui est salie. L’état congolais a investi de l’argent pour payer ce stand. Le fait qu’il soit vide suscite des interrogations de la part  des visiteurs» explique M. Mohaman.

Nos demandes d’explications auprès du ministère du tourisme sont restées lettres mortes. Ainsi va le Congo.N’est-ce pas?

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

Commentaires  

 
0 #2 restaurants near me 05-07-2015 11:28
Thank you for sharing your thoughts. I truly appreciate your efforts
and I will be waiting for your further write ups
thank you once again.
Citer
 
 
0 #1 Smitha168 25-06-2014 15:26
I'm seeking weblogs which all have fantastic guidance on what's popular and specifically what the top rated makeup is.. bdbbceeddggakfg c
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir