Vous êtes ici >> Actualités A la une Culture Les pygmées de la Likouala du groupe « NDIMA » à la conquête du monde

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Les pygmées de la Likouala du groupe « NDIMA » à la conquête du monde

Envoyer Imprimer PDF

Pour la première fois, le groupe « NDIMA » des pygmées de la préfecture de la Likouala (Congo-Brazzaville) entreprend une tournée en Europe au cours du mois de Mai 2012.

Le premier spectacle a lieu le 10 Mai 2012 à partir de 17 h à la FNAC-FORUM de CHATELLET LES HALLES - PARIS.

A travers les chants et danses des peuples autochtones « Aka », le groupe des artistes pygmées « NDIMA » présentera un spectacle inédit et riche en traditions de la forêt….

Reconnus comme les premiers habitants du bassin du Congo, les pygmées de la Likouala, au nord de la République du Congo présente une musique polyphonique de la forêt entièrement inféodée au message. Ce ne sont pas les paroles qui sont avec plus ou moins de bonheur sur la musique, c’est le message et la musique qui se trouvent l’un et l’autre liés.

Quentin LOUBOU, l’un des promoteurs du groupe présentera ce que l’on peut retenir des peuples autochtones « AKA » et la nature du spectacle du groupe « NDIMA » que le public aura le privilège de découvrir au cours du mois de Mai, notamment lors du premier spectacle à la date précitée.

Clément OSSINONDE

Nota : La promotion en France du groupe des Pygmées « AKA » de la Likouala est assurée par les Éditions Cyriaque BASSOKA Productions.

Pour tous renseignements Tél. 0680523166 - E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.


Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir