Vous êtes ici >> Actualités A la une Culture Jeannot Bombenga et Franklin Boukaka, itinéraires croisés.

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Jeannot Bombenga et Franklin Boukaka, itinéraires croisés.

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Jeannot Bombenga et Franklin Boukaka, itinéraires croisés, est l'affiche du cinquième numéro du magazine : Retro Histoire et Mémoire, un an après la quatrième édition consacrée à Simaro Lutumba.

Quand les écrits des écrivains congolais s'inscrivent dans la mémoire collective.

Pour son livre consacré à deux grands noms de la musique congolaise qui ont évolué ensemble dans les orchestres Jazz Africain et Vox Africa (1958-1959), Mfumu, directeur de la publication propose donc aux lecteurs un travail de mémoire de taille ! Sa belle plume traverse des époques en relatant des faits qui font voyager le mélomane dans les années de gloire de la musique congolaise sur les deux rives du fleuve Congo.

Dans le sillage de l’indépassable maître Kallé, on trouve de nombreux émules, parmi lesquels, Jeannot Bombenga et Franklin Boukaka. L’un est de Kinshasa l’autre de Brazzaville. Leur dénominateur commun : la musique congolaise moderne. Ces deux chanteurs se croisent, comme nous le diront nos contributeurs, dans le Jazz Africain, de Lutula Edo Clary. Ils se retrouvent quelques années après, dans le Vox Africa de Jeannot Bombenga, dans lequel Franklin s’est autorisé une incursion avant de démarrer une fulgurante, mais brève carrière solo.

L’amour, on ne le sait que trop, est le thème de prédilection des auteurs congolais, Jeannot Bombenga et Franklin Boukaka n’y échappent pas. Mais ils déteignent dans cet environnement lascif par leur inclinaison à sortit des sentiers des rengaines amoureuses, que mon confrère, feu Bivoua, appelait « chansons larmoyantes ». On peut citer, "Ebalé ya Congo" de Jeannot Bombenga et Kabasele, auquel répond en écho, "Pont sur le Congo" de Franklin Boukaka. Ces deux titres magnifient la proximité culturelle des deux Congo, favorisée par la géographie et l’histoire. Nos contributeurs ont brillé par la qualité de leurs écrits dans la présentation de ces monstres sacrés de la chanson congolaise. Franklin Boukaka est décédé, Bombenga, à plus de 80 ans, continue d’égayer les mélomanes de deux rives, accompagné de son Vox Africa.

Ces deux artistes, chacun à sa manière, ont comblé les mélomanes des rives du fleuve Congo et d’ailleurs d’oeuvres fastueuses. Leurs chansons bien ciselées tels que des objets d’art et aux rimes riches, sont entrées au panthéon de la musique congolaise.

Franklin Boukaka, paix à son âme, nous manquera. Jeannot Bombenga, en vieux briscard, continue de se produire sur différentes scènes de Kinshasa et de Brazzaville, en dépit du poids de l’âge. Bon vent à lui.

Contributeurs à cette merveilleuse oeuvre que nous recommandons aux mélomanes des deux Congo et d'ailleurs : Mfumu, Herman Bangi Bayo, Matondo Kubu Turé, Clément Ossinondé, Prof Manda Tchebwa,  Jeannot Nzau Diop et Jean Josa Maboungou

Clément Ossinondé

Pratique : ce livre est disponible dans les librairies à Kinshasa, Brazzaville et Pointe-Noire





 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir