19/08/2017

Dernière mise à jour08:35:13 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Culture La grande messe de «BANA BRAZZA» et le sermon d’Arlette Loukakou

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

La grande messe de «BANA BRAZZA» et le sermon d’Arlette Loukakou

Envoyer Imprimer PDF

«Le Cargo», chapelle d’une nuit, s’est emplie des ouailles

venues nombreuses de toute l’Europe, d’Afrique et des Etats-Unis d’Amérique, célébrer la sortie solennelle de « BANA BRAZZA », et écouter la Révérende Arlette Loukakou.

Auparavant, et dans une salle comble, autour d’un grand festin, la voix officielle du Maître de Cérémonie, le présentateur Denis Malanda, s’est mise en marche pour le point de surprise quant au dévoilement de la grande équipe de direction de l’Association «BANA BRAZZA», composée des six membres ci-après :

- Présidente : Arlette LOUKAKOU

- Secrétaire Générale : Ginette NKOUA

- Secrétaire Générale Adjoint : Romuald AYINA

- Première trésorière : Bertine GANTSION GALIBAKA

- 2ème Trésorier Adjoint : Cyriaque BASSOKA

- Chargé de communication : Willyam SIANARD

La présentation de Denis Malanda, dont on connait beaucoup de talent a conservé toute sa précision dans la volubilité et l’exubérance. Puis, l’honneur est revenu à la Révérende, Arlette Loukakou.

Longuement applaudi, la Pasteur dégage sans ambages le but de ces retrouvailles. Le sermon d’emblée s’active ; le message se fait pédagogique. Béate, la prédicatrice s’exprime dans un style volontiers, dépouillé, et avec élégance. Elle use de tout son sérieux pour se faire bien comprendre. La complainte est toute d’émotion : exploration de timbre, sophistication de l’exposé dite avec beaucoup de pudeur.

Pour l’essentiel, « BANA BRAZZA », association sous la loi de 1901, s’est donnée la mission de :

- Favoriser la communication et le maintien du lien entre les membres et de capitaliser ce dernier au service du renforcement de la fraternité.

- Mettre en place et activer la réalisation de projet d’entraide et de développement du capital humain (éducation, sociale, santé, économie et culturelle)

- Promouvoir et soutenir en France et à l’Etranger, plus particulièrement en Afrique, toute initiative tendant à favoriser l’implication de ses adhérents en vue d’améliorer le bien-être social et économique des populations démunies.

Des ambitions et un engagement fort pris ce Samedi 12 Novembre 2011 dans le salon « Le Prestige » du Club « Le Cargo » qui a constitué toute cette nuit, un haut lieu artistique et culturel, un pôle d’attraction pour les nombreux invités natifs du Congo et artistes qui ont considéré ces retrouvailles comme une étape indispensable pour faire l’unité des fils du Congo, anciens collègues des établissements scolaires de Brazzaville, d’abord, puis, tous congolais de Brazzaville au titre de Sympathisants et Donateurs.

Mais, le regard particulièrement étincelant, était porté du côté des invités de marque : Quatre grands noms de la musique congolaise dont l’influence sur le public s’est opérée d’une manière sublime. Ils sont dans la salle et attirent les regards des invités avant leur entrée en scène.

Enfin, le top est donné par le maître de cérémonie Denis Malanda, pour le grand bal au cours duquel le public va danser toute la nuit, jusqu’à tomber de fatigue, et se reprenait joyeusement à l’écoute des autres musiques les plus attrayantes, car outre les artistes au programme, le public s’est donné à cœur joie de remémorer les vieux airs et les vieilles danses de l’époque des années 70/80 produites alors, par les groupes de la troisième génération, aux pas des danses comme « Choquer », « Ku Lauka », « Nguambien », etc…

Que dire alors des quatre grands noms de la musique congolaise de renom, quant à leur prestation en play bac, pour chanter en compagnie de la musique qu’ils aiment. Le public a eu son mot à dire dans l’excellence de chaque musicien, et cela malgré le temps de répétitions qui n’a pu les réunir auparavant.

- Pierrette ADAMS

Chanteuse originale, a su s’accompagner et donner avec une spontanéité goguenarde le poids qu’il faut à chaque mat. Elle est restée dans le Zouk, et dans deux de ses meilleurs succès : « Notre histoire », « Amène-moi », avant de faire bouger la salle dans «Journal Intime».

- Fernand MABALA

Il est resté dans ses deux hits de l’année 85, à un tournant de sa carrière, au meilleur de son art. Deux hits dont l’accompagnement que lui avait assuré sa petite formation de l’époque, avaient constitué un modèle du genre : « Yatama » et « Souvenir Souvenir ». - Avec « Yatama », Fernand MABALA a électrisé toute la salle, au point où la piste n’a pas suffit pour contenir les merveilleux danseurs. «Yatama» a touché une audience bien plus large que le cercle des amateurs d’avant-garde.

- LO BENEL

Est restée au meilleur de sa forme. Une étrange voix de gamine, un swing naturel et juste, un «timing» sans défaut, beaucoup de spontanéité et de fraicheur, qui ont permis à la nouvelle Diva d’accompagner avec beaucoup de finesse, les chansons de la première et deuxième génération de la musique congolaise : « Marie-Louise » et « Maria Chantal » , aujourd’hui reconnues comme étant de véritables classiques de tous les temps. L’ambiance était au comble quand le Maestro DINO VANGU s’est mis à mimer les touches de sa guitare solo.

- LOKO-MASSENGO

N’est pas resté à côté de ce qu’on sait de lui : compositeur sophistiqué, et inventeur des mélodies subtiles. C’est avec « Beauté Noire », son plus grand succès de l’année 1981, qu’il a admirablement mis le feu aux poudres, chez tous ceux qui avaient encore une grande nostalgie de l’époque des « MADJESI ». D’ailleurs, une exhibition de jeux de pieds de « DJESKIN » a prouvé qu’il représentait encore une belle performance technique, et ne manquait pas d’agrément.

Notons, la présence dans la salle, des chanteurs Théo-Blaise Kounkou et Nyboma « Canta », longuement applaudi au cours de la photo de famille avec Pierrette Adams, Loko-Massengo et Clément Ossinonde.

Enfin, entre les chansons souvenirs des années 70/8O et les interventions des vedettes précitées, la grande soirée, s’est terminée en beauté, au petit matin, dans une ambiance festive et absolument cordiale. On peut dire sans le moindre doute, que « BANA BRAZZA » est aujourd’hui la plus marquante association des ressortissants de Brazzaville. Félicitations à la grande dame qu’est la présidente Arlette Loukakou, et bonne continuation pour des actions concrètes.

Clément OSSINONDE - ( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.


Lo-Benel, bientôt en déplacement à Brazzaville

Avec le concours de Dino Vangu, la chanteuse Lo-Benel compte déjà un opus intitulé « Jusqu’au petit matin » sorti dans les bacs à Paris depuis deux mois déjà.

« L’Association Bana Brazza » va marquer incessamment sa sortie officielle. Celle-ci sera ancrée sur plusieurs manifestations qui vont se dérouler à Brazzaville. De nombreux groupes musicaux tant de la place que ceux venant d’ailleurs vont satisfaire le public.

L’occasion faisant le larron, la chanteuse Lo-Benel, la nouvelle égérie de la Rumba congolaise classique qui bénéficie de l’encadrement du guitariste Dino Vangu le maestro de la rumba congolaise, fera le déplacement de la capitale de l’autre Congo.

Dans cet optique, on attend beaucoup d’autres artistes-musiciens venant de l’Hexagone pour apporter de la chaleur à cette grande cérémonie culturelle.

Profitant de l’occasion, faisons savoir qu’avec le concours de Dino Vangu, la chanteuse Lo-Benel compte déjà un opus intitulé « Jusqu’au petit matin » sorti dans les bacs à Paris depuis deux mois déjà.

Kingunza Kikim Afri/L’Avenir

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.



Commentaires  

 
+1 #1 Basile MBEMBA 16-11-2011 22:31
Bavo! pour l'Association " BANA BRZZA" c'est un maillon qui nous manquait; car il ya longtemps que nous attendions un pareil rassemblement pour nous retrouver et partager, animer et communuer dans un esprit de complémentarité .
Je soutiendrai l'équipe selon mes possibilités. J'aimerai savoir les conditions d'adhésion. Une fois encore toutes mes félicitations à l'organisation et à Mr Clément OSSINONDE
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir