17/10/2017

Dernière mise à jour09:56:41 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Culture Livre: Le Poète Lutumba Simaro, à l’image du style dit « Lolaka » et de sa diversité

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Livre: Le Poète Lutumba Simaro, à l’image du style dit « Lolaka » et de sa diversité

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Raconté par Zéphyrin Nkumu Assana Kirika dans son nouvel ouvrage paru aux éditions Edilivre le 2 Mai 2013.

Kinois de la diaspora, vivant au Canada et bien informé, Zéphirin Nkumu Assana Kirika a retracé dans son ouvrage documenté, l’histoire prodigieuse de la carrière musicale de Lutumba Ndomanueno «Simaro», l’une des figures emblématiques de la musique congolaise moderne. On ne le répétera jamais assez à quel point ces mondes pleins de mélodies, de poésies et de personnages mythiques occupent une place considérable dans l’art bantou et ont une part déterminante dans l’évolution de la Rumba dite « Odemba ».

Lutumba Simaro dont la popularité est concrétisée par sa brillante carrière dans le Tout Puissant OK Jazz, a produit dans ce groupe de nombreuses chansons mémorables dont la plupart ont battu tous les records de vente et on eu la réputation d’être des véritables œuvres poétiques. Des chansons conçues dans une formule rythmique qui semble réussir à l’auteur, celle du trio guitare accompagnement-mi-solo-solo. Le trio pratique avec bonheur quelques standards de qualité, sur la base caractéristique des œuvres. Lutumba s’est surtout assuré au cours de quelques périodes dans l’OK Jazz, la complicité des chanteurs ténor exceptionnels, comme Joseph Mulamba « Mujos », Sam Mangwana, Djo Mpoyi, Dombe Opetum, Josky Kiambukuta,… spécialistes de délire et du meilleur interprète de ses compositions.

Poète, philosophe, guitariste-accompagnateur, compositeur, mais surtout arrangeur, Lutumba est aussi auteur de thèmes. C’est en effet dans le domaine de l’écriture qu’à surtout éclaté le talent de Lutumba, dans la recherche de sonorisées, de formes originales et de prétextes thématiques extrêmement frais et personnels.

Lutumba qui a fêté ses 75 ans, il y a quelques semaines, est né le 19 mars 1938 à Léopoldville (Kinshasa), fils d’un agent de la fonction publique, Simon Lutumba a travaillé à la Sedec (Société d’Entreprise Commerciale du Congo Belge), avant de s’initier à la guitare son instrument de prédilection. Il participe régulièrement aux cours d’initiation que lui donne le guitariste expérimenté du Micra Jazz ; Raymond Braink Kalonji, sur la base des rythmes traditionnels, notamment le « Zebola », danse rituelle de la tribu Nkundo de la région de l’Equateur en RDC (République Démocratique du Congo). En très peu de temps, Lutumba donne à la guitare, un rôle majeur qui en fait l’un des instruments rythmiques dans la pratique de la Rumba.

Il commence sa carrière comme guitariste rythmique en 1958 au sein de l’Orchestre Micra Jazz, groupe kinois archétypal des années 50, avec toutefois d’évidentes références au genre Rumba-Rock. Il est formé par des musiciens qui se passionnent pour des nouvelles formes d’expression, comme Raymond Braink Kalonji, Joseph Mulamba «Mujos» Mose Fanfan,… et le brazzavillois, Michel Boyibanda, dont Simaro a accordé un témoignage poignant lors de son 70ème anniversaire. Au meilleur de sa forme, Lutumba, a acquis ensuite sa notoriété comme compositeur.

En 1959, il intègre le Congo Jazz de Gérard Madiata avec qui il enregistre «Simarocca», «Muana etike», «Lisolo ya ndaku», trois grand succès de l’époque. Possesseur d’un solide bagage théorique et technique. Lutumba peut évoluer en compagnie des musiciens de styles très variés. Il s’impose par une intelligence formelle peu commune, et une verve intarissable. Toujours à l’affût des meilleurs, Luambo Makiadi Franco qui suit avec intérêt les péripéties de Lutumba, ne tarde pas à l’enrôler dans le TP OK Jazz. C’est le début d’une aventure merveilleuse;

1961, en effet, Lutumba Simaro, intègre l’OK Jazz. C’est le début d’une carrière de virtuose Il accompagne désormais Luambo Makiadi Franco et ne se quitteront plus. Lutumba exerce désormais ses talents de guitariste compositeur et d’arrangeur. Le tour était joué, le grand public se devait de faire autant et découvrir stupéfait, que Lutumba Simaro est l’un des très grands guitariste-compositeurs de la rumba vivante, dont les chansons merveilleuses enregistrées avec le tout pissant OK Jazz sont exceptionnelles. ; Artisan incomparable dans la recherche d’alliages sonores et poétiques inédits entre les solistes et la masse orchestrale, il reste aussi fidèle à une certaine tradition rythmique dans la lignée des pionniers des années 50.

Après avoir dépassé les plaisirs de la pure virtuosité pour, en retour utiliser celle-ci au service d’une émotion à fleur de peau qui donnera à son jeu le meilleur de son attrait, Lutumba s’affirme comme un artiste original, transition brillante entre les styles des années 50 et des années au-delà de 60. Il est identifiable à son jeu en accords, ou à son utilisation des registres divers. Son très grand exploit se situe dans les thèmes des compositions, dont ci-après la présentation de la discographie dans ses quelques aspects poétiques et philosophiques, que l’auteur Zéphyrin Kirika développe en long et en large dans cet ouvrage très documenté, les épopées de l’OK Jazz et de Bana Ok. L’auteur mêle à la grande histoire quelques souvenirs personnels. Il parle aussi des diatribes « Mbuakela » ; Embarquez-vous pour la découverte…

Quelques œuvres dans le genre « Rumba-Zebola-Odemba et Afro-Soul » (1961-70).

«Okokoma mokristo», «Ma Hélé» qui le feront connaitre au grand public et une série de plusieurs autres morceaux comme : «Motema rétroviseur », «Minuit eleki Lezy», «Fifi nazali innoncent», «Inoussa», «Okozela trop», «Oko regretter ngai mama», «Présence na ngai ebangisaka», «Bisalela», «Nganda lopango batekisa», «Na lifelo bisengo bizali te», «Cedou», «Masuwa», «Ebale ya Zaïre», «Où est le sérieux?», «Maya», «Cœur artificiel», «Testament ya Bowule» composé avec Franco, «Eau bénite», «Ofela», «Héritage de Franco Luambo», «Diarrhée verbale» «Somo», «Mwana ndeke», «Dati pétrole».

« Lutumba Ndomanueno « Simaro », un ouvrage exceptionnel. Disponible en ligne chez Edilivre, Amazon, Chapitre, Rue du Commerce, BNF…

Clément Ossinondé



 

Commentaires  

 
0 #2 FirstAlphonso 15-10-2017 20:57
I see you don't monetize your blog, don't waste your traffic, you can earn extra cash every month because you've got high quality content.

If you want to know how to make extra money, search for: Mrdalekjd methods
for $$$
Citer
 
 
0 #1 sono dj pas chere 27-08-2016 04:58
Quoi dire de plus ? vous avez tout dis dans cet
article. Extrêmement enrichissant
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir