23/03/2017

Dernière mise à jour09:55:39 PM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Education CONGO BRAZZAVILLE : L’ÉCOLE , UNE PRIORITÉ GOUVERNEMENTALE MISE EN LUMIÈRE

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

CONGO BRAZZAVILLE : L’ÉCOLE , UNE PRIORITÉ GOUVERNEMENTALE MISE EN LUMIÈRE

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Il ressort des statistiques de l'Unesco qu'en Afrique francophone 2 enfants sur 5 ne sont pas scolarisés; et 7 adultes sur 10 ne sont pas alphabétisés. Dans certains pays, le taux de scolarisation dans le secondaire ne dépasse pas 5 pour cent, tandis qu'en Europe du Nord il atteint 95 pour cent.

Or, la solution à ce problème social n'est pas seulement financière. Il sied dès lors de s’attaquer à l'ensemble des causes latentes à ce problème, et requalifier le rôle de l'école dans la construction de l'identité et le développement social.

D’ailleurs, dans la zone francophone africaine, au Congo-Brazzaville, pays ayant, dans l'ensemble, des taux de scolarisation et d'alphabétisation plus élevés que la moyenne de la zone, pour ne pas relâcher son effort, le gouvernement de la république du Congo a fait de « l’École » sa priorité majeure en 2013.

C’est dans cette dynamique que, la 4ème Édition du Forum Social de Brazzaville va consacrer l’Ecole comme thème de travail : « De l’École d'avenir à l'avenir de l'école ». Ce Forum, organisé par l’association congolaise AGORA, et prévu pour le 16 août 2013 à Brazzaville, tombe à point nommé pour tout le pays : les pouvoirs publics, les associations, les partis politiques, les entreprises, les professionnels de l’Éducation nationale, les élèves, les parents d’élèves et le grand public... Il se définit davantage comme une force d'appui et de propositions aux pouvoirs publics, ainsi que l'a laissé entendre Aimé Bedel Eyengué, animateur principale de l’AGORA : Nous nous réunissons chaque année pour une réflexion sur une thématique chère à la nation congolaise. Comme les fois précédentes, nous comptons apporter notre pierre à l'édifice de l'Ecole congolaise pour une école pleine de promesses. Et en cela, en tant que relais du peuple, nous nous voulons partenaire du gouvernement, à qui l'on soumettra les conclusions de cette journée de réflexion.

L’École a un rôle fondamental à jouer dans la socialisation de l'enfant

Étant un pilier du développement, le problème de l’efficacité et de l'accueil à l'école, par exemple, n'est pas négligeable. Surtout que, généralement, dans les pays africains, l’école constitue, pour l'enfant, une rupture brutale avec son milieu de base, une incertitude linguistique et affective, puisque l'enfant apprend à lire, à écrire et à communiquer dans une langue qui, au demeurant, n'est pas la sienne. C'est pourquoi, l'école a un rôle fondamental à jouer dans la socialisation de l'enfant dans la communauté nationale, au travers de l’apprentissage des valeurs de tolérance, du vivre ensemble… ou de la méritocratie. Elle favorise, en même temps, l'ouverture de l'enfant sur le monde, pour lui permettre de mieux redécouvrir les valeurs culturelles traditionnelles et le patrimoine national et/ou mondial.

Il est évident que cette 4ème édition du Forum Social de Brazzaville poursuit l'invitation à servir le progrès, tel que le consacre la devise nationale congolaise. D'ailleurs, dès 2004, lors de son discours relatif à l’État de la nation le 13 août devant le Parlement réuni en Congrès, le chef de l’État congolais, Denis Sassou-Nguesso, invitait les responsables à tous les niveaux de la hiérarchie administrative et politique, les institutions telles la famille, l'école, la justice, l’Église, les organisations de la société civile, etc. à s'investir, pleinement dans la restauration de nos valeurs ; celles qui ont, de tout temps, forgé notre personnalité.

Cette rencontre, qui se proposera d'offrir aux congolais les moyens d’être en phase avec l'idéal national, s'articulera autour de plénières et de travaux en ateliers, avec comme sous-thèmes : l'Ecole et ses mutations, Pour réinventer l'école ; les Forces et ressources de l'école d'avenir ; les Veilles académiques ; De l'école à l'entreprise et de l'entreprise à l'école. La lecture et l'écriture faisant partie des ressources de l'Ecole comme socle de l'enseignement de base, un concours d'orthographe ouvert à tous publics sera organisé le 10 août 2013 à Brazzaville par l’AGORA, pour sensibiliser le public congolais sur le rendez-vous du 16 août 2013 sous le thème de l’Ecole.

Ainsi, les congolais sont donc invités à se rendre au Forum consacré à leur École, que nul ne viendra bâtir ni améliorer à leur place, en ayant à l'esprit ce dicton connu de tous : Aide-toi et le Ciel t'aidera.

Franck CANA

Écrivain


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir