Vous êtes ici >> Actualités A la une Culture Litterature: peur sur la ville

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Litterature: peur sur la ville

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Benjamin, encore appelé Sous-off, est un militaire de l’armée congolaise. Il est envoyé avec son régiment dans la ville de Gamboma par le pouvoir central de Brazzaville. Ils ont pour mission de sécuriser la ville et rétablir l’autorité de l’état suite à un vol d’armes de guerre dans une caserne militaire. Ayant déjà tué par le passé, Sous-off n’a peur de personne dans cette ville où il vient à peine d’arriver. Cette terreur se permet même de ne pas payer sa consommation dans le bar du vieux Ferdasse qui ne dit mot par peur des représailles.

Mourir aujourd’hui ou demain, c’est du pareil au même, l’enfer m’attend là-haut

Le roman de Marius Nguié intitulé Un yankee à Gamboma nous montre un Sous-off qui n’hésite pas à brandir, à qui veut l’entendre, son passé de sang. L’homme est un méchant blessé par la vie : « Regardez sur mon visage, je ne suis plus un homme neuf, je suis désormais plein de stigmates de la vie…Je venais d’avoir vingt ans, et j’attendais la mort de ma mère. J’ai tué des hommes, pilé des petits enfants dans des mortiers…L’enfer m’attend là-haut. »

Se considérant au-dessus des lois de par sa position militaire, le héros va néanmoins s’attacher à une famille, celle du jeune Nicolas, le narrateur. Ce dernier devient son petit frère et son confident. Ça passe très bien entre eux tandis qu’il règne une atmosphère étrange et insécure dans cette ville où les hommes en armes sèment le désordre.

Depuis quand le viol est-il un crime à Gamboma?

Les femmes qui vont travailler dans les champs ont désormais peur d’être violées. Un professeur de Mathématiques enceinte son élève de la classe de sixième, Ingrid Ibara, âgée de16 ans. La fille d’un cousin de Nicolas est violée par deux militaires parmi lesquels un certain Benjamin. Dépité, le père de la victime avoue à Nicolas et à sa mère : « Elle dormait sur une natte, le cul tourné vers le ciel,…Comme elle criait non, ils lui ont plaqué la joue contre la carrosserie de leur bagnole, ils l’ont enculée à tour de rôle. » Par une écriture singulière, parfois crue et salace, l’ouvrage va mettre en lumière le vrai visage de la commune depuis l’arrivée des militaires. Le récit est traversé par le tribalisme, l’incivisme, l’absence de conscience professionnelle, les drames des conflits armés, la prostitution causée par la misère…

La psychose règne dans la localité. Toutefois, le comportement du sous-officier tend à devenir exemplaire. La plume de Nguié le rend sociable. Le soldat fait libérer Fernand, l’ami de Nicolas, qui est arrêté pour une supposée tentative de viol. Il respecte désormais les autorités. A l’issue de l’élection de Nadia en qualité de Miss Gamboma, lorsque les gens veulent rejeter le résultat et s’en prendre au jury, Sous-off se lève et dit : « La décision du jury est sans appel. » Il surprend sa copine Nadia en plein acte sexuel avec un autre homme dans les bois et accepte la rupture avec fair-play. Ce livre raconte une époque avec ses péripéties qui demeurent présentes dans le quotidien des populations de nombreux pays. De ce fait, l’œuvre est d’actualité.

Gamboma je t’embrasse et je mourrai tout entier avec toi

Dans cette ville cosmopolite, tout en fréquentant les bars comme « Bwaka nzoto » ou « Mère Pépé », le personnage principal devient un autre homme au fil du temps. Après la trahison de Nadia, il a une nouvelle copine, Yasmine.  Cette dernière le laisse tomber par la suite…Mais cette contrée est particulière. On y raconte qu’une malédiction s’abat toujours sur un homme qui surprend sa compagne dans les jambes d’un autre. A croire que le mauvais sort poursuit dorénavant le sous-officier Benjamin Ngoubili.

En fin de compte, avec Un yankee à Gamboma, l’écrivain congolais Marius Nguié signe une entrée remarquable dans le roman. Sa production s’avère être une œuvre pleine de vie et de suspense. Elle est le miroir des travers des sociétés que l’humanité tente de corriger.

Un yankee à Gamboma, de Marius Nguié, roman, Alma éditeur, 85 pages, 12 euros.

FRANCK CANA

Franck CANA (1971) Ecrivain et journaliste Franco-congolais. Président du Cercle des Ecrivains et Artistes des Afriques (CE2A). Auteur des ouvrages : "L'aube de l'odyssée", essai, éditions La Bruyère (France) et "Opération restore hope", roman, éditions La Bruyère (France). Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir