Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique CONGO-BRAZZAVILLE : l’agenda secret de Sassou pour 2016

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

CONGO-BRAZZAVILLE : l’agenda secret de Sassou pour 2016

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Selon le journal La Lettre Du Continent, n°683 du 28 Mai 2016, Denis Sassou Nguesso tente de persuader Barrack Obama.

Actif sur la scène africaine, Denis Sassou Nguesso n’en n’oublie pas pour autant les affaires intérieures. Avec un objectif : faire passer la pilule d’un troisième mandat.

Homme de réseaux et de renseignement, le président Denis Sassou Nguesso se tient informé de la situation nationale via le Conseil national de sécurité (CNS, services secrets), dirigé par son neveu Jean-Dominique Okemba « JDO ».

La présidentielle de 2016 occupe de plus en plus les esprits.

Interpellé par l’opposition sur la modification ou non de la Constitution pour briguer un nouveau mandat en 2016, le chef de l’Etat congolais a décidé, dans un premier temps, de laisser ses partisans débattre de cette question. Cette séquence devrait, selon nos sources, s’achever début 2015 par un référendum sur une nouvelle mouture constitutionnelle.

Le président congolais devrait en particulier défendre cette stratégie durant le sommet des dirigeants des Etats-Unis et d’Afrique organisé les 5 et 6 août à Washington, lequel doit notamment se pencher sur la « gouvernance et l’Etat de droit en Afrique ».

Pour mieux préparer sa venue outre-Atlantique, l’homme fort de Brazzaville a envoyé en éclaireur son fils, Denis Christel Sassou Nguesso. Ce denier, patron du trading pétrolier congolais, est chargé de déminer le terrain.Il a notamment approché plusieurs cabinets de lobbying américains censés promouvoir le régime.

Très attentif à son image à l’étranger, le président congolais a, en revanche, demandé à ses services de suivre les « Assises nationales du Congo-Brazzaville pour l’alternance démocratique » organisées à Paris du 7 au 10 juin. Cette réunion regroupera la diaspora congolaise en Europe le 07 au 10 Juin 2016 à Paris.

Source La Lettre Du Continent, n°683

Observations d'un lecteur de Dac presse :

La lettre du continent fait du Gossip! Rien de substantiel dans le contenu. En fait, au sujet des transitions démocratiques en Afrique, la position officielle d’Obama et son gouvernement est invariable : Consolider les institutions démocratiques, promouvoir la bonne gouvernance, les élections libres et transparentes afin d’aboutir à un système de transfert pacifique du pouvoir politique en Afrique.

Maintenant, concrètement parlant, L’Amérique n’a pas vraiment une politique étrangère cohérente vis-à-vis du Congo –Brazzaville, vu que ce pays ne constitue pas une zone stratégique pour la protection des intérêts vitaux américains (ressources naturelles, lutte contre le terrorisme). A ce niveau, c’est plutôt le Congo-Kinshasa qui constitue une priorité pour Washington. D’où le voyage de John Kerry dans ce pays. Cependant, quand il s’agit de Brazzaville, Washington s’aligne derrière la France aux noms des « alliances de coopération » entre ces deux pays. Si par réalisme, la France ferme les yeux sur ce qui se passe au Congo-Brazzaville, Washington sera elle aussi muette. Le réalisme français peut être guidé par la guerre en Centrafrique. Actuellement, en privé, seuls le Congo–Brazzaville et l’Angola qui ont accepté de devenir des guichets financiers pour supporter la facture liée aux opérations de maintien de l’ordre dans ce pays. En retour, Brazzaville peut demander à Paris de rester « neutre » dans les luttes de politique interne au Congo-Brazzaville.

Quant aux cabinets de lobbying américain ici à Washington, il est très difficile d’envisager quelles concessions concrètes ils peuvent arracher d’Obama pour le compte du Président Sassou. Obama n’entretient pas des bonnes relations avec les cabinets de lobbying pour les Présidents Africains. Ces cabinets sont souvent proches des réseaux des hommes d’affaires républicains. Par contre, Pour avoir l’oreille du Président Obama, il faut plutôt passer par Samantha Power, l’ambassadrice des USA aux Nations-Unis, et Suzanne Rice, la puissante conseillère du président à la sécurité nationale. Or ces deux personnalités sont très actives dans les mouvements sociaux des peuples en Afrique en ce moment et pèsent souvent de tout leur poids sur le Président Obama afin que ce dernier adopte une position dure vis-à-vis de la culture de la présidence à vie en Afrique.

Enfin, au sujet du sommet des dirigeants d’Etats-Unis (USA) et d’Afrique, Le discours du Président Obama va essentiellement se concentrer sur la bonne gouvernance, la consolidation des institutions et les élections libres en Afrique. En coulisse, il y aura une pression énorme que les dirigeants américains vont exercer sur les Présidents Kabila, et Sassou Nguesso pour que ces derniers respectent les règles du jeu démocratique dans leur pays respectif. Les vedettes de ce sommet seront bien sûr, Macky Sall, President du Sénégal, Ian Khama, Président du Botswana, et enfin Goodluck Jonathan, Président du Nigeria .

Mindy K. Hibaka

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir