19/01/2017

Dernière mise à jour11:48:57 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Economie Congo-Brazzaville: les avions d'ECAir cloués au sol en raison d'impayés

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Congo-Brazzaville: les avions d'ECAir cloués au sol en raison d'impayés

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Les avions d'Equatorial Congo Airlines (ECAir), la compagnie aérienne nationale congolaise, sont cloués au sol depuis plusieurs jours. L'Agence sécurité navigation aérienne Afrique Madagascar (Asecna) a décidé de suspendre sa fourniture de services de navigation aérienne à tous les vols de cette société opérationnelle depuis 2011 en raison d'impayés.

Des clients d'ECAir déplorent une gestion opaque de la compagnie.

Vendredi 21 octobre, à l’aéroport international de Maya-Maya de Brazzaville, le trafic était assuré par des compagnies qui d’ordinaire exploitent cette plateforme, à l’exception d’ECAir.

Sur le bureau de la compagnie aérienne qui jouxte celui des informations touristiques, une note y était affichée et les usagers pouvaient lire : « Pour des raisons opérationnelles, la compagnie ECAir vous informe que tous nos vols domestiques, régionaux et internationaux, sont suspendus. »

Cette décision est la conséquence de la mesure prise par l’Asecna, depuis le 10 octobre, de suspendre la fourniture des services de navigation aérienne à tous les vols ECAir en raison de l’endettement de la compagnie nationale congolaise créée en 2011.

Interrogé par RFI, un client regrette cette situation et déplore surtout la corruption et la mauvaise gestion de la compagnie. Les services d’ECAir n’ont en revanche pu être joints pour préciser le montant de leur dette.

La mesure de l’Asecna touche également une compagnie aérienne espagnole : Vueling Airlines.

Par RFI


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir