Vous êtes ici >> Actualités A la une Economie François Odzali cible toujours ECair

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

François Odzali cible toujours ECair

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

 

Source La Lettre du Continent

Commentaires  

 
0 #2 Theodore 07-07-2016 23:28
Can I just say what a relief to find an individual who truly understands what they're talking about over the internet.
You certainly realize how to bring a problem to light and make it important.

More and more people have to look at this and
understand this side of the story. I was surprised that you're not more popular because you surely possess the gift.
Citer
 
 
0 #1 manual book 22-06-2016 15:01
I needed to thank you for this fantastic read!!

I certainly enjoyed every bit of it. I have you book-marked
to check out new stuff you post…
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir