Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Congo-Brazzaville: UPADS, le congrès de la discorde

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Congo-Brazzaville: UPADS, le congrès de la discorde

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Au Congo-Brazzaville, ce vendredi 7 juin 2013 doit s'ouvrir le congrès de l'UPADS, l'une des principales formations de l'opposition, le parti de l'ancien président Pascal Lissouba.

Ce congrès, qui devait être un congrès « unitaire extraordinaire », s'annonce plutôt comme une réunion de la discorde. Une partie des cadres de l'UPADS conteste en effet la façon dont il a été convoqué et accuse le pouvoir de tirer les ficelles de cette réunion.

Les querelles qui divisent le parti de Pascal Lissouba sur ce congrès cachent-elles des désaccords plus profonds sur les relations de l'UPADS avec le régime de Denis Sassou Nguesso ? Les responsables du parti échangent en tout cas sur le sujet des critiques au vitriol. « Ce congrès est instrumentalisé par le pouvoir, s'emporte Donatien Moulounda, un responsable qui dit avoir été privé de parole lors du Conseil national du mercredi 5 juin. Les autorités cherchent à diviser le parti et à le faire passer sous leur contrôle ».

« Peur d'aller au congrès »

« Je suis surpris qu'on en arrive là, répond Pascal Tsaty Mabiala, autre responsable favorable, lui, au congrès. Ceux qui prétendent aujourd'hui qu'ils sont de vrais opposants ont battu campagne pour monsieur Sassou en 2009. Ces gens ont en fait peur d'aller au congrès, conclut Pascal Tsaty Mabiala, parce qu'ils ont peur de la sanction des militants ».

Au sein de l'opposition, on suit en tout cas avec attention ces déchirements avec attention. « Nous soutenons l'aile de l'UPADS qui rejette le congrès, explique Matthias Dzon, le chef de l'Alliance pour la République et la démocratie (ARD). L'UPADS est dans l'opposition avec nous. Si des proches du pouvoir prennent son contrôle, ce sera un coup porté à l'ensemble de l'opposition ».

Par RFI


Commentaires  

 
0 #1 Placide Ibouakoua 07-06-2013 11:07
Ouverture du congrès unitaire de l’UPADS.
L’Union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS) tient, ce vendredi 7 juin à Brazzaville, un congrès unitaire extraordinaire. Ce congrès a pour objectif de permettre aux membres de ce parti de parler d’une même voix en vue de préparer les batailles électorales futures. Malheureusement , l’ion constate que les divergences se cristallisent davantage au sein de l'UPADS, les cadres de l'UPADS ne semblent pas toujours s’accorder sur certains points. Certains d’entre eux ont contesté la procédure adoptée pour convoquer ce congrès, accusant le pouvoir de tirer les ficelles de ces assises. Pour eux, «ce congrès est instrumentalisé par le pouvoir».
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir