19/08/2017

Dernière mise à jour08:35:13 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Culture Sam Talanis : Meilleur de la diaspora au tam-tam d’or

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Sam Talanis : Meilleur de la diaspora au tam-tam d’or

Envoyer Imprimer PDF

SAM TALANIS est la véritable nouvelle étoile des rythmes chauds des tropiques ; de l’Afrique aux Caraïbes.

I – Tam Tam d’or intégré « Vice Versa » à la postérité

Au meilleur de sa forme SAM TALANIS marque des points.

Au même moment où le mois de Février est marqué par son grand concert du 2 Février 2012 dans la salle « Le Zèbre » de Belleville – Paris, et dont le succès se fait entendre au-delà de la région parisienne, la 8ème édition de Tam-tam d’or intègre l’album « Vice- Versa » à la postérité. La Rumba et le Reggae deviennent, manifestement le support des thèmes sentimentaux de bon ton.

En effet, la délibération des meilleurs artistes et groupes musicaux de la saison 2010-2011 qui a été rendue publique le 25 février au  Chapiteau  « Ben'tsi » à Mpila - Brazzaville, a déclaré SAM TALANIS meilleur de la diaspora (France) pour son album « Vice-versa ».

Retransmis en direct par Télé-Congo, la manifestation a été présidée par la marraine du Tam Tam d’or, Claudia LEMBOUMBA-SASSOU NGUESSO, et présentée par Médard MILANDOU, manager exécutif et promoteur de l’évènement.

II – Et le train poursuit sa route

Il faudra cet album « Vice-versa » pour que la majorité des mélomanes congolais apprenne que SAM TALANIS est la véritable nouvelle étoile des rythmes chauds des tropiques ; de l’Afrique aux Caraïbes.

Depuis ses chansons passent sur les radios du monde. Invité régulièrement à la télé, sa truculence et son allure joviale crèvent l’écran. « Vice-versa » est gigantesque grâce surtout à la diversité de ses rythmes. Et désormais le public congolais et étranger adopte le chanteur aux qualités vocales intactes, et qu’il place au rang du merveilleux solo du moment. Un succès sans précédent pour un musicien qui ne pratique cette fonction qu’à ses heures perdues. Car d’autres tâches l’obligent à satisfaire ceux pour lesquels, la santé passe avant.

Pour revenir à la soirée du Zèbre à Belleville, un immense bravo aux danseurs téké de l’association « Nzouana » pour avoir admirablement fait la promotion du folklore congolais. Beau témoignage sur la production du Salm avec Ange KETA NGANGA dans désormais célèbre « Mamiwata Blue ». A ces messages folks, Willy MANOLO MORENO a apporté son sens du preaching et sa connaissance des musiques de « l’église noire » de la Salsa. Deux composions caractéristiques de cette inspiration ont émerveillé le public en émoi. A quand la prochaine soirée ? Juin 2012, nous a confirmé SAM TALANIS.

III – La Diaspora congolaise de la musique mérite d’être conviée aux grands événements nationaux à Brazzaville

SAM TALANIS et bien d’autres musiciens de la diaspora ont cependant un souci ; l’inversion totale des valeurs entre leur notoriété dans leur pays et à l’étranger. En Europe ils sont réclamés par les concerts, les festivals, alors qu’ils en sont invités que rarement au Fespam ou à d’autres manifestations de haut niveau. TAM TAM D’OR mérite cette perception des choses pour renverser la tendance, encore qu’il lui faut faire plus, car la diaspora, ne se trouve pas qu’en Europe, mais aussi en Afrique, où un grand talent comme SAINTRICK au Sénégal, mérite une attention particulière.

Rappelons que la 7ème édition du TAM TAM D’OR a reconnu aussi, les musiciens ci-après, comme étant les meilleurs de la diaspora : Dj ZIDANE dans son album « Sekoba » (France) ; MPASSI dans son album « Je serai là » (France); Harold NGANGA dans son album « Afrique mon Afrique » (France); le Roi ZAMUNTU dans son album « Rage » (France). TANAWA, Théo Blaise NKOUNKOU, Marcel MBOUNGOU et Michel RAPHA pour la reconnaissance des anciennes gloires. Outre Harold NGANGA présent à la soirée, les autres lauréats recevront leurs trophées au mois de mai prochain à Paris.

Après deux éditions successives des trophées de la musique congolaise tenues à Owando dans le département de la Cuvette, la 8e édition, selon certaines sources, pourra explorer Dolisie, capitale du département du Niari en 2013.

Clément OSSINONDE, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.


Commentaires  

 
0 #2 Didier Mapuata 02-03-2012 18:23
Sam Talanis se différencie des autres artistes des deux Congo qui proposent présentement au public des chants creux au contenu vulgaire.
Et surtout ne te rabaisse au niveau des " Mabangas".
Courage SAM !!!
Citer
 
 
0 #1 Anna Ard 02-03-2012 14:41
:lol: Ouah ! cet article est merveilleux - Je suis d'accord, c'est la nouvelle étoile montante. Il révolutionne l'actualité par son... humanité ! Bravo et encore bravo.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir