Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Communiqué final de l’Assemblée Générale UPADS France Europe du 31 aout 2013

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Communiqué final de l’Assemblée Générale UPADS France Europe du 31 aout 2013

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Union Panafricaine pour la Démocratie Sociale

 

Liberté* Solidarité*Progrès

Fédération UPADS France-Europe

Département de la Communication

Sous  les   auspices de   son   1er  secrétaire, le camarade J.Ouabari-Mariotti,  la Fédération UPADS France Europe a  tenu, ce  samedi 31 aout 2013, sa sixième assemblée générale dans la salle de conférences de l’Hôtel Première Classe de Cergy Préfecture, en région parisienne.

Trois temps forts ont marqué cette session. D’abord le mot  introductif  et d’ouverture du 1er  secrétaire. S’en sont  suivies les  communications des camarades Christophe Moukouéké et Victor Tamba Tamba portant sur la  situation actuelle de l’UPADS, vision et perspectives pour l’avenir et  le  rôle de l’opposition congolaise dans le combat politique de l’heure. Enfin,  la séquence des questions-réponses.

Dans son propos liminaire, le 1er secrétaire  a rappelé l’esprit et les fondamentaux qui ont concouru à la création de la Fédération Upads France-Europe  au  lendemain   du congrès  de la honte  de l’UPADS  des 7-10 juin 2013 à Brazzaville. Il  a  par  ailleurs  révélé que cette structure était  la résultante de la volonté  politique des  militants UPADS France Europe  de  réaffirmer  leur ferme  volonté  de  refaire  de l’UPADS une UPADS conquérante  qui  refuse toute  compromission  avec  les   forces du  mal  qui   travaillent   à  sa  démolition.

De l’exposé du camarade Ch. Moukouéké  qui  a évoqué  l’état déliquescent  actuel de  l’UPADS, il  est  ressorti que  pour  tous  les  militants  de ce parti,  la   parodie de  congrès  des 7-10 juin 2013  a   anéanti   tous  les  espoirs   attendus  de sceller  l’unification  du  parti.  Aussi devant une telle  situation, a-t-il  insisté  sur  une   mobilisation  permanente  des  militants  de l’UPADS  contre  les  tenants dudit  congrès pour  faire  échec  à leur  aventure   divisionniste.

Le camarade V. Tamba Tamba a apporté un éclairage sur la manière dont le congrès unitaire de l’UPADS  destiné à faire table rase sur tous les  différends   au  sein   du  parti était en préparation via les congrès départementaux, tel que prévus par le Conseil national de décembre 2012 et sur les  raisons du  schisme à l’intérieur  du  parti. Il a  ensuite embrayé sur le  rassemblement  de  l’opposition congolaise qui s’exprime à  travers le  collectif des signataires de la déclaration du 17 août 2012  dont la principale revendication est la convocation des états généraux de la nation, face à la gabegie et au chaos généralisé dues à la mauvaise gouvernance du  pays  par le   pouvoir de Mr Sassou Nguesso.

Des échanges qui s’en sont suivis  au  cours de l’assemblée  générale, il  s’en est dégagé   les points   de  consensus  suivants:

-Les maux qui minent l’UPADS se déclinant  en termes de batailles pour les égos, le non respect des textes qui régissent le parti, l’irresponsabilité, l’immaturité  et  la cupidité  de certains  camarades  qui  privilégient  la  compromission  avec le  pouvoir  de Brazzaville  au   détriment   des  intérêts du  parti, l’assemblée en   appelle  au  ressaisissement  des  militants de  l’UPADS. Un  appel à  la réflexion  en vue  d’une  véritable  refondation  du  parti  a été  également   lancé.

-La  Fédération UPADS France -Europe   projette  l’idée de la création de l’UNION  DES FORCES  DE  L’ALTERNANCE devant fédérer toutes les forces vives de la nation  congolaise  à l’intérieur et à l’extérieur du pays (société civile, personnalités, syndicats, partis politiques,  associations et confessions religieuses  mouvements de femmes, de jeunes….). Le but étant de faire bloc pour   s’opposer  à la  modification   de la constitution  congolaise  du  20 janvier 2002  et  ainsi  créer  les  conditions de l’alternance  politique en  2016  au Congo Brazzaville  pour  mettre  fin  au  long  et improductif  régime   dictatorial   de Mr Sassou Nguesso.

La fédération  UPADS  France Europe   salue   l’engagement des  forces  patriotiques   congolaises  de  la diaspora   qui,  par leurs actions multiformes,  n’ont  cessé  de travailler à  voir  leur  pays enfin  être  gouverné  en 2016  dans la justice, l’égalité des  droits, la liberté, le sens de  l’économie nationale, une meilleure gestion des ressources pétrolières et le  respect des  valeurs.

Fait   à  Cergy   le 6 septembre 2013

Le   1er Secrétaire de la  fédération UPADS France Europe

J.Ouabari-Mariotti


 

 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir