Vous êtes ici >> Actualités A la une Culture L'Orchestre national du Congo-Brazzaville, c'était la grande fierté de Sébastien Bikouta "Bicks"

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

L'Orchestre national du Congo-Brazzaville, c'était la grande fierté de Sébastien Bikouta "Bicks"

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Bikouta "Bicks" avait la fibre de la musique dans le sang. Et avoir été retenu chef de l'orchestre national, c'était sa fierté et son mérite. Pour réussir dans la responsabilité, il a dû l'assurer avec beaucoup d'amour, aimer ses musiciens, travailler en harmonie avec eux. Et la carte de la convivialité et du savoir-faire avait connu la cote. Le succès a bien été au rendez-vous de Lagos 1977.

L'Orchestre National, un vaste projet mené en lien avec la participation du Congo au 2ème Festival des Arts-Negro africains de Lagos.

C'est à la faveur de la tenue du 2ème Festival des Arts-Negro Africains de Lagos du 15 janvier au 12 février 1977 qu'est née l'idée de la création de l'Orchestre National. En effet, c'est précisément le 29 juillet 1974 à Brazzaville et par Arrêté n°413 du 1er Ministre, Chef du Gouvernement, que fut créé le Comité Préparatoire du Festival Mondial des Arts-Negro Africains de Lagos.

Ce comité qui comprenait entre autre le Comité Politique, la Commission Technique Nationale, présidée par le Directeur Général des Affaires Culturelles, a été structuré en sous-commissions.

- La sous-commission de Musique avait pour principal rôle, de créer un ensemble qui reflèterait le génie créateur du terroir congolais dans cette discipline. De par cette sous-commission, un travail de recherche et de présélection s'était effectué au niveau des Orchestres, Groupes Vocaux et Associations folkloriques du pays.

Le 1er Août 1975 Création de l'Orchestre National de Musique Moderne du Congo-Brazzaville

Le choix par le Congo, de la Musique Moderne Africaine, au niveau du Festival, précisera la nature de l'Ensemble à présenter. Le travail de recherche et de présélection dûment réalisé par la sous-commission, aboutira ainsi le 1er Août 1975 à la création de l'Orchestre national de musique moderne. Une organisation où les responsables du Ministère de la culture de l'époque ont souhaité sortir des sentiers battus en proposant un programme qui puisse répondre à toutes les attentes.

L'Orchestre national du Congo-Brazzaville, c'était la grande fierté de Sébastien Bikouta "Bicks"

Ainsi, dirigé par le saxophoniste Sébastien Bikouta "Bicks", l'Orchestre National est composé de 22 musiciens à ossature Bantous de la Capitale, renforcé par quelques musiciens venus d'autres groupes, et dont ci-après la composition :

- Cuivres : Sébastien Bikouta "Bicks", Nino Malapet; Jean Malonga "Sammy"; Jean-Marie Kabongo; Jean Saidou.

- Guitares : Jerry Gérard Biyela; Alphonse Mpassy "Mermans"; Joseph Samba "Mascott"; Luc Léopold Bumba "Olo"; Alphonse Taloulou; Freddy Kebano (organiste).

- Percussions : Saturnin Pandi; Siméon Malonga "Ricky".

- Chant : Simon Mangouani; David Sita "Atis"; Ange Linaud Zendo; Joséphine Bijou; Marie Bella; Carmen Essou.

- Technique : Gilbert Abangui "Soumialot"; Jean-Pierre Ouassingou; Philippe Balossa.

Cet ensemble se lancera fébrilement vers l'objectif qu'il s'est assigné.

Les Editions "Vision"

L'une des premières réalisations de l'Ensemble national sera consacré à la réalisation d'un disque 33 tours sous la marque "Vision". Cet acte constituera une preuve tangible de sa vitalité musicale et laissera le public congolais et tous les amis de la musique africaine, apprécier à leur juste valeur la poésie, la virtuosité et le charme pleins d'ardeur révolutionnaire de ses talentueux artistes, à travers 9 chansons constituant le 33 tours et le répertoire du Festival : "Lemba" (Mpassi Mermans); "Missié mabé" (Bicks); "Mossendjo" (Essous); "Ntima ngongo" (Samba Mascott): "Pemba kanisa" (Kabongo); "Matador" (Nino Malapet); "Toli ya mozemba" (Ange Linaud); "Ngué ganga" "Pascal Ganga) ; "Ah Congo etika bakoko" (indicatif)

Ses deux sorties au Cinéma Vog et sa tournée à l'intérieur du pays, notamment à Owando, lui vaudront la confiance du public, lui permettant aussi d'aborder le 2ème Festival des Arts-Negro Africains de Lagos avec plus de sérénité et d'optimisme. Le résultat a montré que la participation de l'orchestre National à Lagos avait été absolument glorieuse à plus d'un titre.

La fin d'une magnifique expérience

Si l'Orchestre National a représenté un évènement d'importance majeur, l'expérience n'a hélas duré que 4 ans. Car, après Lagos, le groupe dont la nécessité impérieuse était de parvenir à canaliser le talent des musiciens pour la création d'une musique de qualité, a fini par ne plus exister. Aujourd'hui, seul le Ministère de la Culture et des Arts, peut encore revenir sur cette initiative et pourquoi pas pour une participation au Fespam sous cette forme collective et sur la base d'un Méga concert de haut niveau artistique.

Clément Ossinondé

 


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir