Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Congo Brazzaville : quels faux opposants veulent accompagner le dictateur Denis Sassou Nguesso dans son projet morbide?

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Congo Brazzaville : quels faux opposants veulent accompagner le dictateur Denis Sassou Nguesso dans son projet morbide?

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Depuis plusieurs mois l’agitation orchestrée par le dictateur Denis Sassou Nguesso et ses valets sur le changement de sa propre constitution et son pouvoir à vie, a pris un gros coup de vent venu de la diaspora qui, ayant démarré le train de rassemblement des forces pour la liberté lors du « Grand meeting » à Lyon le 31 mai dernier, est plus que jamais mobilisée et redonne goût au peuple congolais à s’intéresser au message politique.

Sauf que cet élan de la diaspora pourra comme toujours, rencontrer un adversaire dangereux qui est l’opposition intérieure divisée en "modérée" et "radicale", selon les relations de ses acteurs avec le pouvoir dictatorial, à travers lequel ils ont fait le choix de l’humiliation afin de se rassurer des miettes de mie pain.

En effet, selon nos sources, des acteurs d’une certaine opposition dite "modérée" seraient en pleines discussions internes pour définir les stratégies qui leur permettent d’accompagner le dictateur Denis Sassou Nguesso aux abois, dans son projet morbide dont deux plans A et B respectivement de changement de constitution et de remplacement par un des fils du clan.
Dans son éditorial de vendredi 23 août dernier, ce journal au service du dictateur despote Denis Sassou Nguesso annonçait avec grande joie que les lignes sur la modification de la constitution seraient en train de bouger; car une certaine opposition dite "modérée" et se croyant plus représentative du peuple serait dans la dynamique de soutenir le dictateur Denis Sassou Nguesso et son parti moribond, le PCT.
Le Noyau politique de la Voix du Peuple Libre dit clairement à cette fameuse opposition que, comme l’avait intelligemment et courageusement dit le Coordonnateur du MCCD, Mr Bruno MOUELE, à la tribune des Assises nationales, les combattants pour la liberté ne se laisseront jamais divertir. Et tous ceux des amis et complices du général Denis Sassou Nguesso qui croient nous vassaliser et divertir, rencontreront la colère foudroyante de notre peuple. 
La liberté de notre peuple n’a aucun prix. Elle est sacrée et est au-dessus de toute considération subjective.

Les informations de nos sources ont d’ailleurs été confirmées par le journal griot « Les Dépêches de Brazzaville », connu par tous les observateurs comme « annonceur » de nombreux projets en dormance du dictateur congolais.

Après la confirmation de ces informations déjà reçues de la part de ses sources, le Noyau politique du MCCD, la Voix du Peuple Libre, se pose la question de savoir cette fameuse opposition modérée serait la même qui a toujours accompagné le dictateur congolais dans des élections factices et celle dont certains délégués étaient venus se pavaner sur la tribune des Assises nationales le 07 juin 2014 pour justifier leur soutien à l’une des dictatures les plus immondes du 21ème siècle ?

MCCD : La Voix du Peuple Libre.


 

 

Commentaires  

 
0 #1 Cerveau congolais 26-08-2014 20:58
Nouvelles synthèses Nord Sud envers le processus de la démocratie totale au Congo Brazzaville !
Grand meeting du 15 août Intervenants4 Sanellie Tamba Tamba et Isidore AYA TONGA
https://www.youtube.com/watch?v=yNWP4V8c4Bw
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir