Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique France: L'UPADS dénonce les « égarements politiques du PCT à Paris »

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

France: L'UPADS dénonce les « égarements politiques du PCT à Paris »

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

L'UPADS Fédération France-Europe est le seul parti à réagir officiellement sur l'organisation par le PCT de deux événements ce week-end à Paris.

Joseph Ouabari Mariotti Le 1er Secrétaire de la Fédération a publié un communiqué dans lequel il dénonce les « égarements politiques du PCT à Paris ». « Se trouvant désormais sans base sociale, culturelle et politique dans le pays et à l'étranger au sein de la diaspora congolaise, le régime de Brazzaville et le PCT réactivent leurs vielles recettes de propagande, de mystification, de corruption et de mensonge. Telle est la vérité de leur activisme stérile à Paris le week-end du 21 juin 2014 » a écrit Joseph Ouabari Mariotti.

Le 21 juin, le PCT va structurer ses instances pour sa Fédération France Europe, en lui dotant des structures qui vont désormais « rendre coup sur coup à l'opposition », et, le 22 juin, une rencontre citoyenne pour échanger avec la diaspora.

Face à cette occupation du terrain parisien par le PCT, la majorité des partis d'opposition représentée à Paris est restée silencieuse ? Cette attitude est un peu surprenante quand on connaît la virulence avec laquelle l'opposition parisienne traite le pouvoir de Brazzaville. Certains observateurs politiques estiment que le face à face PCT - Opposition à Paris promet des joutes politiques titanesques à la rentrée.

UPADS-France-Europe

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir