Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Mairie de Brazzaville : LA SAGA HUGUES / CLAUDIA se poursuit.

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Mairie de Brazzaville : LA SAGA HUGUES / CLAUDIA se poursuit.

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Lorsque le 10 Aout dernier nous publions dans nos colonnes cet article sous forme d’interrogation : Claudia va-t-elle remplacer Hugues à la Mairie de Brazzaville ?

Plusieurs voix se sont élevées pour qualifier ces propos de caricaturaux. Pourtant dans sa parution du 13/9 « La Lettre du Continent » semble confirmer ce qui n’était au début qu’une simple rumeur.

 

Cette question devient même crucial voir au centre de toutes les tractations entre les cadres du PCT et les membres du Clan SASSOU. Plusieurs « érudits » conseillers spéciaux de SASSOU pousseraient ce dernier à lâcher son beau fils. Connaissant l’attachement de SASSOU envers NINELLE, depuis la disparition tragique d’EDITH SASSOU, l’actuel Maire de Brazzaville accentuerait la pression auprès de son épouse. Cette dernière menacerait de se suicider si son mari n’obtenait pas gain de cause c'est-à-dire un poste ministériel. Vu que le cas CHRISTEL SASSOU serait déjà tranché, il serait mal vu par les congolais et surtout pour l’opinion internationale que deux membres du clan soient au gouvernement.

En tout cas, cette question donne du tourniquet à SASSOU, qui malgré le cadre agréable et paisible d’EDOU ou il s’est retiré. Les doléances d’Hugues sont pour beaucoup de cadres du PCT inadmissible. Il aurait entre temps souhaité prendre la tête de la nouvelle compagnie aérienne ECAIR. Mais c’était sans compter sur la pugnacité du Ministre Pierre MOUSSA qui y a placé sa fille FATIMA MOUSSA.

Cette question empêcherait SASSOU de dormir car il serait entrain d’envenimer non seulement les relations entre les deux sœurs (CLAUDIA ET NINELLE) mais retarderait la promulgation du futur gouvernement.

Croisons les doigts pour que SASSOU NGUESSO, pour une fois, fasse le bon choix. C'est-à-dire de ne pas laisser totalement plonger le Congo dans les guéguerres familiales au détriment du choix républicain qui veut que « Les hommes et femmes censés représentés l’État et la république (Juges, Ministres, Parlementaires, Directeurs généraux, Policiers, et autres…) doivent être choisis non pas sur la base des critères familiaux mais par une proportion alliant la compétence et l’exemplarité. » (1)

A suivre ....

Melh MAYANGA : l’œil républicain

(1) http://www.dac-presse.com/actualites/a-la-une/politique/982-claudia-va-t-elle-remplacer-hugues-a-la-mairie-de-brazzaville-.html

Commentaires  

 
0 #4 materiel dj pro 04-09-2016 05:50
Je dois dire que je ne pigeais pas beaucoup de choses mais la c’est beaucoup plus clair dans ma tête grace
à votre site internet. merci beaucoup
Citer
 
 
0 #3 blogabond.com 28-08-2016 02:23
Tout est vraiment bien expliqué dans cet article, félicitations aux rédacteurs
Citer
 
 
0 #2 Kristan 27-06-2016 16:44
There is usually a clearance section that provides many items for cheaper prices.
Gas grills will only need a wipe down before it can be stored away for next time.
And nightly I look at to determine what are the temp is going to be such
as subsequent day so my husband and I can program what things to use.



Also visit my web page web page (Kristan: http://keay.battlecity.co.kr/801)
Citer
 
 
+1 #1 Van Manchette 16-09-2012 20:44
Retrouvez un article similaire en cliquant ici :
http://www.afrik-online.com/?p=15633
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir