19/10/2017

Dernière mise à jour06:52:55 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Des députés illégitimes à l’Assemblée Nationale du Congo Brazzaville ? Le cas de Pierre Ngolo...

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Des députés illégitimes à l’Assemblée Nationale du Congo Brazzaville ? Le cas de Pierre Ngolo...

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
" Faute de parler, on meurt sans aveu "
Le Conseil Constitutionnel confond à dessein une élection sénatoriale et une députation. Une Assemblée Nationale se renouvelle en principe intégralement tous les cinq ans. Ainsi Monsieur Pierre Ngolo et ses amis de fortune n’ont rien à faire à l’Assemblée Nationale. Un mandat de député à une durée de cinq ans. Un scrutin commence avant tout par un découpage juste, qui tient compte du nombre d’électeurs. La délimitation des circonscriptions et la répartition des sièges de députés doivent reposer sur l'application de critères essentiellement démographiques afin de respecter l'égalité devant le suffrage. Une députation est une élection du peuple, le désert est une affaire de brigade de gendarmerie et non des députés.Il est établi que Pierre Ngolo et ses amis ont une double illégitimité, du fait de ne pas avoir pris part au dernier scrutin jugé approximatif par la plupart des observateurs sérieux, et qu'ils ont été malencontreusement nommés députés. Et je profite de cette opportunité pour informer les sinistrés de leurs droits ; ils peuvent se présenter à une élection partielle dans la même circonscription que Pierre Ngolo du fait qu'ils soient électeurs, donc éligibles.

Je pense qu’il faut dire la vérité sur la gravité de la situation de notre pays, que les membres du Conseil Constitutionnel ne comprennent rien des textes juridiques ; ils en ont fait un sac à merde plus qu’autre chose.

En dépit de l’appropriation des médias du Congo par le PCT, le débat n’à lieu que grâce aux médias internationaux, qui nous permettent de faire part de nos désidératas à la face du monde. Souvenez vous sur les antennes de RFI, Pierre Ngolo, secrétaire général du PCT, s’était permis d’inviter l’opposition à se mettre au travail. Il avait oublié que le taux d’abstention très élevé aux dernières "législatives" témoigne de ce qu’il ne veut pas comprendre, à savoir que le projet de société de son parti, le chemin d’avenir, n’est pas celui du peuple. L’exemple du pont de Mfilou, offert par Thierry Moungalla, qui est boudé par la population qui préfère marcher sur les eaux comme des petits « jésus », plutôt que de l’emprunter. La municipalisation continue d’Oyo n’a rien à voir avec les autres municipalisations dites accélérées, que je qualifie de sparadrap. On érige des palais présidentiels en lieu et place des hôpitaux et des écoles.

Le PCT est rejeté à plus de 90 % par le peuple, car les statistiques fiables de YouTube n’accréditent pas le discours de Pierre Ngolo, il a du mal à dépasser la barre de 500 vues en faisant allusion à son discours d'ouverture à l'Assemblée Générale du PCT France à Paris. Le droit d’inventaire de plus 35 ans de PCT, calculette à la main, révèle un échec cuisant et cela ne nous surprend pas au regard de la précarité du pays (élection aux PPTE) et de la population, malgré les ressources naturelles insolentes de notre pays béni de Dieu.

En démocratie, on ne peut pas être doublement Président (parti, état). Le fonctionnement de notre pays prête à équivoque et de surcroît à son « ingouvernabilité ». La graine du pluralisme démocratique, semée lors de la Conférence Nationale Souveraine de 1991, va germer quoiqu’il en soit. L’époque du parti qui dirige l’État est bien révolue.

L’opération de communication forum Forbes Afrique de Denis Sassou Nguesso, initiée par ses conseillers et quelques membres de sa famille est un échec raide. La fameuse bancarisation de l’Afrique a plutôt permis de mettre en exergue quelques escrocs de la françafrique à l’image de Nicolas Sarkozy et compagnie. Le fameux passage de l’économie de l’information en économie tangible est une escroquerie intellectuelle.

On devrait s’accorder que le moment du changement est venu et que notre pays avait à écrire une nouvelle page de son histoire.

Pour la Nouvelle République

Adrien Houabaloukou

Congolais de l’étranger

Démocrate indépendant

Commentaires  

 
0 #1 elonve 08-01-2016 08:49
Bonjour, je m'appelle Patrick elonve, je veux devenir député dans mon pays, et pouvoir défendre ma population auprès du parlement, tous me font confiance, je ne jamais cessé de construire des petites choses pour mon peuple, et j'ai été choisi par eux, pour aller les représenter. Enfin je suis un grand rassembleur, meneur d'hommes, et je voudrais mettre un sens dans ma vie courante en devenant honorable député, pour le bien de mon pays, aussi écrire une très belle histoire sur le livre d'or de mon pays. Enfin contribuer dans l'oeuvre de la nouvelle République. Merci de prendre en compte ma candidature. Mes sincères salutations Patrick elonve.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir