Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique KOUYOUS – BATÉKÉ – MOUNZOMBO : POURQUOI N’ENTENDEZ-VOUS PAS VOTRE VOIX VOUS GUIDER

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

KOUYOUS – BATÉKÉ – MOUNZOMBO : POURQUOI N’ENTENDEZ-VOUS PAS VOTRE VOIX VOUS GUIDER

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

TRIBUNE LIBRE DE :  Mbiki De Nanitélamio

Il se fait l’écho du départ imminent de Sassou Nguesso, pourquoi n’entendez-vous pas votre propre voix vous guider! Je n’ai pas pour habitude de critiquer pour critiquer mais aujourd’hui, je me permets d’éclaircir un peu la confusion que semblent entretenir certains de nos compatriotes dans ce qui pourtant n’est qu’un secret de polichinelle. J’espère ainsi et cela très sincèrement, que tous ceux qui liront et comprendront ce que je veux dire n’hésiteront plus un seul instant pour concrétiser le processus qui affirmera votre crédibilité face à la République.

En effet, il se fait l’écho d’un départ imminent de Denis Sassou Nguesso. Cette décision que le khani de l’Alima a su prendre est non seulement un engagement qui offusque plusieurs membres du clan, mais également un appel de pied de ce dernier pour rassurer que la révision de sa constitution n’était pas son grand souci mais plutôt son devenir aujourd’hui : comme tout semble accompli. Ai-je à justifier réellement mon propos?

Faisant allusion à Mbéri Martin, Tamba Tamba, Tsaty Mabiala, Munari, Yhombi Opango, Bokamba Yangouma, Jacques Okoko, les enfants Kolélas : ne vous avais-je pas dit que Sassou Nguesso n’était pas le problème! Qu’avons-nous alors constaté peu avant et après la victoire sur le terrain de Sassou Nguesso et ses mercenaires contre les forces gouvernementales de Lissouba Pascal?

– Mbéri Martin a fini par devenir un pauvre serviteur de Sassou, après avoir trahi Pascal Lissouba qui avait de lui le 2ème personnage tout puissant

- Tamba Tamba, Christophe Moukouéké, Tsaty Mabiala et consort qui ont abandonné Pascal Lissouba sont depuis leur retour au pays à la recherche d’un poste de vice-président pour assurer la présidence à vie à leur nouveau maître;

- Les enfants Kolélas qui, après avoir  trompé leur défunt père par cupidité, croient ainsi avoir vendu tous les militants du MCDDI et le Pool tout entier pour mériter ce que leur réserve Denis;

- Yhombi Opango toujours naïf et prêt à reprendre sa carte de membre du PCT pour servir et subir de Denis Sassou Nguesso l’humiliation dont ne mérite pas un Kouyou pure laine de la part d’un Téké alima;

- Jacques Okoko par qui la guerre coup d’État était arrivée et, qui fait la honte des Kouyous en se mettant résolument derrière Sassou qu’il nous a présenté comme étant l’assassin du beau Marien Ngouabi, son parent dont les restes ont disparu sans que personne ne cherche à savoir pourquoi le tombeau de l’immortel est vide depuis le retour du khani aux affaires : croit avoir réussi son coup.

Voilà pourquoi, certains compatriotes qui se reconnaissent que par ces personnages tribaux continuent de subir et ce que leur imposent Sassou Nguesso et son clan qui n’ont aucune vision de la cohésion sociale. C’est pour vous dire qu’à la veille de la fin de son second et dernier mandat,  je peux me permettre de m’adresser et de vous inviter, vous les Kouyous, lesa Batékés et les Moundzombo: à faire valoir votre opinion, l’existence réelle dans notre pays, en tant que citoyens reconnus et respectés comme Congolais et non comme des ressortissants du Nord qui ont la charge de protéger Sassou Nguesso fils du Nord alors qu’il est entrain de vous faire souffrir de la même façon que vos autres compatriotes soit disant du Sud qui vous extermineraient si jamais lui et les siens abandonnaient le pouvoir dont vous ne bénéficiez de rien. Faux, mes compatriotes, ne les suivez pas car, combien de nos compatriotes du Nord ont été pourchassés durant les présidences de Fulbert Youlou, Massamba Débat et de Lissouba Pascal? Combien d’exilés ou de réfugiés originaires du Nord avons-nous enregistré si ce n’était pas des Laris du Pool? Vos premières réactions doivent donc vous amener à revitaliser et rebatir l’image ternie de l’homme du Nord en demandant le départ sans condition de Sassou Nguesso et les siens avant ou après le 15 août 2016 ceci, pour consolider la réconciliation de toutes les filles et fils du Congo dans la restauration de la Démocratie dictée par la CNS. Pour réussir vous devez :

1- Tenir compte de l’influence négative que drainent Sassou et les siens en spoliant tout le pays et la marginalisations des grandes villes comme Brazzaville la capitale politique, Pointe Noire la capitale économique, Dolisie, Nkayi, Owando, Djambala, Gamboma, Makoua, Impfondo, Ouésso, Épéna, Mossaka pour ne citer que celles-là : au détriment de Oyo qui n’était même pas un district, Kinkala et Boko étant depuis des villes martyrs.

2- Fonder la confiance sur la participation active des congolais favorisant la transparence et la responsabilité à tous les niveaux de l’organisation de notre pays. Cette refonte touchera notamment l’administration, le trésor public qui n’a que de nom, le refus de participer à des élections municipales et régionales que l’on vous présente pour valider un pouvoir vacillant.

3- L’utilisation édifiante de la technologie c’est à dire vos appareils de téléphone  portable comme autre moyen   de la mobilisation massive à défaut de l’internet.

Bref, N’ENTENDRE QUE VOTRE PROPRE VOIX POUR VOUS GUIDER aujourd’hui pour vous libérer et délivrer ainsi le pays des mains de ces hommes qui ne veulent que nous diviser pour mieux voler et demeurer au pouvoir contre l’avis du peuple.

Kouyous : parler à vos enfants de Marien Ngouabi dont on ne retrouve plus les restes, de Pierre Anga et d’Owando capitale de Cuvette.

Makouaens : parler à vos enfants de ce que représentait votre école dans la Cuvette.

Mbochis : parler à vos enfants de Boundji

Batékés : parler à vos enfants de Djambala et Gamboma

Moundzombo : parler à vos enfants et pourquoi vous appelle-t-on de katangais

Bakongo : cesser de vous ridiculiser, vous du Pool, de la Bouenza, Niari et du Kouilou.

Il se fait l’écho d’un départ imminent de Sassou Nguesso : POURQUOI N’ENTENDEZ-VOUS PAS VOTRE PROPRE VOIX VOUS GUIDER?

 

Mbiki De Nanitélamio

 

Commentaires  

 
0 #2 Espionner SMS 27-08-2016 20:07
J'ai lu énormément d'articles sympathiques en parcourant votre article.
Merci
Citer
 
 
0 #1 le fils du pays 21-07-2013 11:37
Bon texte mais je recuse cette manière de vouloir copier l'occident car l'histoire nous enseigne que rien de bien n'est venu hors de l"afrique et en particulier du Congo.Le départ de Mr Sassou et les siens ne chargera rien une purge a la Jerry Rawlings s'impose pour faire un profond nettoyage,inter dire la politque a toute personne 'layant exercer de juillet 1968 a la date de la deposition de Mr Sassou et amis.Reformes du pays sur la base de nos cultures et traditions.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir