Vous êtes ici >> Actualités A la une Economie Combien le dictateur Sassou Nguesso a t-il rémunéré Nicolas Sarkozy : 100.000 ou 500.000 euros ?

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Combien le dictateur Sassou Nguesso a t-il rémunéré Nicolas Sarkozy : 100.000 ou 500.000 euros ?

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

L’ancien chef de l’Etat participe ce vendredi à Brazzaville au forum Forbes, en présence du controversé président congolais Denis Sassou Nguesso.

[EXCLUSIF] Un hôte de marque a interrompu ses vacances pour se rendre, selon nos informations, au Forum économique Forbes qui se tient à Brazzaville, au Congo: Nicolas Sarkozy. L’entourage de l’ancien président a confirmé à L’Express sa présence -qui n’avait pas été annoncée préalablement. C’est la deuxième fois qu'il se rend en Afrique noie depuis son départ de l’Elysée.

La messe et ses invités sont veillés au grain par Denis Sassou Nguesso, le tout-puissant président congolais, que ses opposants soupçonnent de préparer une petite réforme constitutionnelle afin de pouvoir briguer un troisième mandat à la présidentielle de 2016. Christine Ockrent, le député UMP Alain Marsaud et le vice-président d’Havas, Stéphane Fouks, seraient également sur place, après être partis jeudi de Paris dans un avion affrété par Sassou. Plusieurs chefs d’Etat africains assistent à la troisième édition de cette réunion internationale.

Une conférence à 100 000 euros

Nicolas Sarkozy toucherait, pour sa participation au Forum à titre d’ »ami », 100 000 euros. L’an dernier, Jean-Francois Copé s’était fait inviter au même Forum. Il avait reçu, selon le Journal du dimanche, environ 30000 euros -une somme alors jugée « extravagante » par Jérôme Lavrilleux, son directeur de cabinet, qui avait évoqué un montant « largement inférieur ».

L’ex-chef de l’Etat français doit annoncer à la rentrée s’il se présente à la présidence de l’UMP, comme tout semble l’indiquer, ou s’il se consacre à des activités privées.

Par Delphine Saubaber, publié le 25/07/2014 à 15:47, mis à jour à 17:11

Source: L’express.fr

***

Congo-Brazzaville : Le programme du Forum Forbes Afrique 2014, lancement officiel ce vendredi 25 juillet 2014



Les défis de la bancarisation : construire le modèle africain, 25 juillet 2014, Brazzaville, Congo

Programme

Avec la participation exceptionnelle de :

SEM. John Dramani Mahama,
Président de la République du Ghana

SEM. Macky Sall,

Président de la République du Sénégal
SEM. Mahamadou Issoufou,
Président de la République du Niger
SEM. Alpha Condé,
Président de la République de Guinée
SEM. Goodluck Jonathan,
Président de la République du Nigéria
SEM. Ali Bongo Ondimba,
Président de la République du Gabon
SEM. Jacob Zuma,
Président de la République d’Afrique du Sud
SEM. Blaise Campaoré,
Président de la République du Burkina-Faso
SEM. Denis Sassou N’Guesso,
Président de la République du Congo

Les débats seront animés par :

Denise Epoté,

journaliste et directrice, TV5 Monde Afrique

Olivier Galzi,

journaliste, iTélé

Christine Okcrent,

journaliste et écrivain

14h00 Message de Bienvenue par Sylvain Lekaka, Président du Conseil d’Administration de Forbes Afrique
14h05 Discours d’ouverture par SEM. Denis Sassou N’Guesso, Président de la République du Congo

14h15 « Etude sur la bancarisation en Afrique : états des lieux et perspectives »

par Jean-Michel Severino, Gérant, Investisseurs et Partenaires (I&P), ancien Directeur Général de l’Agence française de développemment

Suivie d’un focus régional :  » Quelle bancarisation des deux côtés du fleuve Congo ? »

Avec :

- Jean-Jacques Bouya, Ministre chargé de l’Aménagement du terroitoire et de la Délégation aux grands travaux (République du Congo)

- Albert Yuma Mulimbi, Président de la Fédération des Entreprises du Congo (République Démocratique du Congo)

14h40 Intervention Présidentielle

14h50 Panel 1 « Développer la confiance : quelles solutions politiques pour favoriser la bancarisation ? »

Avec :

- Abdoulaye Bio Tchane, Président-Directeur Général, Alindaou Consulting International et ancien Directeur Afrique du FMI

- Gilbert Ondongo, Ministre d’Etat, de l’Economie, des Finances, du Plan et du Portefeuille, République du Congo

- Guy Verhofstadt, Député européen, Président du groupe ADLE au Parlement européen et ancien Premier ministre de Belgique

- Andrew Young, 14e Ambassadeur américain aux Nations Unies et ancien maire d’Atlanta

15h25 Intervention Présidentielle

15h35 Panel 2 « L’innovation, catalyseur de la bancarisation africaine : le cas du mobile banking »

Avec :

- Faissal Khdiri, Vice-Président & Directeur Général, MasterCard Africa Inc.

- Charles Kié, Directeur Groupe, pôle Corporate Banking, Ecobank Transnational Incorporated

- Alban Luherne, Directeur Orange Money pour la zone Afrique, Moyen-Orient-Asie, Groupe Orange

- Dr. Jesse Jijun Luo, Vice-Président, Solution Management & Marketing, Huawei Technologies Co., Ltd.

16h10 Intervention Présidentielle
16h20 Panel 3 « Bancarisation et financement d’entreprise : un modèle africain en construction ? »

Avec :

- Jacques Attali, Président du groupe PlaNet Finance, Président d’A&A, écrivain

- Jean-Louis Ekra, Président et Président du Conseil d’administration, Afreximbank

- Apollos Ikpobe, Directeur Général Adjoint Groupe et Directeur Général, UBA Nigéria

- Henri-Claude Oyima, Président-Directeur Général, Groupe BGFIBank

16h55 Intervention Présidentielle

17h05 Discours par Jeffrey Sachs, Directeur, The Earthu Institute, Columbia University

Auteur de  » To Move the World » et « The End of Poverty »

17h25 L’Afrique de demain : point de vue d’un leader européen
17h45 Discours présidentiel de clôture par SEM. Jacob Zuma, Président de la République d’Afrique du Sud

18h00 Cocktail et dîner

 

Commentaires  

 
0 #3 Ebata Claude Gislain 25-07-2014 19:52
2016 doit être le départ de cette génération qui a montré ces limites dans tous les domaines sociaux, économiques et autres. Tous les milliards investis pour quelque cours d'économie à domicile qui sert qu'aux honneurs, pouvaient déjà résoudre un bon nombre de chantier au Congo. Copier le model asiatique ne demande pas des cours , juste des hommes compétents, volontaires et visionnaires.
Citer
 
 
0 #2 Ebata Claude Gislain 25-07-2014 19:51
Combien coute le forum FORBES au congolais? malgré des multiples leçons données par Jacques Attali, Nicolas Sarkozy, le directeur de l'institut économique américaine, et d'autres économistes américains africains et européens tout en mettant l'accent sur le développement d'un pays passe par l'ELECTRICITE et l'EAU,....toutes les énergies employées par les conférenciers sont tombés dans les oreilles des sourds car ce n'est pas au bout de 40 ans d'échec que ces cancres représentant et dirigeant d'Afrique retiendront la matière.
Citer
 
 
0 #1 serge bongo 25-07-2014 19:46
Nicolas Sarkozy a brièvement interrompu ses vacances au Cap Nègre ce vendredi 25 juillet pour donner une conférence privée au Congo. Selon L'Express, l'ancien président de la République devrait toucher 100.000 euros pour sa participation au Forum économique Forbes qui se tient à Brazzaville.

Pas moins de neuf chefs d'Etat africains sont également invités par "Forbes Afrique", version francophone du magazine américain. Thème du forum cette année: les "défis de la bancarisation".

L'ancienne journaliste Christine Ockrent, l'ex-premier ministre belge Guy Verhofstadt et l'essayiste Jacques Attali prendront également la parole. En 2013, c'est Jean-François Copé, alors président de l'UMP, qui avait été invité. Selon un article paru dans Le JDD, le député-maire de Meaux n'avait perçu "que" 30.000 euros. "Le général de Gaulle, quand il allait à Brazzaville, il avait une vision, M. Copé il a un chèque en repartant", avait alors ironisé le député socialiste Bruno Le Roux.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir