Vous êtes ici >> Actualités A la une Culture La fête de Ya Foufou

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

La fête de Ya Foufou

Envoyer Imprimer PDF

Si la culture comprend tout ce qui est socialement hérité ou transmis, son domaine englobe les ordres de faits les plus différents : croyances, connaissances, sentiments, littérature (souvent si riche, alors sous forme orale chez les peuples sans écriture)

qui sont des éléments culturels, de même que le langage ou tout autre système de symboles qui est leur véhicule.

Le conte congolais que nous livre Patrick serge Boutsindi rentre dans cet ordre selon lequel s’ordonne les rapports sociaux qui eux sont également culturels.

En fait, dans un village du Congo vivait « Ya Foufou » (1). Un jour, il décida d’organiser une fête chez lui. Il invita tous ses amis. Il était connu pour ne pas être très généreux.

Alors comment fera-t-il pour ne rien dépenser ?....

Un conte fascinant et révélateur des règles de cohabitation et du système d’éducation. Disons une contribution à la plus grande générosité des autres.

Patrick Serge Boutsindi est né au Congo-Brazzaville. Il vit en France, et a déjà publié à l’Harmattan des recueils de nouvelles, des romans et un essai

Clément Ossinondé, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

(1) - « La fête de Ya Foufou »

(Publication de son nouveau livre – Edition l’Harmattan)

Raconté par l’écrivain Patrick Serge Boutsindi 

 

Commentaires  

 
0 #1 Ethnis 02-09-2016 12:39
Une fois encore, bravo pour votre site très bien rédigé.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir