22/08/2017

Dernière mise à jour10:34:34 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Droit de réponse de la Coordination UPADS France-Europe

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Droit de réponse de la Coordination UPADS France-Europe

Envoyer Imprimer PDF

Union Panafricaine Pour la Démocratie sociale

Liberté-Solidarité-Progrès

 

****

Coordination UPADS France-Europe

DROIT DE RÉPONSE

 

CONFIRMATION DES TERMES DE LA DÉCLARATION DES MEMBRES DE LA COORDINATION UPADS FRANCE EUROPE SUR LA CONVOCATION DU CONGRES EXTRAORDINAIRE DE L’UPADS PAR LE PERMANENT DU CONSEIL DES VICE-PRÉSIDENTS.

Réagissant à la déclaration publiée le 26 mai 2013 par les membres de la coordination France-Europe élargie aux membres du bureau politique, du conseil national, aux vice-présidents ainsi qu’aux cadres du parti domiciliés en France sur la convocation par Mr Pascal Gamasa, permanent du conseil des vice-présidents de l’Upads du congrès extraordinaire de l’Upads, M.Didier Mahouele ma Makita, le premier secrétaire de la section Upads Paris-Ile de France allègue que ladite déclaration est un tract parce que non signé, l’auteur étant coupable d’usurpation de titre.

Voici à ce propos le droit de réponse des signataires de ladite déclaration.

Nous membres la coordination Upads-France-Europe élargie aux membres du bureau politique, du conseil national, aux vice-présidents ainsi qu’aux cadres du parti domiciliés en France:

- Confirmons les termes de notre déclaration du 26 mai 2013 qui n’est ni un faux encore moins un tract contestant à Mr Pascal Gamasa le droit de convoquer le congrès unitaire de l’Upads le 7 juin 2013 dans les formes où il l’a fait, Mr Pascal Gamassa n’en ayant ni le droit ni les moyens politiques. De ce fait:

- Exigeons de Mr Pascal Gamassa la preuve de ce que le congrès de l’Upads qu’il s’est en toute crapulerie empressé de convoquer a été financé par les fonds du parti et autres cotisations des militants de l’Upads comme l’avait recommandé le conseil national de décembre 2012;

- Condamnons avec vigueur l’illégitime congrès Upads du 7 juin 2013 qui n’aura pour conséquence que l’absurde et tragique scission du parti et son délitement, d’où sa fragilisation profitable au pouvoir de Brazzaville;

- Disons d’avance notre ferme décision de rejeter toutes les conclusions qui sortiront du congrès Upads pro-régime de Brazzaville du 7 juin 2013, tant les conditions de sa convocation ont humilié, sali et spolié le corps Upads et le président Pascal Lissouba;

- Exprimons notre engagement à tenir le moment venu dans les règles un congrès Upads véritablement unitaire impliquant toutes les tendances, courants et autres lignes de l’Upads érigées en partis parallèles à l’Upads en raison de l’intolérance des membres de la direction de l’Upads;

- Réaffirmons la ligne politique de l’Upads élaborée à sa création visant par les voies démocratiques la conquête du pouvoir, condamnant de ce fait toute prise de pouvoir quel qu’en soit le niveau par la force et rejetant toute forme de subordination de l’Upads à des forces de destruction tel le PCT.

En prévision des échéances électorales à venir au Congo:

- Dénonçons l’enrôlement intelligent et progressif de l’UPADS dans une stratégie en vue de la création des conditions favorables à une nouvelle candidature de Mr Sassou Nguesso aux élections présidentielles de 2016 année de clôture légale de son mandat. Aussi rejetons-nous une direction de l’Upads qui contribuerait à la validation des velléités de modification de la constitution du 20 janvier 2002, telle que voulue pour les hommes du pouvoir de Brazzaville.

- Réaffirmons notre soutien à la recommandation du Conseil national de l’UPADS de décembre 2012, exigeant du gouvernement congolais, la convocation des états généraux de la nation pour trouver des solutions aux multiples maux qui minent le Congo-Brazzaville.

- Enfin, fiers et sûrs du sérieux de notre démarche dans notre déclaration du 26 mai 2013, nous, membres de la coordination Upads France-Europe élargie aux membres du bureau politique, du conseil national, aux vice-présidents ainsi qu’aux cadres de l’Upads domiciliés en France disons notre conviction que l’Upads l’emportera quoiqu’il en coûte sur les forces du mal qui travaillent à sa démolition.

Fait à Paris, le 5 juin 2013

Télesphore Mbadinga-Gabriel NGosso-François Moulikou-Emery Bonaparte Voumbi-Gilbert Aty Tsaty-Marcel Abigna-Jean Didier Milebe-John Binith Dzaba-Zoia Tamba-Gilbert Songuissa Moulangou-Joseph Ouabari Mariotti- Raymond Dombi-Sophie Moukouyou Kimbouala-Sanelli Hempel-Serge Mboungou-

 

Commentaires  

 
0 #1 Smithc112 20-04-2014 21:17
Sweet website, super layout, very clean and utilise genial. cbbeffdkbcegcdd k
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir