Vous êtes ici >> Actualités A la une Culture Koffi Olomidé expulsé du Kenya

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Koffi Olomidé expulsé du Kenya

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Les autorités kényanes ont expulsé samedi 23 juillet le chanteur congolais Koffi Olomidé qui se trouvait à Nairobi pour donner un concert. En cause : une vidéo tournée vendredi à l’aéroport de Nairobi et montrant le chanteur en train de donner un coup de pied à une femme devant des policiers.

Retour à Kinshasa, sans passer par la case concert, pour Koffi Olomidé qui a atterrit samedi à Kinshasa après avoir été expulsé du Kenya par les autorités. Une polémique déclenchée par une vidéo devenue virale sur Web. On y voit Olomidé lancer un coup de pied vif en direction d’une de ses danseuses, sous le regard de deux policiers kényans.

La vidéo a suscité de vives réactions et même un communiqué du ministère de la Jeunesse et du Genre, qui parle d’une « insulte aux Kényans ».

Mis en cause par une vidéo, c’est par une vidéo publiée sur sa page Facebook que la star congolaise s’est expliquée. Le chanteur nie avoir porté le coup. « J’ai empêché quelqu’un de frapper mes danseuses », a-t-il affirmé. « On a encore voulu salir Koffi Olomidé », dit-il avant de présenter des excuses.

Trop tard en tout cas pour le gouvernement kényan, qui justifie l’expulsion d’une phrase lapidaire : « Ce genre de comportement n’est pas compatible avec nos valeurs ».

Par RFI

***

Kenya veut une poursuite judiciaire de Kinshasa contre l’artiste musicien Koffi Olomidé

Le gouvernement Kenyan veut une réaction concrète de Kinshasa c’est-à-dire une poursuite judiciaire de l’artiste musicien Koffi Olomidé après son expulsion dans son territoire.

Le chanteur congolais Koffi Olomidé a été arrêté après avoir frappé une danseuse à l’aéroport Jomo Kenyatta (*).

Il est l’un des chanteurs les plus populaires d’Afrique, a été pris à la caméra d’avoir frappé sauvagement un coup de pied sur une femme à l’aéroport International Jomo Kenyatta au Kenya.

La police est venue intervenir pour arrêter l’attaque à cette femme, identifiée par les médias kenyans comme l’une de ses danseurs.

Agée de 59 ans, la star de rumba nié dans une page Facebook d’avoir attaqué la danseuse et dit qu’il respectait les femmes.

En 2012, il a été reconnu coupable en République démocratique du Congo, son pays d’origine, d’avoir agressé son producteur.

Le tribunal a donné le chanteur trois mois de prison avec sursis.

L’altercation avec son producteur, Diego Lubaki, était sur une dette d’environ $ 3,700 (£ 2,800), entendu par le tribunal.

En 2008, il a été accusé d’avoir tabassé un cameraman de la station de Radiotélévision privée RTGA de la RD Congo et de briser son appareil photo à un concert dans la capitale, Kinshasa, suite à un désaccord sur les droits d’enregistrement.

En fin de compte, le président de l’Assemblée nationale est intervenu pour régler le différend, négocier un rapprochement entre Koffi Olomidé et le propriétaire de la station de télévision.

Dans une vidéo postée sur Facebook, avant son arrestation, l’artiste condamné à Kinshasa à trois mois de prison avec sursis pour «coups et blessures volontaires» contre son producteur en 2012, se défend

Nouvelles du dernier incident est une tendance sur Twitter en Afrique orientale sous #KofiOlomide, Le chanteur a été emmené au poste de police de l’aéroport et pourrait être inculpé rapidement.

Certaines personnes ont appelé au boycott du concert du chanteur et ont souhaité qu’il soit arrêté et expulsés du territoire Kenyan.

VOA

(*) - Arrestation de Koffi Olomidé à Nairobi

 

 


 

Commentaires  

 
0 #5 test fidelité 05-09-2016 04:19
Je pataugeais dans la panade et après avoir visité votre site internet, J'en sais +.
je vous remercie
Citer
 
 
0 #4 Guy Malemba 24-07-2016 22:37
6. Le manque d'emplois, pousse à des comportements irresponsables et condamnables de la part des "employeurs" qui se croient tout permis.

Oui, aujourd'hui malgré son pardon, Koffi Olomide n'a pas encore payer pour son récidivisme, et nous devons collectivement condamner cet acte odieux et prendre des initiatives pour réclamer la réparation pour les préjudices subis par Pamela afin que ceci ne se passe plus ni publiquement ni en secret.

J'invite dès lors les uns et les autres à se constituer en association afin de défendre les droits des opprimés.

C'est là, Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs, ma modeste contribution.
Citer
 
 
0 #3 Guy Malemba 24-07-2016 22:36
3. La culture Congolaise qui fait que les violences exercées sur la Femme sont supportées par certaines "coutumes"...pour lesquelles la Femme est presque considérée comme un "objet"!

4. Le manque de connaissance des droits et obligations, fait que la tyrannie s'est installée au point de confondre le travail avec l'esclavage! Les contrats de travail n'existent pas ou presque, encore faudrait-il que les termes soient respectés.

5. L'inégalité des sexes qui fait que depuis la nuit des temps la Femme dans la société est toujours à la recherche de l'équilibre. Dans certaines civilisations, elle a pu arracher certains acquis, tandis que dans d'autres elle doit encore se battre pour se créer de l'espace.
Citer
 
 
0 #2 Guy Malemba 24-07-2016 22:36
Au-delà de la demande de pardon publique de notre Star Koffi Olomide le Quaddra Koras, Mopao etc..., je voudrais que nous puissions ensemble voir le mal qui ronge notre société et qui est derrière cette attitude.

1. Le manque de justice en RDC.

Tous nous savons que malgré les efforts consentis en ce domaine par quelque individus, la Justice Congolaise est instrumentalisé e et est soumise au dictat du plus fort.

2. L'absence de protection des travailleurs est un facteur majeur qui permet aux patrons d'abuser de leur position et d'exploiter leurs travailleurs impunément.
Citer
 
 
0 #1 MASSOLA Yvonne 24-07-2016 20:15
Koffi Olomide qui est parti de très bas dans sa vie n'a plus le sens de l'humanité, croyant que l'arrogance et la brutalité doivent être sa manière de vivre. S'en prendre à une jeune dame comme il l'a fait, révèle le manque de considération qu'il a pour les femmes en général et cette danse en particulier. Nous devons toutes dire : Olomide est une ordure qui ne mérite aucune considération dans le monde musical. Son argent provient de celles et ceux qui aiment sa musique, ne pas le comprendre à 59 est un désastre aujourd’hui pour une fin de carrière calamiteuse.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir