Vous êtes ici >> Actualités A la une Culture KAPO-RAL. La nouvelle perle des Editions Bassoka dans un album d’une exceptionnelle réussite

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

KAPO-RAL. La nouvelle perle des Editions Bassoka dans un album d’une exceptionnelle réussite

Envoyer Imprimer PDF

Le nouvel album « Tabula Rasa » du jeune chanteur Kapo-Ral est une expérience fantastique. Après un parcours musical sans faute,

il est parvenu à un point d’équilibre et de cohésion qui lui permet de donner le meilleur de lui-même. De toute évidence, la musique est pour lui quelque chose d’extrêmement sérieux.

Kapo-Ral, remarquable chanteur doué d’une tonalité parfaite et chaleureuse, a sa propre syntaxe. Néanmoins, il peut être rangé parmi les héritiers des meilleurs ténors de la musique congolaise. Bien qu’il fait partie de cette génération de musiciens venus à la rumba par le « Ndombolo » du clan Extra-Musica.

L’orchestre réuni par Kapo-Ral apparait comme un point à la fois de convergence et de cristallisation de diverses nostalgies, comme un carrefour où se rencontrent avec plus ou moins de bonheur un certain nombre de traditions et plusieurs tendances proches de l’école Afrisa.

Quoi qu’il en soit, l’orchestre a d’abord travaillé sur la recherche de sons dans le cadre d’un groupe expérimental aux sensibilités musicales qui ressemblent à une sorte de pot-pourri d’époques et de styles.

Le résultat, certes est « homogénéisé » par l’écriture parfaitement actuelle de l’arrangeur Kapo-Ral et bien « lié » par la sauce rythmique et la présence de quelques goûtes de saxo soprano d’une étonnante sonorité.

Kapo-Ral est tombé malheureusement dans le piège combien néfaste pour notre musique et longtemps décrié comme étant un frein pour la bonne distribution de l’album, voire sa chance de pérennité : Les dédicaces « Mabanga ».

La petite histoire de Kapo-Ral

De son vrai nom Renaud Diabiny, c’est à Dolisie au Congo, et en 1994 que Kapo-Ral commence à s’intéresser à la musique, avant d’intégrer le groupe Galaxie Musica de Dolisie jusqu’en 1999. Puis c’est Pointe-Noire qui l’attire. Dans la ville océane, il fait partie de l’orchestre Super Océan du président Joachim Ndinga, et en devient le chef d’orchestre. Cette formation lui ouvre un nouvel horizon, car en 2000, c’est à Quentin Moyascko de s’intéresser à ses prouesses, et de lui proposer une place de choix dans le groupe Extra-Musica International.

Dans Extra-Musica International Kapo-Ral en devient le moteur, son organisateur et animateur. C’est bien sûr, le début d’une carrière brillante qui le fait découvrir du grand public musical congolais. Il participe à la réalisation de l’album « Merci » à l’an 2000 suivi d’une tournée européenne avec Extra-Musica International. Sans aucun doute, l’expérience de plusieurs mois dans ce groupe ont donné à Kapo-Ral le goût de se lancer dans la carrière solo. Il entreprend cette étape cruciale de sa vie professionnelle, en produisant son premier album « ADN » qui remporte le premier prix Diaspora au « Tam-Tam d’Or 2000 », suivi en 2013 de « Tabula Rasa » qui fait désormais son bout de chemin.

A vrai dire, Kapo-Ral suit un chemin bien à lui. Depuis quelques années, sa maîtrise s’est affirmée et il se distingue dans son nouvel album « Tabula rasa » autant par son ingéniosité que par la rigueur avec laquelle il construit ses solo-chant. C’est dire que Kapo-Ral est un chanteur à la voix agréable. Son art, d’une étonnante modération, fait appel à une sensibilité qui emporte l’adhésion des connaisseurs de la bonne musique.

L’Album « Tabula Rasa » de Kapo-Ral est disponible dans les bacs et aux éditions Bassoka : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Clément Ossinondé

06 - Esala rien...Kapo-Ral.mp3 (3.81 Mo)

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir