18/08/2017

Dernière mise à jour08:35:13 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique MODIFICATION DE LA CONSTITUTION : Sassou le mauvais élève

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

MODIFICATION DE LA CONSTITUTION : Sassou le mauvais élève

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Si, au départ, plusieurs chefs d'Etat africains, caressaient, secrètement, la volonté de modifier la constitution, pour rester, quelques années, encore, au pouvoir, aujourd'hui, presque tous ont renoncé à le faire, surtout, quand cette modification violerait, ostensiblement, la loi.

Au final, donc, on note que le Béninois, Yayi Boni, par tira, en mai 2016, tout comme, en Afrique centrale, le Burundais, Pierre Nkurunziza, et le RDCongolais, Joseph Kabila. Ces trois départs sont, déjà actés.

En ce qui concerne le Rwandais, Paul Kagame, qui termine, également, son dernier mandat, les Américains lui auraient conseillé de favoriser son homme, à lui, dans la course à sa succession, afin que le pouvoir ne revienne pas à un Hutu, ce qui aurait le risque de replonger le pays dans de graves troubles. En d'autres termes, Paul Kagame devrait, lui aussi, respecter la constitution.

Reste le seul cas qui essaie de faire de la résistance, celui du Congolais Denis Sassou Nguesso. Les Américains souhaiteraient que ce dossier soit géré par ses « amis » français. Refusant de faire la politique de deux poids deux mesures, ils ont fait montre d'une implication directe dans la décision de Joseph Kabila de ne pas briguer un troisième mandat à la tête de la RDC. John Kerry s'est, même, déplacé, à cet effet, à Kinshasa, preuve que Washington suit cette question de très près. Les Américains souhaiteraient que les choses soient claires pour tout le monde, afin de consacrer le prochain Sommet Afrique-Etats-Unis, de début août, à la Maison Blanche, à parler des questions de fonds, à savoir, l'investissement, la réduction de la pauvreté, l'émergence économique africaine.

Mais reste à savoir si tout le monde est sur la même longueur d'onde. Selon certains proches de Denis Sassou Nguesso, le changement de la constitution sera enclenché, juste après le Sommet afro-américain d'août prochain. Ce serait un pied de nez à Barack Obama.

Source Afrique Education, Numéro 392 du 1er au 15 juin 2014


Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir