Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Journée d’appel pour la convocation des états généraux de la nation: Palais Bourbon – 1er-mars-2013

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Journée d’appel pour la convocation des états généraux de la nation: Palais Bourbon – 1er-mars-2013

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Comité d'Actions de la Diaspora Congolaise pour La Convocation des États Généraux de la Nation

~Journée d’appel pour la convocation des états généraux de la nation ~

~ Palais Bourbon – 1er-mars-2013 ~

Déclaration de Paris

Mesdames, Messieurs

Chers Amis,

Chers Compatriotes

UNITÉ – TRAVAIL – PROGRÈS;

Telle est la devise énoncée en 1960 par les pères de l’indépendance de la république du Congo et censée guider les congolais vers le bien être, le développement et l’édification d’une nation libre, démocratique et prospère.

Plus d’un demi-siècle après, il revient malheureusement de constater que l’échec est criant. Pis, la régression du niveau de vie socio-économique est d’une ampleur sans commune mesure, plaçant le Congo parmi les nations les plus arriérées du monde, au regard d’immenses potentialités qu’il regorge par tête d’habitant

L’Unité, loin d’être acquise, reste à construire.

Des premières escarmouches des années 50, nées des incompréhensions politiques de l’époque, on en est arrivé à une guerre civile, parti d’un coup d’état militaire, en 1997/1998 dont les dizaines de milliers de morts et les stigmates, encore vivaces, éloignent la naissance d’un peuple avec une conscience nationale intégrante

Le Travail, qui a perdu sa valeur, n’est plus qu’un vain mot

Banalisé par les pouvoirs publics, il n’est plus une préoccupation pour eux. Le taux de chômage, toutes couches sociales confondues, s’accroissant au fil des années, les administrations étant devenues improductives, l’artisanat négligé. Le Progrès, un horizon lointain, devenu quasi inimaginable en particulier pour nos compatriotes des contrées les plus reculées. Le pays se dégradant au fil du temps.

Au regard de ce qui précède :

Nous, Comité d’Actions de la Diaspora Congolaise pour la Convocation des États Généraux de la Nation, regroupement d’associations congolaises et d’individualités régulièrement installées en Europe :

Conscients que cet échec manifeste du Congo, dont l'essentiel des causes sont endogènes, est donc d’abord et avant tout un échec politique.

Relevant que la Conférence Nationale Souveraine de 1991, une forme d’Etats Généraux de la Nation, clôturée par la cérémonie de lavement de mains censée passer l’éponge sur les plus de trois mille (3 000) morts et disparus, recensés comme victimes de la barbarie du régime monopartite, a pourtant permis aux Congolais de se retrouver pacifiquement et s’installer dans un système démocratique.

Considérant que les derniers faits marquants de la vie sociopolitique congolaise au cours de l’année 2012, montrent que le pays se meurt à vue d’œil, s’enfonçant de plus en plus dans un bourbier sans fond, comme en témoignent :

● la chaotique gestion des suites des explosions d’arsenaux de guerre injustifiés du 04 mars 2012, avec ses lâches et arbitraires arrestations à tout va et une parodie d’enquête judiciaire enlisée .

● la mascarade électorale de l’année 2012 caractérisée par une forte abstention, traduisant un cinglant désaveu du pouvoir, et de fraudes massives éhontées par lesquelles le parti du régime semble avoir clairement proclamé deux républiques en une ;

● les multiples inondations suite aux tornades, dont les effets sur les populations ont été accentués par l’absence d’assainissement de voiries et réseaux divers dans les quartiers populaires ;

Constatant que 20 ans après la Conférence Nationale Souveraine, la faillite de l'état congolais dans ses attributs protecteur, éducateur et régulateur est manifeste et illustrée par :

● une sous-alimentation de près de 80% de Congolais (Rapport PAM),

● une paupérisation galopante avec près de 80% de la population vivant avec moins d’1US $ par jour, alors que paradoxalement le PIB par habitant afficherait près 4 000US $ (plus d’1,5 Million de Francs CFA) selon la Banque Mondiale et le FMI

● une réduction de l’espérance de vie à 47 ans selon les chiffres INED, 2009

Soulignant que dans un tel contexte, les autorités du régime congolais ne sont paradoxalement préoccupées que par des desseins égoïstes d’enrichissement à des fins personnelles, d’accumulation de fortunes colossales et de biens matériels de tout genre.

Affirmant que le Congo, pays immensément riche au regard des fortes rentrées financières dues à l’exploitation de ses ressources naturelles, ne peut continuer à laisser ses populations vivre dans un tel état d’appauvrissement.

Disant en outre, que par certains signes et attitudes des autorités du régime congolais, tout concours à une intention de se maintenir indéfiniment au pouvoir par tripatouillage constitutionnel.

Conscients que tous ces faits, conjugués à :

● une gestion politique clanique,

● un exercice du pouvoir par la violence et la peur,

● une corruption quasi institutionnalisée,

● une cooptation complaisante de la médiocrité aux postes de responsabilité.

● l’absence d’une véritable politique économique et sociale,

● la destruction du système scolaire et sanitaire

entraînent irrémédiablement le pays à la dérive

Le classement 2012 des économies mondiales par l’Institut Legatum, qui place le Congo au 141ème rang sur 142 pays, ainsi que celui du rapport Doing Business 2013 de la Banque mondiale qui le renvoie au 183ème rang sur 185, ne font que confirmer cette triste réalité.

Affirmant que face à un système hermétique, écrasant les principes fondamentaux de liberté individuelle et de liberté d’expression, l’opposition intérieure, muselée, se bat comme elle peut. La diaspora, plus libre de parole, est en résistance tout en apportant son appui aux actions de l’opposition intérieure qu’elle partage et aux populations, très appauvries, réduites à la lutte quotidienne pour la survie.

Rappelant que l’histoire des peuples nous enseigne, qu’aucune force, de quelle que nature que ce soit, n’est en mesure de contenir indéfiniment la force de volonté de vie d’un peuple, par définition sacrée. Les exemples l’illustrant faisant foi.

Déterminés à mettre fin à cette situation désespérée du Congo qui aggrave, au jour le jour, les malheurs des populations congolaises et accroît la dégradation de la crédibilité politique et l'image du Congo.

Considérant les développements des pratiques du régime marquées par

● la familiarisation et la privatisation du pouvoir, à travers des nominations à caractère népotique et ethnocentriste aux postes de responsabilité dans l’administration civile et militaire

● l’appropriation des ressources de l’Etat ;

● l’interdiction illégale des activités politiques publiques de l’opposition;

● la militarisation accrue du régime à travers l’achat massif d’armes et de minutions de guerre, l’entretien des milices et des mercenaires

● le harcèlement policier de l’opposition, l’instauration de barrages routiers, les fouilles nocturnes des véhicules et les vérifications d’identité, les arrestations et emprisonnements arbitraires.

Nous, Comité d’Actions de la Diaspora Congolaise pour la Convocation des États Généraux, disons solennellement notre conviction que le Congo ne peut sortir de la grave crise multidimensionnelle qui le mine, que par l’unique et vraie solution :

La Convocation des États Généraux de la Nation; Dialogue citoyen constructif, rassemblant toutes les forces vives de la nation

Le disant, nous sommes persuadés que hors de cette voie, le Congo va droit dans le mur. Les États Généraux, incontournables, sont une exigence de survie de la Nation.

Le réalisme politique conduit inévitablement vers cette unique alternative de bon sens que sont les états généraux sans lesquelles, l’unité, la démocratie et la prospérité dont le Congo a urgemment besoin, sont gravement hypothéquées.

Ce pari de l’intelligence collective permettra de sortir définitivement de la paix armée et de la méfiance qui ont cours, pour restaurer une véritable paix durable. Car nul développement n'est possible sans une paix sincère et une sécurité réelle. Au régime de Brazzaville de se rendre à l’évidence de cette réalité qu’il ne peut faire semblant de continuer à ignorer, au nom d’une fausse stabilité dont elle se réclame seule, envers et contre tous. Plus que jamais est venu le moment de réunir les États Généraux de la Nation, tant la crise multidimensionnelle que traverse le Congo l’impose à la nation entière. Ainsi, en appelons-nous au Chef de l’Etat à privilégier le Congo et à lui éviter une catastrophe supplémentaire, d’autant plus que la paix et la cohésion nationale, qu’il a si souvent évoqué, sont à ce prix.

Résolus à nous battre par tous les moyens pour l’aboutissement de ces États Généraux de la Nation,

Nous, Comité d’Actions de la Diaspora Congolaise pour la Convocation des États Généraux de la Nation, prenons ce jour, le ferme engagement de tout mettre en œuvre pour y parvenir.

Appelons enfin le peuple Congolais,

● à vaincre la peur et à balayer toutes les fausses assurances de développement et de sécurité qui lui sont faites par le régime de Brazzaville, et

● à un soutien sans faille au combat pour la tenue des États Généraux de la Nation.

Vive le Congo - Brazzaville,

Vive la Nation Congolaise

Fait à Paris, le 1er Mars 2013

Pour le Comité d'Actions

Raphaël GOMA

Président

 

 

 

 

 

Commentaires  

 
0 #3 Diaf Le Kweta 04-03-2013 16:34
Le drame qui a frappé plusieurs familles Congolaises ainsi que des étrangers avec "la catastrophe Impunie de Mpila" le 04Mars 2012 à MPila et qui a fait plus de (1000)morts est dans toutes nos mémoires. Je profite de l’occasion pour renouveler mes condoléances aux familles des victimes.Mais le paradoxe, si paradoxe il y a, dans cette histoire est l'impunité dont fait preuve le regime dictatorial de Denis Sassou Nguesso.Pauvres Congolais !!! . Spoliés, opprimés, tyrannisés. Pas le droit de s’exprimer, pas le droit de s’organiser et surtout pas le droit de revendiquer la démocratie!!!!!
Citer
 
 
0 #2 GILBO 04-03-2013 00:03
SASSOU NGUESSO EST FINI

L' article de John Helmer nous fait part du chantage de Nguesso sur Hollande, mais avant de se rétracter et de changer de stratégie, celle de la diplomatie en mettant en exergue un pays ami: Le Bénin de Yayi Boni qui n' a plus rien à jouer après avoir perdu Patrice Talon.

Voici ce que veut nous dire en partie l' article de John Helmer pour completer ce qu' avait déjà dit la L.C.
Citer
 
 
0 #1 TONA 03-03-2013 23:55
Maintenant que les choses semblent être claires en France quant aux biens mal acquis, maintenant que les tribunaux français reprennent le dossier des disparus du Beach en main, il suffit qu'une opposition forte au Congo pour que le pouvoir tombe. Malheureusement , l'opposition Congolaise attend le feu vert de ses maîtres Maçons. C’est dommage d'être encore esclave à ce point mais pour combien de temps encore? Pourtant il faut agir vite. Sarkozy ne pensait même pas perdre les élections du coup, les plans mis en place pour la deuxième mandature tombent à l'eau d'où la peur de Ouattara en Côte d'Ivoire et de sassou au Congo. Alors opposition Congolaise qu'attendez-vous pour agir? Faites tout de même attention vous risquez d’être confondus.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir