Vous êtes ici >> Actualités A la une Economie Coup dur pour la ZES de Pointe-Noire et Alain Akouala, EXXARO renonce à son projet minier

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Coup dur pour la ZES de Pointe-Noire et Alain Akouala, EXXARO renonce à son projet minier

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Alors que MPD à d'ors et déjà vendu son projet de minerai de fer de Zanaga, c'est au tour d'EXXARO de jeter l'éponge. On a pourtant failli y croire en voyant des locomotives flambant neuves frappées du logo de l'entreprise, tirer des rames du CFCO.

Une fois de plus, la rapacité et l'inertie des décisionnaires congolais ont eu raison de la volonté des investisseurs.

On espérait aussi, que cette mise exploitation permette la mise à niveau de la voie COMILOG et celle du CFCO entre Mont-Bello et Pointe-Noire, de laquelle les voyageurs congolais auraient indubitablement profité en termes de confort et de vitesse de déplacement. Il va sans doute falloir y renoncer.

ya_sanza

MINES

Congo : EXXARO fait une croix sur son projet de minerai de fer

Exxaro a annoncé son intention de passer par pertes et profits les 371 millions d'euros investis dans son projet de Mayoko, au nord du Congo. L'entreprise sud-africaine explique ne pas être parvenue à signer d'accords définitifs concernant les infrastructures portuaires et ferroviaires.

Alors qu'au Cameroun voisin, l'australien Sundance a choisi le portugais Mota-Engil pour construire la partie infrastructures de son projet d'exploitation des mines de fer de Mbalam, Exxaro jette officiellement l'éponge au Congo. L'entreprise sud-africaine avait acquis en 2012 pour un peu moins de 350 millions de dollars African Iron, propriétaire du gisement de minerai de fer de Mayoko, situé à 300 kilomètres au nord-est de Pointe-Noire. Le projet était alors prometteur en raison de la production attendue (5 millions de tonnes par an) et de l'existence d'une ligne de chemin de fer, reliant le site au port de Pointe-Noire.

Provisions

Moins de deux ans plus tard, c'est la douche froide. Dans un communiqué diffusé le 24 juin, Exxaro a annoncé sa décision de provisionner la totalité de la valeur du projet Mayoko, représentant le coût d'acquisition initial ainsi que les autres coûts liés au projet, soit au maximum 5,362 milliards de rands (environ 371 millions d'euros). Exxaro a ajouté que le montant exact de la perte serait précisée bientôt. L'entreprise sud-africaine a justifié sa décision par la hausse de ses coûts de développement et par "l'impossibilité de conclure des accords portuaires et ferroviaires définitifs". En effet, même si les infrastructures existent déjà, elles nécessitaient une remise en état.

L'évolution des cours au comptant du minerai de fer n'est pas porteuse pour les projets ferreux. Depuis le mois de décembre, les prix ont en effet baissé de 25%, autour de 100 dollars la tonne. Dans un rapport récent, Renaissance Capital estime que les cours pourraient tomber à 90 dollars la tonne en raison de l'augmentation rapide d'une offre à plus bas coût. Cours en chute

Exxaro a précisé dans son communiqué travailler activement avec le gouvernement de la République du Congo en ce qui concerne l'avenir du projet de Mayoko. Equatorial Resources, qui exploite le projet voisin de Mayoko-Moussondji et qui doit utiliser les mêmes infrastructures, a réagi le 26 juin à la décision du groupe sud-africain, précisant que son activité n'était pas liée à la réalisation du projet d'Exxaro et qu'elle continuerait à travailler à la finalisation de sa convention minière. Equatorial Resources a simplement indiqué qu'en raison du contexte difficile, elle réduirait ses coûts.

Plutôt spécialiste du charbon, Exxaro voyait en Mayoko la possibilité de doper sa diversification dans les minerais ferreux.

PAR JEUNE AFRIQUE


 

Commentaires  

 
0 #5 Commercial Heating 12-03-2015 04:09
Hey There. I found your blog using msn. This is a really well written article.
I will make sure to bookmark it and return to read more of your useful info.
Thanks for the post. I will certainly return.

Review my web blog - Commercial Heating In Hull: http://Bookmarking.Wemarkt.com/index.php?page=42837
Citer
 
 
0 #4 local home 20-10-2014 14:44
I've learn some good stuff here. Definitely value bookmarking for revisiting.

I wonder how so much attempt you put to make any such excellent informative
website.

Here is my web blog :: local home contractors: http://msmestartupkit.com/category/roofers/
Citer
 
 
0 #3 onduline roofing 13-10-2014 20:30
My brother recommended I might like this web site. He was entirely right.
This post truly made my day. You cann't imagine just how much time I had spent for this info!
Thanks!

My page ... onduline roofing: http://3rdrockradio.net/
Citer
 
 
0 #2 bitoum 06-07-2014 17:07
non ce ,n'est pas un fiacso.c'est arcelor mittal qui va reprendre le projet. ils avaient deja fait ce coup avec le cfco. les sud africains setaient retires et puis boum la france etait revenue. donc nous sommes en affaire la france ne peut pas accepter que des ressources minieres congolaises puissent etre exploitees par des entreprises non francaises.
Citer
 
 
0 #1 Métro 03-07-2014 10:39
Quel coup dur pour le Congo qui tablait déjà sur un boom minier à l'horizon 2018 prochain. Ce fiasco s'explique en plus grande partie par la rapacité, l'avidité et la cupidité des décideurs politiques qui ont tellement tergiversé avec Exxaro pour leurs intérêts égoïstes contre ceux du peuple congolais.

Aussi l'état de vétuste dans lequel se trouve le chemin de fer associé à l'incapacité actuelle du port autonome de Pointe-Noire de traiter le volume du trafic minier projeté par différents compagnies minières à l'exportation ( port minier encore en projet) sont de facteurs déterminants qui ont décidé Exxaro d’abandonner ce projet aussi avancé.

Le Président Sassou, les ministres Pierre OBA et Alain AKOUALA notamment doivent tirer les leçons de ce fiasco qui d'ailleurs est un signal fort de découragement pour tous autres investisseurs intéressés pour l'exploitation des mines au Congo.

Métro, Juriste.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir