Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Congo-Brazzaville : Et si en 2016, on optait pour une femme à la Présidence ?

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Congo-Brazzaville : Et si en 2016, on optait pour une femme à la Présidence ?

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Depuis les indépendances des années 1960, l’Afrique a connu plein de mutations dans les domaines multiples et variées. Nous sommes passés des convulsions de l’émancipation identitaire aux crises politico-sociales. De toutes ces tensions traversées durant 54 ans, les hommes ont toujours pris une place prépondérante dominant toutes les sphères de l’activité politico-économique et sociale.

Qu’en est-il des femmes africaines et plus particulièrement du Congo-Brazzaville ?

La femme congolaise doit s’élever contre les handicaps de la société

Elles se font rares, discrètes dans l’histoire et la mémoire nationales où elles sont cantonnées à des postes qui laissent penser qu’elles brillent par une incompétence coupable. Ellen Johnson Sirleaf (2006  Libéria), Maria do Carmo Silveira (Sao Tomé et Principe 2005) ; Luisa Diego (Mozambique  2004) ont excellemment prouvé que la gente féminine africaine était capable d’occuper les postes de Président ou de Premier ministre dans une Afrique où les mœurs sont lentes à se moderniser.

Récemment en République Centrafricaine, Mme Catherine Samba Panza (59 ans) vient de démentir les mauvaises langues qui prédisaient que les africaines d’Afrique centrale ne  seraient que des seconds couteaux ou des ploques. Nous avons là  une grande première dans cette partie de l’Afrique où les hommes  politiques préfèrent accumuler les maitresses au lieu de faire valoir leur immense capacité à gérer la cité parfois mieux que les hommes.

C’est dans ce contexte qu’il faut prendre la mesure de l’événement qui s’est produit en Centrafrique pour distiller un message à la femme congolaise qu’elle est aussi capable de bien de choses positives et démentir définitivement quelques esprits mesquins qui pensent qu’elle n’a pas d’étoffe et ne peut se hisser parmi les hommes qu’en bénéficiant des promotions canapés. L’élévation de la femme congolaise doit se faire par le travail, le dynamisme, le courage, la compétence, l’intelligence et la volonté de réussite et non par la corruption, les passe-droits (clan, régionalisme, tribalisme) et le droit de cuissage.

2016 est une année à risque pour la survie de la démocratie congolaise engluée dans des querelles phallocrates qui laissent échapper toute possibilité de réconciliation. Alors, pourquoi pas une femme à la présidence Congolaise en 2016 ?

La question fait sourire plus d’un, tant le comportement des femmes de pouvoir au Congo-Brazzaville est loin d’être le summum de l’exemplarité, il n’est pas moins exclu que beaucoup d’entre elles sont investies d’une compétence qui ne mérite qu’à être mise en valeur.

Loin des tergiversations de basse échelle et des commérages en dessous  de la ceinture auxquelles nous avaient habitués certaines d’entre elles, ces femmes pionnières de la lutte politique au Congo-Brazzaville n’inspiraient pas confiance.

Peut-on dire que les vieilles gardes de l’URFC qui se prenaient pour des précurseurs, à l’instar de Céline Claudette Eckomband épouse YANDZA à l’époque, Joséphine BOUANGA ou encore du cacique Joséphine MOUNTOU BAYONNE ont-elles préparé le terrain politico-administratif aux générations futures de femmes congolaises de se sentir égales des hommes et d’avoir à s’exprimer librement et à se hisser au diapason des hommes ?

Qui voterait aujourd’hui pour Jeanne DAMBEZET, MAMBOU GNALI, Adelaïde Yvonne MOUGANY, Emilienne RAOUL, Claudine Munari-Mabondzot, Arlette Nonault-Soudain (Membre du Bureau Politique du PCT et épouse de François Soudan, directeur de la rédaction de Jeune Afrique), Bélinda Ayessa (directrice du mémorial de Pierre-Savorgnan-de-Brazza et fille de Firmin Ayessa, Ministre d’Etat-directeur de cabinet du Président de la République), etc… dont les conséquences de leurs actes sont aussi critiquables que ceux des hommes ?

Femme congolaise en politique : A quand la parité ?

En l’absence d’une loi-cadre prônant l’égalité femmes-hommes dans la société congolaise, la femme congolaise doit se battre pour être présente sur tous les fronts et principalement de l’égalité des droits et de la lutte politique.

Qui parmi  la femme congolaise peut incarner une ambition de rupture au sein de cette société dont les stéréotypes sexistes commencent dès la naissance et de surcroît désœuvrée en  lui redonnant l’espoir d’un lendemain meilleur.

L’exemple patent au Congo-Brazzaville: Denis Sassou Nguesso continue de laisser en place certains ministres, cadres administratifs, officiers généraux ou supérieurs ayant dépassé l’âge de la retraite, sont impotents, incompétents et moribonds dont les postes peuvent êtres occupés par des femmes compétentes, dynamiques et motivées.

Au Congo-Brazzaville, la parité femmes-hommes en politique a un grand retard pour se mettre en place. Aucun parti politique, n’a osé mettre en place la parité. Pire, en l’absence de volonté politique, il n’existe pas de sanctions financières susceptibles d’inciter ou convaincre les partis politiques à atteindre cet objectif. Le sexisme en politique a encore de beau jour. Dans ce milieu politique sexiste, existe-t-il une congolaise à même de se distinguer du rouleau compresseur des hommes et de faire le consensus au niveau national ? Une femme qui sait manier l’apaisement et la sagesse pour en faire une qualité au-delà de l’altruisme nécessaire.

Ces femmes pionnières sont les mauvais exemples qui condamnent la grande majorité des jeunes femmes brillantes, excellemment dynamiques et investies d’une compétence louable.

D’aucuns diront que c’est la vieille génération, il faut la balayer. Soit !!!   Mais  que dirons-nous des attitudes aussi répréhensibles parfois dégradantes des pseudos personnalités politiques de la nouvelle génération en l’occurrence CLAUDIA SASSOU NGUESSO dont l’étendue des frasques en dit long sur sa probité (http://www.dac-presse.com/actualites/a-la-une/politique/183-claudia-lemboumba-sassou-lindecence-au-pouvoir.html).

Nous devons reconnaître avec honnêteté que le jeu interne des partis et associations politiques au Congo-Brazzaville ne favorise pas l’émergence des femmes pour qu’elles soient plus représentatives dans toutes les instances politiques et administratives.

La question de la parité est lancinante. Une photographie exhaustive des membres du gouvernement, de l’Assemblée Nationale, du Sénat, des préfets, des directeurs généraux et centraux  montre la faible représentativité des femmes et prouve l’absence d’engagement politique des hommes.

Un exemple patent au Congo-Brazzaville: Denis Sassou Nguesso continue de laisser en place certains ministres, cadres administratifs, officiers généraux ou supérieurs ayant dépassé l’âge de la retraite, impotents, incompétents et moribonds dont les postes peuvent êtres occupées par des femmes compétentes et dynamiques. L'ascenseur social est en panne à cause du clanisme et la géopolitique.

Heureusement, bien que cela soit une goutte d’eau dans l’océan, le Congo-Brazzaville regorge de milliers de femmes capables de relever le défi. Des femmes qui ont longtemps coupé le cordon ombilical les reliant à l’homme faiseur de tout.

Il y a quelques choses  d’anachronique dans le comportement de l’homme politique  congolais. En même temps, il proclame vouloir construire une  société congolaise  aux aspirations fortes d’égalité mais dans les faits, il impose une société politique de type misogyne, macho et oligarchique, qui n’a jamais rompu avec l’époque du moyenâgeux où la femme n’était utile qu’à faire des bambins.  Les privations sauvages dont la femme congolaise est victime n’ont fait que bâtir une organisation de l’économie primaire et donc de la politique en clans. Le comble du désarroi, certaines femmes congolaises se distinguent dans les « mozikis » et dans les associations de soutien des hommes politiques.

La  femme congolaise, en dépit des difficultés et des barrières rencontrées, se libère, se modernise, se reconstruit de façon progressive, lentement mais surement.

Et ce à quoi on assiste aujourd’hui c’est un ras le bol notamment des jeunes femmes, plutôt bien formés et qui veulent prendre le destin de la cité en mains devant la démission et l’incompétence de certains hommes. « L’accès au pouvoir politique pour les femmes est primordial. Car au delà de cela, c’est remettre en cause les rôles établis qui existent dans notre société. Cela fait trop longtemps que l’on pense que les hommes seraient plutôt faits pour l’espace public, et seraient ceux qui prendraient des décisions, tandis que les femmes seraient plutôt faites pour l’espace privé. La parité, c'est remettre en cause cela, c’est remettre en cause la division sexiste de la société, c’est donc fondamental pour l'égalité femme homme en général. » Anne-Cécile Mailfert

En guise de conclusion, je ferais ce rêve de : « Cette femme pleine de vie, de douceur, de talents et diplômée au même titre que les hommes, doit avoir le courage et la pugnacité de regarder l'homme en face et de lui dire simplement que vous avez échoué sur toute la ligne car c'est à mon tour de relever le défi. Elle doit s'émanciper, se réveiller et enfiler son habit tout neuf de responsable car elle est le seul salut,…» K.A. Toihir

Celle que les congolais attendraient désespérément.

Debout femme Congolaise, le temps de l’exclusion des femmes du pouvoir politique ou à celui de la discrimination est révolu.

Jean-Claude BERI, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Commentaires  

 
-1 #40 Patrice 13-02-2016 15:00
I'm gone to tell my little brother, that he should also visit this web
site on regular basis to get updated from latest information.
Citer
 
 
0 #39 comprar vibradores 25-09-2015 11:37
Hey I know this is off topic but I was wondering if you knew of
any widgets I could add to my blog that automatically tweet my newest twitter updates.
I've been looking for a plug-in like this for
quite some time and was hoping maybe you would have some experience with something like this.
Please let me know if you run into anything. I truly enjoy reading
your blog and I look forward to your new updates.

Also visit my web blog comprar vibradores on line: http://ratints.blog.com/2015/03/07/tips-and-tricks-for-the-steamiest-and-intense-bdsm-act-with-your-partner/
Citer
 
 
-1 #38 mobil pornolar 27-06-2015 18:09
Hi there, I want to subscribe for this web site to take newest updates, therefore where can i do it please help out.
Citer
 
 
0 #37 sikis izle 27-06-2015 03:18
Hi, I think your blog might be having browser compatibility
issues. When I look at your website in Opera, it looks fine but when opening in Internet Explorer, it has some overlapping.

I just wanted to give you a quick heads up! Other then that,
very good blog!
Citer
 
 
0 #36 türk porno 25-06-2015 03:46
I do trust all the ideas you have presented to your post.
They're very convincing and can definitely work.
Nonetheless, the posts are very short for beginners.
Could you please lengthen them a little from subsequent time?
Thank you for the post.

Here is my website ... türk porno: http://www.sexdifficulty.com/
Citer
 
 
0 #35 gay porno 25-05-2015 19:40
It's very straightforward to find out any topic on net as compared to textbooks, as I found this piece
of writing at this website.

Here is my website gay porno: http://arzular.net
Citer
 
 
+1 #34 best free porn 15-05-2015 16:59
I got this web site from my pal who told me regarding this site and now this time I
am browsing this website and reading very
informative posts at this place.

My webpage; best free porn: http://sexypad.net/
Citer
 
 
-2 #33 porno 14-05-2015 17:18
This page certainly has all the info I needed about this subject and didn't know who to ask.



Feel free to surf to my website: porno: http://arzular.net
Citer
 
 
-1 #32 best free porn 13-05-2015 20:19
Hi there just wanted to give you a quick heads up and let you know a
few of the pictures aren't loading correctly. I'm not sure why but
I think its a linking issue. I've tried it in two different web browsers and both show the same outcome.



Also visit my web site; best free porn: http://sexypad.net/
Citer
 
 
0 #31 porno amateur 11-05-2015 03:40
Just wish to say your article is as amazing. The clarity
to your submit is just nice and i can suppose you are an expert in this subject.
Well with your permission let me to snatch your feed to keep up to date with forthcoming post.
Thanks a million and please keep up the gratifying work.

Also visit my web site - porno amateur: http://sexxxing.com
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir