20/08/2017

Dernière mise à jour04:12:00 PM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Culture Jean Nianzi Gaulard sur les traces de Makubila « 3 S »

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Jean Nianzi Gaulard sur les traces de Makubila « 3 S »

Envoyer Imprimer PDF

Impossible de résister au rythme de Nianzi Gaulard, à travers son nouvel album qui s’inscrit dans le prolongement de Jean-Serge ESSOUS,

à qui il fait entièrement référence. Prolonger, aller au-delà, c’est-à-dire imiter le meilleur en cherchant précisément à ne pas devenir imitateur.

Un album intitulé « Héritage 3 S – Essous »

Aujourd’hui musicien d’expérience – après une jolie carrière de chanteur-compositeur dans les groupes « Sossa », « Rumbaya », « Kamikaze », « Les Officiers de la musique congolaise » - Nianzi Gaulard peut enfin jouer et faire jouer sa musique, dire clairement ce que jusqu’alors il fallait deviner ou pressentir. Ample, simple, la sonorité des cuivres est sans doute l’une des plus excitantes que l’on puisse entendre en duo ; par sa profondeur et certaines résonances, elle évoque les solos et duos des doyens Malapet - Essous, et montrent à quel point les cuivres, joués ici par Mal’s et Destin peuvent être source de douceur et de raffinement mélodique.

Deux chanteurs ; Nianzi Gaulard et Atis Sita assurés d’un véritable succès pour leur premier album ont mis en valeur des voix aux mélodies subtiles, aux timbres plein de mélancolie. Ils prouvent le contraire de ce qu’on a depuis, l’habitude d’entendre ; hurler en chantant, au point de faire de « l’Atalaku ». Ce n’est pas ainsi qu’ils conçoivent la musique. Et pour citer Nianzi Gaulard : «…La musique doit avoir une ligne que l’on puisse suivre. De ce point de vue, je suis un partisan obstiné de la mélodie ».

En tout cas, le nouvel album, est une splendide compilation en forme de guide, préparée par Nianzi Gaulard lui-même. Elle retrace une musique absolument, synthèse de Rumba, de Salsa, de Folk, et d’influences diverses, mais qui ne ressemble à aucune autre. Depuis la fin du groupe « Les Officiers de la musique congolaise », Nianzi Gaulard a travaillé avec beaucoup d’acharnement pour écrire plusieurs chansons, au point de réunir au cours de son dernier séjour à Brazzaville, des musiciens aussi célèbres que Ricky Siméon Malonga, David Sita « Atis », Ignace Makirimbia, Faustin Moussakanda…pour réaliser cet album qui devrait obtenir autant de succès, en particulier des titres comme : « Ni bo tuena »(salsa), « Héritage Trois S », « Monka » (rumba) ou « Makirimbiero » (Folk-Téké). Dans ce genre particulier, c’est peut-être une des plus grandes réussites du moment.

La préface de l’album écrite par le célèbre écrivain congolais, Guy Menga, n’a pas tari d’éloge pour la beauté de la réalisation de Nianzi Gaulard, alias « L’Amiral Chéri Gaud » - « …Les douze chansons gravées dans ce disque. Non seulement le chanteur-compositeur colle le mieux possible à la manière de chanter de « Trois S » (manière pas facile à imiter soit dit en passant), mais il fait également sien l’esprit méticuleux de son maître dans l’écriture des textes de ses chansons, dont certaines racontent souvent une histoire… »

Enfin, sur ce disque dédié à Jean serge Essous, c’est toute la facette du talent du chanteur Nianzi Gaulard qui s’épanouit pleinement, enregistré alors qu’il avait enfin trouvé une certaine sérénité.

Enfin, sur ce disque dédié à Jean serge ESSOUS, c’est toute la facette du talent du chanteur NIANZI GAULARD qui s’épanouit pleinement, enregistré alors qu’il avait enfin trouvé une certaine sérénité.

03__ni_bo_tuena__gaulard__salsa.mp3 03- Ni bo tuena (Gaulard) Salsa.mp3 (4.55 Mo)

06_heritage_3s__gaulard__rumba.mp3 06-Héritage 3S (Gaulard) rumba.mp3 (6.19 Mo)

Clément OSSINONDE, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.



Commentaires  

 
0 #1 conflit ethnique 27-08-2016 16:32
Je pataugeais dans la choucroute mais après avoir visité votre
site, J'en sais +. je vous remercie
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir