Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique JOURNÉE DE LA FEMME: Marie Louise ABIA, contre la sous représentativité de la femme congolaise en politique

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

JOURNÉE DE LA FEMME: Marie Louise ABIA, contre la sous représentativité de la femme congolaise en politique

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Marie-Louise ABIA est née en 1964 à Dolisie au Congo-Brazzaville. Elle a fait ses études d'anglais à l'Université Marien Ngouabi.  Elle vit actuellement à Londres  avec sa famille. Elle fait partie de l'Association « Femmes 2000 » qui participe à la prévention et à la lutte contre le sida.

Marie Louise ABIA, une femme activiste et engagée dans de multiples manifestations dénonçant la brutalité du pouvoir et la gouvernance anti-démocratique au Congo-Brazzaville. Mais aussi une écrivaine passionnée des fléaux sociétaux du monde moderne (1). Au sein de la Diaspora congolaise de France et de Londres, elle n’est plus à présenter. Mais qui est-elle réellement et quel sens donne t- elle à l’engagement des femmes congolaise en politique ?

Comme beaucoup d’entre elles, Marie Louise ABIA est une mère de famille de 49 ans qui allie parfaitement son activisme et sa vie familiale, une universitaire qui a fait ses études à l’université Marien Ngouabi puis à l’Université de Valencienne. C’est dire que c’est simplement une femme contemporaine qui tente de tenir ensemble toutes les dimensions de son existence. Et puis, par-delà ces différences, elle tente de donner son avis dans une société congolaise où la culture de l’exclusion et la minimisation de la femme est courante.

Pourtant cela ne l’effraie guère, au contraire, au-delà de l’écœurement et du sexisme ambiant dans le milieu politique congolais, elle veut passer un message de paix qui prône l’implication de la femme congolaise dans le processus de lutte contre toutes formes d’extrémisme. Elle pense que la femme congolaise doit jouer son rôle de médiatrice de conflit pour donner une nouvelle dimension à la recherche de la paix et de l’harmonie au sein d’une société congolaise désarticulée.  Elle reste convaincue, par sa force de conviction et son abnégation, que si plus de femmes participaient effectivement à la vie la politique, l’existence et la gestion des conflits seront différentes.

Seulement, faudrait-il que la femme congolaise prenne conscience de la mesure de ses compétences. Elle doit énergiquement refuser la chosification de sa personne, et dénoncer courageusement les clichés qui la cloisonnent dans des postes qui insultent son intelligence, ses capacités et ses compétences.

Sans critiquer ni fustiger la vieille garde des femmes de l’URFC, elle pense que pour pouvoir s’imposer sur l’échiquier politique et peser de tout leur poids, « les femmes congolaises doivent absolument cesser de se comporter comme des kleenex à usage multiple dont les hommes se servent ignoblement, moyennant billets de banque volés à la nation. »

Selon elle, pour pallier à la sous-représentativité des femmes congolaises dans les structures politiques congolaises, une mutualisation féminine est nécessaire – sans tomber dans le féminisme – afin de renforcer le rôle de la femme congolaise dans sa société, et lui conférer un certain niveau d'indépendance socioéconomique lui permettant d’agir en actrice sociale totalement libre de ses pensées et capable de s’assumer. Convaincue que la femme congolaise est capable de montrer une nouvelle image d’elle-même, en allant puiser son énergie au plus profond de son engagement envers ce qui est bon pour l’humanité, Marie-Louise ABIA est optimiste et croit que la passion des mères et filles du Congo fera triompher et régner la justice au Congo, en dépit des difficultés et des barrières rencontrées à ce jour.

Elle pense que la femme congolaise devrait prendre conscience et cesser de n’être que « la femme du député, la secrétaire du ministre, etc. », une position subalterne qui, de facto, rend l’homme politique congolais inconscient et le place dans une position de maître absolu, d’où il conduit les destins et destinées des congolais comme un aveugle ivre.

Tout lucide qu’elle soit sur le caractère hostile, pervers, et parfois même violent, du milieu politique congolais où la femme est plus considérée comme un objet sexuel que comme une partenaire, elle garde espoir que même dans cette société culturellement misogyne, la femme congolaise saura trouver la force en elle de se réveiller, de se lever, de combattre les clichés qui l’affaiblissent et l’avilissent, et imposera son émancipation, en ayant pour leitmotive, la devise : « A compétence égale reconnaissance égale »

Jean-Claude BERI.

(1) Ses livres, ci-dessous, sont disponibles sur commande dans toute librairie, sur internet, et sur son blog : http://marielouiseabia.blogspot.co.uk/

-          Afrique alerte à la bombe (essai)

-          Homme et femme Dieu les créa (roman)

-          Bienvenue au royaume du sida (roman)


 

Commentaires  

 
0 #9 infidelite 28-08-2016 13:30
Je vous avoue que je ne pigeais rien et la c’est vraiment plus clair dans ma
tête avec votre blog. merci beaucoup
Citer
 
 
0 #8 www.bookmarksez.com 27-08-2016 17:23
Post extra, je vais le partager sur twitter
Citer
 
 
0 #7 DwayneTAhern 19-06-2016 00:32
Very great post. I simply discovered your weblog and wanted
to bring up that I've truly loved surfing around your blog posts.
Whatever the case I am going to be subscribing in your rss feed and I
am just hoping you write once again very soon!

Have a look at my web-site - DwayneTAhern: http://www.shidukly.com/comment/html/index.php?page=1&id=42332
Citer
 
 
0 #6 web host 28-12-2015 11:12
Heya i am for the first time here. I came across this board and I find It
truly useful & it helped me out much. I hope
to give something back and aid others like you helped me.
Citer
 
 
0 #5 Derma MD Skincare 31-10-2015 16:30
Thanks for the marvelous posting! I quite enjoyed reading
it, you happen to be a great author.I will remember to bookmark your blog and
will come back someday. I want to encourage that you
continue your great writing, have a nice
morning!
Citer
 
 
0 #4 Rapid Renewal 05-08-2015 20:46
Hello would you mind letting me know which
web host you're utilizing? I've loaded your blog in 3 different browsers and I must say this
blog loads a lot quicker then most. Can you suggest a good internet
hosting provider at a fair price? Thanks, I appreciate it!
Citer
 
 
0 #3 how to have 21-11-2014 16:07
Hi there to every single one, it's really a nice for me to pay a quick visit this web page, it
consists of helpful Information.

Here is my site - how to have beautiful skin: https://www.rebelmouse.com/ubiquitousacre880/
Citer
 
 
0 #2 Virgine 08-03-2014 11:47
Voilà une contribution intéressante, si cet appel pouvait être entendu par toutes les femmes pas seulement congolaise notre monde vivrait des jours meilleurs
Citer
 
 
0 #1 Marie-Louise ABIA 08-03-2014 11:31
Merci DAC Presse, pour ce grand honneur que vous faiites a la femme en general, et a la congolaise en particulier, a travers ma modeste personne.

Pour que la societe congolaise retrouve une vie sociale a "viisage humain", il est imperatif que les meres et filles du Congo revetent leur uniforme d'educatrices, qu'elles s'auto-eduquent, et qu'elles eduquent toute la NATION congolaise.
La tache parait rude, mais pas impossible, car avec une petite dose de determination, de volonte, d'opiniatrete et de pugnacite, LA FEMME est capable de beaucoup.

Encore une fois, merci pour toutes les femmes
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir