Vous êtes ici >> Actualités A la une Economie Scandale à Pointe-Noire : Disparition de 18 bateaux (tankers) de pétrole...

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Scandale à Pointe-Noire : Disparition de 18 bateaux (tankers) de pétrole...

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

18 bateaux de pétrole disparus à Pointe-Noire : Christel Nguesso a-t-il « détourné l’argent de l’or noir ? »

Voici les révélations d’un journal français

Comme une boule de neige, voici ce qu’un lecteur a décidé de mettre sur le blog du C.D.R.C. pour expliquer les actions des hommes du pouvoir du président Denis Sassou Nguesso. Il s’agit ici de Denis Christel Sassou Nguesso épinglé par le journal Charlie Hebdo édité en France. Les Congolais sont si généreux tant en idée qu’en patrimoine et en ressource, contrairement au clan au pouvoir.

S’adressant à un ministre d’Etat, Pauline Michèle LEHO-OUAMBA écrit : « … En réponse à votre appel à la générosité, pour la campagne de mobilisation de fonds en faveur des enfants atteints de malformations – dont si je ne m’abuse les besoins s’élèvent à 75 millions FCFA – je ne saurais que trop vous encourager à faire l’aumône auprès de Mr Denis Christel Sassou Nguesso. Si tel que l’affirme l’enquête parue dans Charlie Hebdo n° 1071 (du 26 décembre 2012), ce dernier a bien contracté 3 contrats d’assurance-vie pour ses 3 enfants respectivement âgés de 8, 6 et 4 ans, dont le montant total s’élève à 695 millions FCFA. Il est fort à parier que les malheureux 11% de cette somme destinée à soigner 50 enfants atteints de malformation n’amputeraient pas dangereusement le capital de ces 3 magnifiques enfants destinés à un bel et grand avenir.

Mais notre contribution à votre lourde tâche, ne s’arrête pas là. Nous nous sommes réjouis d’apprendre en cette fin d’année la revalorisation salariale de notre corps de fonctionnaires. Je ne saurais que vous suggérer de faire le petit exercice suivant :

Julienne et son mari Johnson, ont acheté un hôtel particulier de Neuilly d'une valeur de 5,57 milliards FCFA – toujours d’après le même article - alors qu’un fonctionnaire Congolais touchera au minimum 90 000 FCFA/mois. »

Alors, la question que l’auteur se pose est de savoir « Combien de fonctionnaires pourraient être payés en 1 année si la valeur de cet hôtel particulier avait été plutôt destinée au paiement de leurs émoluments ? »

Je le reconnais, l’exercice donne le vertige. Il représente aujourd’hui 5160 fonctionnaires. Ou si vous préférez, 500 fonctionnaires payés pendant 10 ans.

Est-il bon de rappeler que les sommes des assurances-vie et de l’hôtel particulier à Neuilly proviennent du Trésor Public congolais ? Mais heureusement, je ne prends ces cas que pour exemple sans rapporter les valeurs réelles des autres biens du clan tels la société Maritex de Mme Antoinette Sassou Nguesso aux Seychelles (alors qu’elle n’est pas fonctionnaire) sans oublier les 112 comptes de Président Sassou Nguesso ou ses multiples appartements, villas et hôtels particuliers en France. Et que dire des multiples entreprises gérées çà et là par les enfants.

Et de finir par les mots du président Sassou Nguesso en cette fin 2012 : « Le Gouvernement, je le réaffirme, continuera d’assumer toutes ses responsabilités, d’honorer tous ses engagements et d’assurer tous ses devoirs. La nation devra demeurer solidaire, généreuse et digne d’estime dans toutes les épreuves, comme elle a su l’être tout au long de l’année qui s’achève ce soir ».

Oui, il s’agit peut-être de s’engager de fermer les yeux devant cette dilapidation des fonds dans lequel se baignent les dignitaires du pouvoir et leurs subordonnés.

Voilà comment sont gérés les fonds de a République où des tankers entiers disparaissent en plein océan atlantique sans vagues ni armateurs.

Est-ce l’argent de ces 18 bateaux de pétrole disparus en pleine mer qui ont servi à ces contrats d’assurances-vie ?

En tout cas, il est difficile de trouver la réponse aujourd’hui. Sauf si les députés, les sénateurs cherchaient à élucider la question en interpellant les gestionnaires du pétrole congolais. Mais comme, la majorité des députés à l’assemblée ont, semble-t-il, été nommés par le pouvoir de Brazzaville, il sera là aussi difficile que ces députés cherchent à trouver la réponse à cette question.

C’est ici de demander aux députés de faire appliquer l’article de la constitution qui exige la déclaration des biens avant et après la prise de service.


Daniel Bazébita in La Griffe N°162 du 13 au 20 février 2013 (page 3)

Mediapart

 

NOTE DE DAC:  Parfois nous versons un  peu trop vite dans la crédibilisation d'une information sans pour autant prendre la mesure des dégâts que cela cause à notre beau pays. Il y a moins de deux semaines une information érronée avait fait la une de tous les sites attestant l'arrestation de l’écrivaine GILDAS MOUTSARA. Celle-ci s'est vite éventrée comme on vide une chèvre. Aujourd'hui 18 bateaux de pétrole disparait à Pointe-Noire  dans un contexte mondial très surveillé. Nous savons tous que le contexte si prête, la perquisition des logements du clan sassou, le détournement des biens par ses membres...Certains verraient bien attribuer une disparition aussi insolite à l'un des membres les plus puissants du clan. Je ne demande qu'a en croire et à le dénoncer le plus fermement. En espérant que les preuves de cette accusation nous seront rapidement  fournis pour constituer un dossier solide pour une éventuelle plainte  . A force parfois de trop crier sur le loup, nous serions très vite surpris le jour ou il bouffera tous nos moutons..... Il y a tellement des preuves pour discréditer cette épicerie familiale,  qu'il serait très imprudent et contre productif de verser dans des  faits divers invérifiables. Le changement c'est maintenant et maintenant ne veux pas dire faire comme ceux que nous critiquons.


 

 

Commentaires  

 
0 #5 peguy constant 27-02-2013 05:22
deja se garcon a un sang melange entre cochon et vache il n'est pas congolais a part entiere,il vole comme son progeniteur,nou s lui reglerons son compte le temps venus.sa ne saurait trop tarde.
Citer
 
 
+1 #4 Robert POATY PANGOU 26-02-2013 16:43
Mes très chers frères,




Le Peuple Kongo se prépare déjà pour la création de l'Etat Kongo.


Nous allons avoir :


- Un Etat Kongo

- Un Pouvoir Kongo

- Un Président Kongo

- Une Armée Kongo.




Voilà ce qui va nous éloigner de ce genre de comportement auquel nous ne sommes pas habitué.



Le Peuple NGala se prépare à conserver le Pouvoir au NORD.



Le Peuple Kongo se prépare à la naissance de son Etat : l'Etat Kongo.
Citer
 
 
0 #3 Guy Ndongui 23-02-2013 19:28
Le neveu Wilfrid Nguesso, dit "Willy", est également dans le collimateur des juges pour - entre autres - un appartement bd Bessières (17e). Quant à Maurice Nguesso, frère du chef de l'Etat, gérant de la SCI 23 Malesherbes, l'un de ses appartements est localisé dans le 8e arrondissement.

Le président congolais ne serait pas épargné. En plus d'un hôtel particulier au Vésinet, plusieurs biens sont à son nom avenue Rapp (7e) et rue Marbeuf (8e). Enfin, les inspecteurs de l'Office central pour la répression de la grande délinquance financière (OCRGDF) ont listé un appartement dans le 17e arrondissement au nom d'Antoinette Sassou Nguesso, la première dame.
Citer
 
 
0 #2 Guy Ndongui 23-02-2013 19:26
Cette opération de René Grouman et Roger Le Loire dans le dossier des Biens mal acquis (BMA) devrait en appeler d'autres. Les deux juges s'intéressent ainsi aux conditions d'acquisition d'un appartement d'Edgard Nguesso, neveu du président congolais, situé dans le 16e arrondissement de Paris. Ce bien a été acheté en 2003 via la SCI du Nord, grâce à un emprunt de plus d'un million €. S'ajoutent deux autres biens, dont un à Levallois-Perret, au nom de son épouse Michèle. Autre fille du président congolais, Claudia Lemboumba "Coco" possède plusieurs appartements dans le 16e arrondissement parisien, notamment avenue Victor Hugo, tout comme son frère, Denis Christel Sassou Nguesso.
Citer
 
 
0 #1 Guy Ndongui 23-02-2013 19:26
BMA: Ce que visent les juges chez les Sassou
Arrivé en catastrophe à l'aéroport du Bourget dans la soirée du 18 février, le neveu de Denis Sassou Nguesso et secrétaire général du Conseil national de sécurité (CNS), Jean-Dominique Okemba, est venu s'enquérir de l'étendue de la perquisition effectuée, cinq jours auparavant, au domicile de Julienne Sassou Johnson, l'une des filles du président congolais, bd du général Koenig à Neuilly-sur-Seine, face à l'île de Puteaux.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir