Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique A coeur ouvert, Antoine KIHOULOU s'exprime!

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

A coeur ouvert, Antoine KIHOULOU s'exprime!

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Vous avez pu constater sur le site de DAC, www.dac-presse.com, que nous nous tournons vers chacun des acteurs de la vie politique puisque le sort de notre pays est dans l’association des idées de tous  les responsables nationaux.

C’est à ce titre que nous pensons utile de connaître leurs opinions sur les principaux sujets qui nous préoccupent.

Notre invité du mois est le Président de KIMPUANZA, Antoine KIHOULOU KIA NGANDZI, un des membres les plus pertinents de la diaspora congolaise.

Dac PRESSE : Mr le Président Merci de nous accorder cette interview, pourriez-vous vous présenter au peuple congolais et aux africains qui lisent régulièrement DAC PRESSE et donner le but de votre association?

A.K K N : Je suis un ancien étudiant de Marien Ngouabi, établissement au sein duquel j’ai mené des luttes sociales entre 1986 et 1989, année qui m’a vu poursuivre mes études d’histoire en France. Mes faits d’armes à Bayardel m’ayant précédé, j’ai été approché pour lancer une dynamique de contestation du monopartisme et de revendication du multipartisme dans notre pays. Cette dynamique a fondé KIMPUANZA en juin 1990, association déclarée plus tard à la sous-préfecture de Nogent sur Marne en 1997. Ce qui fait de notre association, le plus ancien mouvement politique encore en activité sur la place de Paris. KIMPUANZA défend la cause des populations congolaises en poursuivant l’idéal de la Refondation de la République, de la Nation, de la Liberté dans un Congo de 342.000 km2.  Sa devise est : l’émancipation du peuple relève du peuple ! Kimpuanza est un mouvement de libération politique à l’étape actuelle du combat contre la dictature de Mpila, et s’installera bientôt dans le paysage politique national comme parti politique.

On a souvent fait ce reproche qu’il y a assez d’associations congolaises ayant les mêmes objectifs que la votre  et cela rend inaudible leur message,  quel est votre avis?

A.K K N : Kimpuanza a cette particularité d’avoir vu le jour avant même la création des partis politiques qui ont pignon sur rue au pays. Si nous sommes l’ainée des associations politiques de la diaspora, il est un devoir et une charge que de susciter la mobilisation des patriotes contre le despotisme, d’où notre ancienneté. Si vous pensez qu’aucune structure n’emporte votre adhésion, créez la vôtre puis rejoignez le combat ! Personne ne sera de trop, quoi qu’il faille ensuite convoquer des synergies par le biais de la mutualisation des structures.

C'est-à-dire ?

A.K K N : : Mutualiser, c’est faire en sorte que les structures engagées dans le combat pour la relance du processus démocratique au Congo mettent en commun des moyens tant financiers qu’intellectuels ou logistiques. Mutualiser, c’est par exemple, nous rendre capables de publier une déclaration dans un journal français, c’est être capable de faire du lobbying pour la cause congolaise, financer des voyages, soutenir les camarades qui luttent à l’intérieur du pays, soutenir ou créer des médias de combat... Qui refuse la mutualisation des structures est un sectaire, un réfractaire au projet de l’unification des forces, seul à même de transformer le rapport des forces entre les défenseurs de la liberté et les tenants du fascisme tropical à la congolaise ! Dans cette affaire, on y perd ni son identité ni son âme. Bien sûr que l’égo en pâtira !

C’est un projet que je porte depuis 2009, avec beaucoup de désenchantement mais sans renonciation.

Les congolais doutent de plus en plus en la capacité du pouvoir actuel de conduire le pays vers une démocratie réelle. Quelles  sont, selon vous,  les  pistes possibles à emprunter pour réellement faire asseoir la démocratie ?

A.K K N : : Entre 1991, année de la CNS et 1997, année du coup d’état de l’actuel Chef d’Etat contre les institutions souverainement établies, le Congo était dans un processus démocratique qui avait vocation à se consolider. Depuis, le Congo est devenu une démocrature, c'est-à-dire une dictature habillée d’oripeaux de démocratie. En l’état actuel, ce n’est ni un Dialogue, ni une Palabre, et encore moins des Etats généraux de la Nation qui relanceront ce processus. Un proverbe de chez nous dit que l’on ne farfouille la besace d’un con qu’une seule fois. Le Roi de Mpila est persuadé d’avoir été gaou dès la première fois, et qu’on l’y reprendra plus ! Je soupçonne les tenants de cette ligne de velléités boukoutoires avec l’hypothétique gouvernement d’union nationale qui pourrait les rassembler. Des ministres aux 100 villas roulant carrosse cohabiteraient avec les va-nu-pieds de la résistance ou de l’opposition ? Je crains que le nivellement ne se fasse par le haut, et que ce ne soit la cooptation pour la mangeoire, au détriment des attentes du peuple.

A l’opposé, Kimpuanza promeut l’application au Congo du Compromis Historique, négociations des conditions de fin de règne qui ont abouti à la fin des dictatures sud-américaines, à l’exemple du Chili où  Pinochet et ses comparses ont abandonné le pouvoir moyennant des garanties. Si nous devions faire l’économie de ces vies fauchées chaque jour, directement ou indirectement du fait de la mauvaise gouvernance et de la répression propre au régime de Mpila, si nous devions éviter que le sang des manifestants pacifiques ne soit de nouveau versé, si nous pouvions éviter que les relents revanchards de certains congolais, de certains acteurs politiques ne prennent le dessus sur la nécessaire pacification des esprits, sur l’indispensable cicatrisation des plaies et meurtrissures sur l’ensemble du territoire national, oui, Kimpuanza accepte et demande dès maintenant aux tiers d’entamer ces négociations devant aboutir au Compromis Historique. Mais, là encore, il ne s’agit pas de déshabiller Saint-Pierre pour habiller Saint-Paul : les personnes physiques et morales qui ont contribué au chaos congolais devraient avoir l’humilité de faire mea culpa et de permettre une réorganisation systémique du système politique au Congo. Sinon, le terreau ethno-régionaliste redeviendra un vivier pour des politiques en mal de reconnaissance. Le renouveau du Congo, la refondation de la République et de la Nation est à ce prix. C’est mon intime conviction.

Selon un sondage que nous avions effectué sur notre site, 68 % des congolais ne seraient pas favorables à une modification constititionnelle partagez-vous cette opinion de nos lecteurs ?

A.K K N : Votre sondage n’exprime pas la vérité des chaumières ! Les Congolais, dont mon humble personne, qui ne veulent pas que le monarque de Mpila rempile pour un énième mandat volé au peuple sont plus nombreux que ça ! Il nous a imposé « sa » constitution, nous lui demandons de s’en aller avec, car la demande de non changement de constitution à laquelle je me suis résous serait lettre mort si elle ne sonnait pas intrinsèquement la fin du régime institutionnel mis en place par des parodies de votation.  Il ne peut y avoir d’élections en 2016 quelque soient les cas de figure: la fin de la dictature, c’est mettre en place des institutions de transition devant appliquer les commandements du renouveau national. Que l’on ne s’y trompe pas !

Du 7 au 10 juin prochain, se tiendront à Paris les ASSISES NATIONALES DU CONGO  POUR L’ALTERNANCE DÉMOCRATIQUE, certains observateurs annoncent que ce sera une énième rencontre de la diaspora qui n’apportera rien , partagez-vous ce sentiment ?

A.K K N : La dynamique née à Sevran le 2 février 2014, et dont j’ai été le facilitateur sous les exhortations de certains ainés politiques qui m’avaient témoigné leur confiance, avait mise en place un comité de suivi qui a permis la mise en place d’un comité d’organisation de ces Assises, le Comité préparatoire coordonné par Jean-Luc Malekat, ancien ministre du gouvernement de Transition. Cette filiation qui remonte à Rouen 2003 n’a pour objet que la remobilisation et la redynamisation des troupes par la nécessité de s’accorder sur les dénominateurs communs afin de ne pas louper cette phase décisive contre la dictature qu’est la fin du mandat auto-attribué du Maître de Mpila. En taisant nos égos, en mettant en avant les exigences actuelles du combat. La mutualisation des forces, leur unification doit pouvoir bénéficier de la conjoncture, de la détermination des militants. On ne devrait pas passer à côté de cette ultime occasion.

Pensez-vous que l’espoir est encore permis pour garantir un meilleur avenir à la jeunesse congolaise ?

A.K K N: : Mon fils s’appelle ELYKYA, il est présent à nombre d'occasions politiques, c’est dire que j’ai l’espoir chevillé au corps : ce dont je n’ai pas profité, ce qu’on ne m’a pas permis pour laisser exprimer mes talents, je me bats pour que les plus jeunes que moi en profitent. C’est le sens de mon combat. Si je n’y parviens, la relève est là…

Vous venez de participer au meeting de Lyon, quels sont vos impressions ?

A.K K N : Jamais la diaspora ne s’est autant mobilisé pour une rencontre politique dans une ville de province ces dix dernières années, une trentaine de militants de la région parisienne ont fait le déplacement, la salle était comble, les interventions de bonne facture. Le MCCD et le Lion de Makanda, ainsi que les patriotes de Lyon et d’ailleurs ont montré que la victoire est possible d’ici à 2016 contre les fantoches de Brazzaville.

Votre mot de fin ?

A.K K N : Tous aux Assises ce samedi 7 juin, femmes et enfants, pour dire NON à la dictature, encourager les camarades qui luttent et renforcer la dynamique du combat unitaire! Usons de la procuration délivrée par nos sœurs et frères du Congo natal, nous qui sommes en pays de droit !

Nous vous remercions Mr le Président de nous avoir accordé toute votre attention, et d’avoir bien voulu répondre à ces questions importantes aux yeux des internautes qui vous suivent à travers notre site.

Nous vous souhaitons bonne chance.

Interview réaliser le 3 juin 2014 par DAC PRESSE

 

Normal 0 21 PROGRAMME DES ASSISES NATIONALES DU CONGO-B POUR L’ALTERNANCE DEMOCRATIQUE : du 07 au 10 juin 2014 à Paris (France)

 

Premières Assises Nationales du Congo Brazzaville pour l’Alternance Démocratique

du 07 au 10 juin 2014 à Paris (France)

PROGRAMME DES ASSISES

 

Durée :           4 jours

Horaires :        de 9h30 à 21h

Première journée : 07 juin 2014

Matin

  • Accueil des participants et des invités
  • Cérémonie d’ouverture(9h-10h)

Animation culturelle par Youss Band/Chorale MMI-ÜDE d’Orléans

Mot d’accueil

Messages d’ouverture.

  • Plénière (10 h-13h)

Messages aux assises par les délégations amies, les organisations et les partis

politiques congolais.

 

Pause déjeuner

 

Après-midi

  • Animation culturelle

  • Plénière (14h-16h)

Synthèses du premier groupe de travail (Commissions thématiques)

Débats

  • Plénière (16h-18h)

Synthèses du deuxième groupe de travail (Commissions thématiques)

Débats

  • Plénière (18h-20h)

Synthèses du troisième groupe de travail (Commissions thématiques)

Débats

  • Lecture des rapports spéciaux
  • Mot de conclusion de la journée

Contact:- Tél: 07.54.11.15.99 – e-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.


Commentaires  

 
0 #38 blowjob techniques 13-11-2016 14:15
I got what you intend, appreciate it for posting.
Woh I am happy to find this website through google.
Citer
 
 
0 #37 Quincy 01-09-2016 04:10
Vraiment bien expliqué, je vois pas mal de site internet de ce domaine mais votre
site est toujours top.
Citer
 
 
0 #36 Espionner Facebook 27-08-2016 15:08
Post un peu long à déchiffrer cependant extrêmement enrichissant
Citer
 
 
0 #35 amateur video 04-07-2016 14:26
Greetings! Quick question that's entirely off topic.
Do you know how to make your site mobile friendly?
My site looks weird when browsing from my
iphone 4. I'm trying to find a template or plugin that might be able
to resolve this issue. If you have any suggestions, please share.
With thanks!
Citer
 
 
0 #34 porno 12-03-2016 05:15
Hello my loved one! I want to say that this article is amazing, great written and include
almost all significant infos. I would like to see
extra posts like this .
Citer
 
 
0 #33 porno 18-02-2016 08:14
Pretty nice post. I simply stumbled upon your weblog
and wanted to mention that I've really enjoyed browsing
your blog posts. After all I'll be subscribing to your feed and I
hope you write once more soon!
Citer
 
 
0 #32 Spyware Removal 08-12-2015 20:07
You really make it seem really easy together with your presentation however I
to find this matter to be really something which I believe I'd by no means understand.
It sort of feels too complex and very large for me. I'm looking
forward to your subsequent publish, I will attempt to get the hold of it!
Citer
 
 
0 #31 Max Effect Cleanse 25-10-2015 00:39
I was wondering if you ever thought of changing the page layout of your site?
Its very well written; I love what youve got to say. But maybe you could a little more in the
way of content so people could connect with it better.
Youve got an awful lot of text for only having one or two
images. Maybe you could space it out better?
Citer
 
 
0 #30 Mag 07 Cleanser 19-10-2015 15:44
Hello There. I discovered your weblog the usage of msn. This is a really well written article.
I will be sure to bookmark it and come back to learn more of your helpful info.

Thank you for the post. I'll definitely comeback.
Citer
 
 
0 #29 new slim 5 reviews 14-10-2015 07:35
Thank you for sharing your info. I truly appreciate your efforts and I am waiting for your next
post thanks once again.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir