29/06/2017

Dernière mise à jour09:55:28 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Compte rendu de la conférence de presse du Collectif des partis de l’opposition congolaise

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Compte rendu de la conférence de presse du Collectif des partis de l’opposition congolaise

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Aujourd'hui 28/01/2014 à 11h, l'opposition congolaise a fait une conférence de presse. Collectif des partis de l’opposition congolaise, signataires de la déclaration du 17 août, relative aux élections législatives de 2012. Conférence de presse du Collectif des partis de l’opposition Congolaise du mardi 28 janvier 2014.

Congo-Brazzaville: Le pouvoir fabrique un nouveau complot imaginaire contre l’opposition réelle.

Après avoir échoué dans sa volonté d’impliquer des responsables de l’opposition congolaise dans la tragédie du 04 mars 2012, le pouvoir entreprend maintenant d’instrumentaliser « l’affaire Marcel NTSOUROU » pour tenter de présenter les responsables du Collectif de l’opposition congolaise comme des complices de l’ancien Secrétaire général adjoint du Conseil national de sécurité.

L’on se rappelle qu’au cours du procès des auteurs présumés du drame du 04 mars, l’accusé Ngouolali Missié avait déclaré solennellement à la barre que « des officiers de la police nationale et de la DGST, lui avaient proposé, en contrepartie des espèces sonnantes et trébuchantes, de dénoncer le Colonel Marcel NTSOUROU et les anciens ministres OKOMBI Salissa et Mathias DZON comme étant les commanditaires des incendies des camps militaires de Mpila, le 04 mars 2012 ».

Poursuivant le même noir dessein, le journal « Le Troubadour » dont le propriétaire est un haut dignitaire du pouvoir, écrit dans le n°39 du jeudi 23 janvier 2014 en page 3, à propos des complicités dont aurait bénéficié le Colonel Marcel NTSOUROU, lors des évènements du 16 décembre 2013 à Brazzaville, ce qui suit :

(…) Les leaders de l’opposition font entendre leurs voix aujourd’hui pour ne pas donner l’impression, aux yeux de leurs militants, de lâcher un allié (…) Certains leaders de cette opposition savent qu’il leur faut parler pour se disculper, se protéger. Des indices montrent qu’ils ont bel et bien pris part au complot de NTSOUROU. Ils lui ont même envoyé des éléments de leur garde pour renforcer les effectifs des miliciens qui étaient à son service et prêts à se battre pour sa cause (…).

Dans la même veine, quelque temps auparavant, le journal « Le Patriote » dont le propriétaire est aussi un haut dignitaire du pouvoir, écrivait dans un article intitulé : « Les probables complices du Colonel Marcel NTSOUROU », article publié dans le numéro 263 du 03 au 12 janvier 2014 :

(…) Il (le Colonel Marcel NTSOUROU) a bénéficié des complicités au sein de la Force publique, de l’administration locale de Lékana, des partis politiques, aussi bien de la majorité que de l’opposition (…) La suspicion gagne de plus en plus en crédibilité lorsqu’on se réfère à la déclaration du Collectif des partis de l’opposition, signataires de la déclaration du 17 août 2012. Cette déclaration a été publiée le 14 décembre 2013, à la faveur d’une conférence de presse qu’il avait organisée au siège de l’ARD à Ouenzé. Mettant à profit cette opportunité, Mathias DZON avait annoncé que le Collectif venait d’adresser une dernière lettre ouverte au président de la République, le 27 novembre dernier. Ce qui revient à dire que si le président de la République refuse de convoquer les Etats généraux comme il l’exige, le chef de l’Etat sera seul responsable de ce qui peut lui arriver. Deux jours seulement après cette déclaration, on a eu la matérialisation de la menace proférée par le président de l’UPRN (…).

Comme il est aisé de le constater, les principaux chefs des services congolais de sécurité, passés maîtres dans l’art de la fabrication des complots imaginaires, veulent impliquer les responsables de l’opposition réelle dans « l’affaire Marcel NTSOUROU » qui est un conflit qui oppose le président de la République à l’un de ses collaborateurs les plus rapprochés, Marcel NTSOUROU (1), affaire dans laquelle, l’opposition réelle, regroupée au sein du Collectif des partis de l’opposition congolaise, n’est mêlée, ni de près, ni de loin. Le but poursuivi par le pouvoir est d’arrêter et de condamner faussement les leaders de cette opposition, pour baliser le chemin de 2016 à l’actuel président de la République qui injecte dans les milieux du pouvoir et dans les médias publics et privés, l’idée de modifier ou de changer de Constitution, en vue de briguer un troisième (3ème) mandat.

Pour rappel, la Constitution du 20 janvier 2002, en son article 57, limite le nombre de mandats du président de la République à deux (2) seulement, tandis que l’article 185, alinéa 3 dispose : « La Constitution ne peut pas être révisée sur le nombre de mandats du président de la République, la forme républicaine et le caractère laïc de l’Etat ».

A l’instar de ce que faisait au Rwanda, la radio des Mille Collines, la campagne de presse lancée par les journaux du pouvoir « Le Troubadour et le Patriote » vise à préparer l’opinion nationale et l’opinion internationale aux arrestations et aux assassinats que le pouvoir se propose d’opérer dans les rangs de l’opposition réelle pour la décapiter et ainsi donner au président de la République les moyens de se maintenir à la tête de l’Etat par la force au-delà de 2016, alors que son deuxième et dernier mandat prend fin le 14 août 2016. Cette campagne de presse orchestrée par Le Troubadour et Le Patriote n’est rien d’autre que des appels aux meurtres qu’il faut absolument condamner.

Aujourd’hui, des responsables de l’opposition notamment Mathias DZON, président de l’Alliance pour la République et la Démocratie (ARD), Guy Romain KINFOUSSIA, président de l’Union pour la Démocratie et la République (UDR-MWINDA) et d’autres compatriotes qui ne sont pas en odeur de sainteté avec le pouvoir, tel, Maître MASSENGO TIASSE, deuxième vice-président de la Commission nationale des droits de l’homme, qui voulaient voyager pour l’étranger ont été empêchés de sortir du territoire national sous le fallacieux prétexte que, jusqu’à la fin de l’enquête sur les évènements du 16 décembre 2013, aucun responsable politique ne peut sortir du Congo. Dans le même temps, Pierre NGOLO, Secrétaire général du Parti congolais du travail (PCT, parti au pouvoir) est libre d’aller et de venir. Deux poids, deux mesures.

Le Collectif des partis de l’opposition condamne énergiquement les atteintes graves à la liberté de circulation dont sont victimes les dirigeants de l’opposition réelle et exige la levée immédiate de cette décision arbitraire et discriminatoire. De même, profondément indigné par le macabre projet du pouvoir d’impliquer l’opposition réelle dans « l’affaire Marcel NTSOUROU » (2), et ce, dans le dessein de créer pour le président Denis SASSOU NGUESSO des conditions favorables pour briguer un troisième mandat, le Collectif lance un vibrant appel au peuple congolais, à tous les patriotes, républicains et démocrates sincères, afin qu’ils se mobilisent massivement pour faire échec au nouveau complot du pouvoir contre la démocratie congolaise.

Le Collectif rappelle au pouvoir que le Congo d’aujourd’hui n’est plus celui du temps du monopartisme, époque où le parti unique fabriquait des complots du type de ceux des bombes du cinéma Star et des bombes de l’aéroport de Maya-Maya, complots faussement imputés à des concurrents tels, Jean Pierre TCHYSTER TCHICAYA, Claude Ernest NDALLA, Pascal LISSOUBA, aux fins de les éliminer politiquement et physiquement.

Dans le même élan, le Collectif condamne avec la plus grande fermeté les nombreuses arrestations arbitraires opérées par le pouvoir, principalement en milieu « TEKE » et dénonce l’épuration ethnique dont sont victimes actuellement les TEKES dans les rangs de la DGST, de la police nationale et de la garde républicaine (3). En effet, après les massacres perpétrés en 1997 dans la Cuvette, en 1998-1999 dans le Grand Niari et dans le Pool, le pouvoir oriente sa folie meurtrière vers les Plateaux (4).

Le Collectif dénonce par ailleurs les préparatifs de guerre auxquels le pouvoir se livre actuellement, notamment à travers l’achat massif d’armes de guerre, l’entretien de nombreux miliciens, le recrutement d’une multitude de mercenaires étrangers et le rétablissement des barrages militaires à INONI, ITSOUALI et NGO sur la nationale n° 2, au pont du DJOUE et à LOUA sur la nationale n° 1.

Le Collectif invite la communauté internationale en général, les Etats-Unis d’Amérique (USA) et l’Union Européenne (UE) en particulier, à faire pression sur le chef de l’Etat congolais pour arrêter dès maintenant les désordres que son pouvoir envisage de créer dans le pays en prévision de l’échéance électorale de 2016.

Le Collectif réitère son appel patriotique au président de la République, afin qu’il convoque dans l’urgence les Etats généraux, véritable dialogue citoyen rassemblant, le pouvoir et toutes les forces vives de la nation, pour construire ensemble, les conditions d’une sortie honorable pour lui, comme du reste l’a souhaité sur les antennes de « MN-TV », son Conseiller et Médecin personnel, le Pr. Maylin qui a déclaré à ce propos :

(…) Le Président Sassou Nguesso ferait mieux de respecter la Constitution de son pays, en se retirant à la fin de son deuxième et dernier septennat. C’est la solution idéale, s’il souhaiterait sortir par la grande porte; il sera considéré comme un peacemaker… Qu’il laisse le prochain président revoir cette Constitution si des modifications s’imposent (…)

Ce dialogue citoyen est aussi, dans l’intérêt de la paix et du pays, l’occasion de construire les conditions permissives d’élections réellement libres, transparentes et justes en 2014 et en 2016.

La paix véritable du Congo est à ce prix. Le recours à la force est une fausse solution aux défis auxquels le Congo est confronté aujourd’hui. L’exemple de la République Centrafricaine doit faire réfléchir le pouvoir et le ramener à la raison et à la lucidité. Le peuple congolais a trop pâti des guerres à répétition. Pour lui éviter de nouveaux drames, il n y a qu’une seule issue: Le dialogue national inclusif.

Fait à Brazzaville, le 28 janvier 2014

Le Collectif des partis de l’opposition congolaise

1 - Le Colonel Marcel Ntsourou est-il un contestataire politique du régime Sassou ou un officier aigri ?

2 -   Le Colonel Marcel Ntsourou porte plainte contre X

3 - Dictature décomplexée: Arrestation des officiers des FAC

*Chasse aux Tékés: Les colonels Grébert Ngampika et Léonce Nkabi sont dans le viseur de J.F Ndenguet et Philippe Obara. Ils sont soupçonnés de collision avec le colonel Marcel Ntsourou.

4 - Liste des compatriotes tués ou arrêtés au domicile du colonel Ntsourou

 

Commentaires  

 
0 #27 Get Vitraffic 07-04-2017 00:05
Content marketing further has ties with content management andd
information management, as well as various marketing platforms,
as systems of engagement and intelligence, helping too gain insights on audiencs
and to achieve a streamlined right time and right place approach, leveraging various channels and
information sources which often reside in silos.
Citer
 
 
0 #26 Trucos 22-02-2017 10:39
 ¿Para nada os ha dado la impresion de ser
un Excelente video-game pero como que se siente reducido?



Mira lo siguiente y puedes navega por mi webpageXD
Trucos: http://www.telecottage.com/cgi-bin/guestbook.pl?USE=list&link=http://www.trucoteca.com
Citer
 
 
0 #25 Trucos y guias 16-02-2017 18:00
 La propuesta del video-juego es buena pedro algo corta

Revisa y navega por mi blog:: Trucos y guias: http://membershipcardsonly.com/__media__/js/netsoltrademark.php?d=trucoteca.com
Citer
 
 
0 #24 www.zotero.org 26-06-2016 07:41
I have read so many content about the blogger lovers however this paragraph is
really a pleasant piece of writing, keep it up.
Citer
 
 
0 #23 Todo sobre el juego 21-05-2015 18:46
 Un video-game que vale el esfuerzo no obstante despues suele
ser bastante monotono

Mira lo siguiente y ademas navega por mii blog:: Todo sobre el juego MLB 15: The Show: http://www.trucoteca.com/trucos-juegos/psvita/mlb-15-the-show-17244.html
Citer
 
 
0 #22 http://biggerface. 12-04-2015 23:22
 De hecho no podria anunciar quee el titulo sea bueno, pese
a que esta chulo

Coomprueba y navega por mi website... http://biggerface.com/index.php?do=/profile-871/info: http://biggerface.com/index.php?do=/profile-871/info/
Citer
 
 
0 #21 ชาทีมิ 27-02-2015 19:29
Hello! This is my first comment here so I just wanted to give a quick shout out and say I really enjoy reading
through your posts. Can you recommend any other blogs/websites/forums that go over the same topics?
Thank you!
Citer
 
 
0 #20 trucos juegos 20-12-2014 13:08
 Me ha marcado extremadamente el titulo, a pesar dde
todo para nada tanto como queria

Chekea y puedes navega por mii page; trucos
juegos street fighter x tekken: https://www.rebelmouse.com/javier08ewvgto/casi-todas-las-argumentos-del--872251042.html
Citer
 
 
0 #19 Juegos Gratis 29-10-2014 15:43
¿Que tal? Altuien de mi red de Myspace hizo circular esta
pagina de blog entre nosotros de esta forma he decidido echar
un vistazo la site. Finalmente he disfrutado las noticias.
Añadire esto en mi lista de favoritos y see lo a miss seguidores!
Sobresaliente website y un estilo y diseño excelente.


Chekea y ademas navega por mi web: Juegos
Gratis: http://discovery.mnhs.org/MN150/index.php?title=What_Everybody_Dislikes_About_Juegos_Online_And_Why
Citer
 
 
0 #18 Juegos infantiles 22-10-2014 14:20
Ahaa, es un intercambio de ideas muy interesante el topico en este parrafo que hhe encontrado en este weblog, loo he repasado y ahora me agradaria bastante comentar.
en esta pagina.

Hecha un ojo y ademas navega por mi website;
Juegos infantiles: http://www.frenadesonoticias.org/modules.php?name=Your_Account&op=userinfo&username=KARO
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir