Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Rencontre à Dolisie du président de la République avec les sages du Niari : Les cadres de la majorité présidentielle demandent le changement de constitution

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Rencontre à Dolisie du président de la République avec les sages du Niari : Les cadres de la majorité présidentielle demandent le changement de constitution

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

En séjour de travail à Dolisie, commune et chef-lieu du département du Niari, le président de la République, Denis Sassou Nguesso, s’est entretenu, samedi 22 mars 2014, dans la salle de conférences de la préfecture, avec les cadres et sages du Niari.

Prévue pour être le lieu de s’enquérir des doléances et des maux qui minent ce département, cette rencontre s’est, plutôt, transformée, à l’initiative des cadres et sages de la majorité présidentielle originaires de ce département, en une exhortation au président de la République de pouvoir changer la constitution, pour lui permettre de briguer un nouveau mandat.

Les questions brûlantes telles que l’échec de la municipalisation accélérée du Niari, le manque d’entretien et la dégradation avancée des voiries urbaines de Dolisie et des routes secondaires, la dégradation des établissements publics et de tables-bancs dans les écoles et bien d’autres préoccupations ont été, simplement, renvoyées aux calendes grecques.

Le Niari est le deuxième département, après la Likouala à, exhorter le chef de l’Etat à changer la constitution, pour qu’il brigue un nouveau mandat. Mais à Dolisie, cette décision n’a pas été du goût de tous les cadres et sages du Niari, qui voulaient aborder avec le chef de l’Etat, les questions sur le devenir de leur département. Les désaccords entre cadres et sages avaient émaillé les deux réunions de concertation qu’ils ont eues pour décider de ce qu’ils allaient dire et les personnes censées parler au chef de l’Etat.

Par manque de consensus et devant l’échec constaté de ces rencontres, un schéma a été donc conçu. Le président de l’assemblée nationale, Justin Koumba, devrait introduire le sujet et laisser la place au ministre Pierre Mabiala, pour argumenter. Le président des sages était carrément mis hors-jeu, lui qui devrait avoir la responsabilité de présenter les doléances au président de la République.

Déjà, l’entrée dans la salle était conditionnée à la présence du nom sur la liste. Une méthode qui a frustré bon nombre de cadres et sages qui ont rebroussé chemin.
Qu’à cela ne tienne, la rencontre avec le chef de l’Etat s’est tenue avec, à son ordre du jour, un seul point. Ce qui a, d’ailleurs, surpris le président de la République, lui-même, alors qu’il s’attendait à un dialogue franc et direct sur les questions récurrentes qui minent le département du Niari.

Or, pour Justin Koumba, ces questions peuvent être, directement, posées et facilement résolues par les ministres. A un sage de s’exclamer, en chuchotant: «Pourquoi, depuis longtemps, ces ministres ne règlent pas ces questions, si tant est qu’elles sont simples à régler». Pour le président de l’assemblée nationale, Justin Koumba, à l’unanimité, selon lui, «nous avons choisi de poser le problème important qui ne peut qu’être résolu par vous. Il s’agit du fétichisme de la constitution».

S’appuyant sur la mauvaise interprétation de l’article 75 de la constitution de 1992 qui a engendré les crises, il a fait savoir qu’il ne faut plus revenir sur certains travers. D’où son appel au changement de la constitution. «Le Niari, unanimement, a pensé que nous pouvons vous demander de ne pas hésiter à envisager le changement de la constitution», a-t-il affirmé, avant de laisser, selon le schéma tracé, la place au ministre Pierre Mabiala d’argumenter sur les raisons de cette proposition des sages du Niari de changer la constitution du 20 janvier 2002.

D’emblée, il a fait constater que cette constitution était conçue pour régler un certain nombre de questions de l’époque et a permis de reconquérir la paix. Néanmoins, a-t-il ajouté, «cette constitution pose deux verrous: l’âge et le nombre de mandats. Entre les deux verrous, il y a le devoir républicain de continuité». Il a rappelé au président de la République qu’il était l’homme qui conduit et détermine la politique de la nation. «Le Niari, rassemblé dans toute sa diversité, pose le problème réel et objectif de changement de constitution», a-t-il signifié au chef de l’Etat, visiblement attentif. Le Congo ne doit pas perdre ses acquis, au-delà de 2016. L’unique alternative, pour lui, de franchir cette étape, est développée dans ces propos: «La pensée du Niari nous permet de dire qu’il n’y a pas plusieurs Congolais qui puissent avoir les capacités à la fois historique, politique, économique, sociale et diplomatique. Puisque, c’est vous qui conduisez et déterminez la politique de la nation, répondez à cette question que nous vous soumettons».

Le président Sassou Nguesso a, tout d’abord, remercié les cadres et sages du Niari pour l’accueil. Heureux de se retrouver sur ses terres de jeunesse, Denis Sassou Nguesso a rappelé ses souvenirs d’enfance vécus à Dolisie, au moment où il fut élève à Mbounda. Pour rassurer l’assistance, il a fait savoir qu’il est à Dolisie, non seulement, pour inaugurer une cimenterie, mais aussi, «vous écouter sur ce qui va ou ne marche. Même si vous ne parlez pas, j’ai mes enquêtes et je connais la réalité», a signifié le président aux cadres et sages du Niari, rattrapés dans leur stratégie à toujours vouloir étouffer la vérité qu’on veut dire au chef de l’Etat.

Tout en les rassurant sur un certain nombre de réalisations qui seront faites, le président de la République a expliqué aux cadres et sages qu’ils étaient libres de dire ce qu’ils pensent. «J’écoute tout ce que vous dites, bon ou mauvais. Un jour viendra où je vais décider. Une seule hirondelle ne fait pas le printemps. Vous avez parlé, le président a entendu. Je tiens à vous remercier de votre franchise et courage, parce que ce problème est très crucial et capital pour l’avenir de notre pays. Je vous dis merci et félicitations», a répondu le chef de l’Etat, précisant que même dans la salle où ils se trouvent, il y en a qui ne sont pas de cet avis. Il faut donc travailler pour convaincre les autres.

Cyr Armel YABBAT-NGO

Source La Semaine Africaine du 25 mars 2014

Commentaires  

 
0 #14 素食盆菜 02-01-2017 04:01
And those in the convenience stores are around NTD$45-NTD$65.



Here is my web blog: 素食盆菜: http://www.tailikshop.com/
Citer
 
 
0 #13 Eye Doctor India 01-04-2016 21:46
Hello! This is kind of off topic but I need some help
from an established blog. Is it hard to set up your own blog?

I'm not very techincal but I can figure things out
pretty quick. I'm thinking about setting up my own but I'm not sure where to start.
Do you have any points or suggestions? With thanks

Here is my blog: Eye Doctor India: http://Www.samsungsoccer.com/profile/1746813/TylerLouise.html
Citer
 
 
0 #12 fad dieting articles 26-10-2015 20:58
The hormone Leptin isn't new drug heading to
the marketplace or result-oriented supplement that promises you unlimited
fat reduction using the flick of the fingers.
Dieting is around breaking habits and learning new ones,
which doesn't come naturally at all. Ask people surrounding you who've dieted if they experienced these symptoms.
Citer
 
 
0 #11 Videos de Xbox 360 26-07-2015 04:29
 Se me antoja muy alucinante, aun asi la mecanica de jugabilidad es ciertamente monotona

Hecha un ojo y puedes navbega por mi page; Videos de Xbox
360: http://ibukkit.c0.pl/member.php?action=profile&uid=4016
Citer
 
 
0 #10 astra splitter 17-06-2015 22:13
 Esta estirpe de opciones cuenta videojuegos tan buenos como este a patadas

Revisa y puedes navega por mi web blog... astra splitter: http://www.suncommand.com/suncommand/UserProfile/tabid/57/userId/1035931/Default.aspx
Citer
 
 
0 #9 abogados bancarios 15-04-2015 11:26
Me ha parecido muy interesante
Citer
 
 
0 #8 juegos bob esponja 10-04-2015 04:18
 La campana del juegos es buena nno obstante bastante
rapida

Hecha un ojo y visita mi website:: juegos bob esponja gratis de carreras: http://Basketballbrain.com/groups/claves-juegos-the-ultimate-convenience/
Citer
 
 
0 #7 logos juegos 17-02-2015 01:19
 El video-game me ha desenganado, si bien atesora geniales momentos

Comprueba y puedes visita mi page; logos juegos: http://Rkkcrispinak.wordpress.com/2014/12/23/libros-sobre-videojuegos/
Citer
 
 
0 #6 juegos para niños 23-10-2014 22:42
¿En serio estas pensando eso? ¿O unicamente has querido producir problematica para conseguir
post? No tengo la impresion que sepas absolutamente nada del tematica que has desarrollado.


Hecha un vistazo y navega por mi homepage::
juegos para
niños: http://www.norbutvstheworld.com/activity/p/241646/
Citer
 
 
0 #5 videojuegos 02-09-2014 16:11
 No coincido en sintonia con ninguna idea de lo que has posteado .

No hay info ni dda la impresion que tte hayas informadoo coon anterioridad dee
comentar.

Hecha un vistazo y visita mi homepage- videojuegos: http://videojuegostips.wordpress.com/
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir