18/10/2017

Dernière mise à jour09:56:41 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique SOS Journaliste en danger : Arrestation de Guy Milex M'BONZI.

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

SOS Journaliste en danger : Arrestation de Guy Milex M'BONZI.

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Encore une grave atteinte à la liberté de la presse !

La rédaction du DAC PRESSE informe ses lecteurs de l’arrestation ce 28 Septembre 2012, par les services de la police politique de Mr SASSOU NGUESSO, du Directeur de la Publication du Journal "LA VOIX DU PEUPLE", Guy Milex M'BONZI.

Pour l’heure, nous ignorons ou ce compatriote, qui ne faisait qu’exercer son métier d’informer le peuple,  a été conduit et incarcéré.

Cette interpellation, au delà de son caractère condamnable, provoque l’émoi dans les milieux de la presse et des démocrates congolais qui dénoncent unanimement « une atteinte grave à la liberté de la presse ». Si les autorités de Brazzaville veulent faire valoir leurs droits, il existe un lieu approprié pour régler ce genre de litiges : Les tribunaux.

Ces arrestations répétées montrent que la liberté et l’indépendance des journalistes est toujours menacée, toujours à défendre : relations contrariées avec les autorités judiciaires et policières, violations du secret des sources, saisies de matériel de journalistes, poursuites et demandes de retrait de contenus, intimidations de la part d’élus politiques...

Cela est inacceptable dans un pays qui a inscrit le respect de la presse dans sa constitution.

Libérez Guy Milex M'BONZI.

 

Rédaction DAC


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir