Vous êtes ici >> Actualités A la une Economie Total investit 10 milliards de dollars au Congo

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Total investit 10 milliards de dollars au Congo

Envoyer Imprimer PDF

En exploitant ces nouveaux gisements au large de Pointe-Noire, le groupe pétrolier compte atteindre une production de 140.000 barils par jour en 2017.

Total a annoncé vendredi 22 mars le lancement du développement d'un important projet pétrolier sous-marin en République du Congo, qui nécessitera un investissement de 10 milliards de dollars (7,7 milliards d'euros) de la part du groupe pétrolier français et de ses partenaires.

Ce projet, baptisé Moho Nord, vise à extraire le pétrole de gisements supplémentaires au sein du permis d'exploitation de Moho-Bilondo, où Total extrait déjà de l'or noir depuis 2008.

Total sera l'opérateur de ces gisements supplémentaires, situés à 75 km au large de Pointe-Noire et par une profondeur d'eau allant de 450 à 1.200 mètres, précise le groupe pétrolier français dans un communiqué.

140.000 barils par jour

Il s'agit d'un gisement d'une taille significative, dont la production, qui démarrera en 2015, devrait atteindre 140.000 barils par jour en 2017.

Total précise que le développement de ce projet nécessitera un investissement complet de 10 milliards de dollars. Comme il est d'usage, les dépenses seront réparties entre les coactionnaires du gisement, partagé entre Total (53,5%), la Société nationale des pétroles du Congo (15%) et l'Américain Chevron (31,5%).

Il nécessitera la construction d'importantes infrastructures pour l'extraction et le traitement du pétrole.

Ce projet va renforcer encore les activités du groupe français au Congo-Brazzaville, où il est déjà le premier producteur d'or noir (avec une quote-part de 113.000 barils équivalent pétrole par jour en moyenne en 2012). Total opère 10 des 22 gisements en production dans le pays, ce qui représente 60% de la production nationale.

 

Commentaires  

 
0 #22 Lionel Sanz 23-03-2013 13:13
Erreur Ardan Mault's, les 10 milliards de $ portent sur l'investissement donc sur les plateformes les travaux et autres équipements qui vont bien se faire dans les eaux congolaises.
Citer
 
 
+1 #21 Patrik Gnoka 23-03-2013 13:12
Dis moi mon cher Gildas Rogatien Balou, toi qui a aimé il y a une heure mon commentaire "tout ceci n'est pas bon pour le Congo...", comment expliques-tu Que ce commentaire ait disparu ? Qui s'amuse donc à la censure ici bas.
Euh Maxie, dis moi par quelle opération suis-je devenu aveugle à mes propres commentaires ? C'est quoi ce maraboutage ?
Citer
 
 
0 #20 Patrik Gnoka 23-03-2013 13:09
Si le Congo était un pays dirigé par les hommes sages et éclairés, au lieu de se contenter des miettes de la rente, il y a belle lurette qu'il faudra imposer un % des emplois locaux y compris parmi l'encadrement ingénieurs et tout. Le Congo devrait aussi intervenir dans la politique salariale en y régulant si besoin est par une fiscalité à la source. Bref, le fameux syndrome de Scandinavie largement connu des économistes fait très mal à l'économie congolaise au point de penser très sérieusement que l'industrie pétrolière ne soit pas un cadeau du ciel pour le développement socio-économique de cette contrée. Cette histoire du pétrole est une des raisons pour activer l'union sous régionale. Nos pays émiettés sont trop faibles et ne pèsent pas assez ces rapaces appelés investisseurs. Je suis très inquiet.
Citer
 
 
0 #19 Patrik Gnoka 23-03-2013 13:09
Tout ceci n'est pas bon pour le Congo car le pétrole est à l'origine d'une grande partie de nos maux. C'est comme une famille d'orphelins où il y a bcp de belles filles. Chacun vient faire son bordel violant en toute quiétude ou humiliant certaines en toute impunité. Le Congo est un désert juridique, un chaos politique, une catastrophe économique,... Bref tous les rapaces viennent faire leur chasse peinard. On nous parle d'eau profonde, d'investissements colossaux, de retour sur investissement, etc. Mais personne ne nous parle des recettes et la comptabilité de ces firmes opérant au Congo.
Citer
 
 
0 #18 Ardan Maults 23-03-2013 13:07
Ceux qui ont essayer de revoir les accords on sait comment cela s'est passe par la suite...

Cher Lionel, la tva est payée sur un produit transformé. Or ces entreprises ne font que puiser le pétrole brut chez nous, le raffinage ils le font chez eux. C'est donc à l'Etat de construire une vraie raffinerie et d'imposer à toutes ces entreprises de raffiner leur brut avant exportation. C'est pareil en ce qui concerne le bois!
Citer
 
 
0 #17 Lionel Sanz 23-03-2013 13:05
Manque 1 zéro Tony.
Pourquoi le feraient-ils pour le Congo ? Leur vocation est de faire fructifier le fric de leurs investisseurs, les banques.
Aux gouvernants de revoir les accords pour que le partage soit plus équitable.
Citer
 
 
0 #16 Tony Louya 23-03-2013 13:03
Une chose est certaines Lionel Sanz quelque soit la hauteur de l'investissement c'est surement pas pour le Congo qu'ils le font. C'est dans ces tas de ferrailles qui faciliteraient l'extraction du produit qui ira droit chez eux. Donc qu'il s'agissent 1.000.000.000.000 ça nous fait une belle jambe .
Citer
 
 
0 #15 GildasRogatien Balou 23-03-2013 13:02
Oui mais sauf que du côté congolais il y a personne pour auditer leurs investissements afin de bien évaluer leur amortissement.
Citer
 
 
0 #14 Lionel Sanz 23-03-2013 13:01
Je ne suis pas certain que ce soit aussi simple, nos amis économistes pourraient analyser ces faits juste question de nous permettre de mieux comprendre.Ce qui est certain c'est que les compagnies exploitantes doivent investir énormément et qu'il leur faut du temps pour rentrer dans leurs frais. Plus les technologies à mettre en œuvre sont délicates et plus c'est cher. Les eaux très profondes comme c'est le cas ici demandent des techniques de pointe et comme l'expérience de BP dans le golfe du Mexique leur a quelque peu foutu la trouille on peut supposer que tout va être mis en œuvre pour se garder de commettre les mêmes erreurs. Ça va couter encore plus cher.
Citer
 
 
0 #13 Tony Louya 23-03-2013 12:58
C'est clair qu'il y a quelque chose a prendre ici !!!
Non mais quand je me rends compte qu'ils augmentent les taxes douanières pour tout ce que nous pouvons envoyer au pays et exonèrent toutes ces compagnies pleines de frics .... C'est le monde a l'envers comme d'habitude.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir