Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique "DANS L'ESPRIT LÉGER, RARE NE PRÉSIDENT LA SAGESSE ET LA CONSCIENCE. " QUAND VOUS L'AUREZ COMPRIS, CA SERA DÉJÀ TROP TARD

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

"DANS L'ESPRIT LÉGER, RARE NE PRÉSIDENT LA SAGESSE ET LA CONSCIENCE. " QUAND VOUS L'AUREZ COMPRIS, CA SERA DÉJÀ TROP TARD

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

QUAND LE POOL RESTE LE DAMNE DU CONGO.

Jean d'Ormesson membre de l'Académie française a écrit dans un de ses derniers ouvrages : "UN JOUR JE M'EN IRAI SANS EN AVOIR TOUT DIT". Moi MOUDILOU Tony Gilbert MOUDILOU je vous dirai :" Je ne m'en irai jamais sans ne vous avoir rien dit". Une seule question me taraude l'esprit depuis la lecture de cette annonce : "Paulin Makaya reçoit les sages de Makélékélé et de l'arrondissement 9 Madibou".

Mais qu'appelle t-on "sage" ?

 

Paulin Makaya, reçoit-il les militants de son Parti ou les "sages" à proprement parler de Makélékélé et de l'arrondissement 9 Madibou ? Madibou comme Makélékélé ne peuvent avoir des sages à eux. C'est impossible.Car jusqu'à maintenant, on attribut ce mot "sage" qu'à un personne ou un groupe de personnes d'une appartenance à connotation ethnique ou régionaliste données. Et si c'est le même entendement pour nous tous, et que nous lui donnons la même signification ; les fameux "sages" que reçoit Paulin Makaya, ne seraient donc pas de Makélékélé ni de l'arrondissement 9 Madibou, ces deux arrondissements n'étant pas des régions ou des ethnies. Ce sont des arrondissements où vivent à 98 % des ressortissants du POOL.
Alors je n'ose pas supposer que ces derniers ont fait ça, c'est à dire trahir le "lemba" ? Car tout ce qui brille n'est pas l'or. En un mot nous dirons que tous ceux qui parlent lari ne sont pas tous fils du Pool. Et la question qui me vient tout de suite à l'esprit est celle de savoir: sous quel label ont été reçus "nos fameux sages" du Pool par Paulin Makaya qui n'est pas ressortissant du Pool ? 
Seraient-ils devenus des déracinés, des gens qui ont perdu leur repère, leur "tsimuntu", et qui végètent : vont et viennent au gré du vent les amenant partout où on distribue du maïs et des arachides ? Ou sont-ils ces fameux sages qui ont été décrétés par Sassou Nguesso selon son entendement depuis que ce manipulateur, ce trafiquant, ce profanateur, ce corrupteur, ce pervertisseur a mis son nez dans cette appellation très contrôlée.
Oui avec ce monsieur, le mot "sage" a perdu toute sa superbe, sa substance, sa saveur, sa valeur intrinsèque, sa connotation magique. En un mot : son importance. Fils du Pool pourquoi sommes-nous devenus ce peuple errant, qui a perdu sa bifurcation ? Celui qui s'allie à n'importe quel diable pourvu qu'il trouve de quoi apporter à sa progéniture qui doit impérativement manger le soir venu ? Pourquoi sommes-nous devenus si manipulables à tout va, à tout bout de champ comme des imbéciles qui n'ont plus de jugeote, de discernement et qui se laissent manipuler par n'importe qui.

Arrêtons cette transhumance qui ne nous grandit pas, qui fait de nous une véritable risée, une honte qui laisse une tache délébile. Restons-nous mêmes et ici, nous devons nous rappeler que chaque escargot est maître de sa bosse qu'il transporte. Et depuis quand ne nous rappellerons-nous plus de "lukaya lu ba kanguila laka mungua" ?
"Tua yikidi mwendo buna. kubalossa nguba tuélé, kuba losa masangu tuélé" Ah ka nani watu nénéné béto tuédi na tsimuntu"? Imaginons un seul instant que Moi Moudilou Tony Gilbert fils du Pool ; de Diambaka Paul et de Nkatoukoulou Henriette, arrive à Brazzaville et décide de recevoir les "sages" de la Cuvette, de la Likouala, de la Sangha et ceux qui sont plus proches de nous : de la Lékoumou et de la Bouénza. Comment les leaders politiques de ces régions interpréteront-ils ce qu'il y a lieu d'appeler : "de la provocation" ? Cette dérobade malsaine, trouve-t-elle sa place dans le Congo de Sassou Nguesso ? Je ne crois pas. C'est un geste qui pour le moment n'a pas encore sa place au Congo de Sassou Nguesso. Il sera très mal interprété par tous les observateurs éveillés et méticuleux, très en clin aux lois de la nature et assermentés à la politique congolaise ?
Ne voyez-vous pas que ça sent mauvais, que ce geste sent une imposture ? Oui Sassou adore la manipulation, les montages et aime jouer au jeu de poker au "qui perd gagne". Il aime bien agir sous plusieurs formes et sous plusieurs noms. Il aime toujours "jeter la pierre dans le pavé". Il aime jeter la pierre tout en cachant sa main à l'origine du jet. Et le Pool a toujours été la région par excellence où tous les prestidigitateurs vont tenter leurs expériences.

J'ai toujours dit, pour avoir été et je le revendique sans retenue sinon qu'on me prouve le contraire : le meilleur collaborateur du Premier ministre Bernard KOLELAS. Pas seulement le meilleur collaborateur mais celui qui lui avait apporter un autre sens de faire la politique, le modernisme. Sinon, il ne serait jamais devenu Premier ministre, la seule haute fonction étatique qu'il occupa avant de laisser ce monde. Pas le "boussa boussa" comme il aimait le dire lui-même. Qu'il était l'homme politique le plus trahi par ses collaborateurs. Oui, Bernard KOLELAS n'avait pas des collaborateurs mais il était encerclé et entouré des traîtres. Qui de Hellot MAMAPOUYA, Porte parole, de SABIO le Directeur du Protocole pour ne parler que ces deux qui étaient aux Postes clefs, sans oublier les Makaya Paulin qui tournaient pas autour de Bernard KOLELAS mais autour de Hellot Mampouya et Sabio les Maîtres d'attraction ; des gens qui ne peuvent pas me regarder les yeux dans les yeux et avoir la force de me fixer sans ne pas sourciller ?
Mampouya Hellot devenu grand Ministre, vient tout simplement confirmer mes propos. Il a juste rejoint le poulailler comme l'avait dit MALCOM X : "quand on sort la volaille le matin, elle peut aller manger à 3 voir 5 kilomètres à la ronde, mais le soir venu, celle-ci revient toujours à la ferme; quelles qu'en soient les conditions, le temps requis ou les souffrances escomptées, inhérentes. l'est-il devenu grâce KOLELAS ou par rapport au travail effectué auprès de KOLELAS pour SASSOU NGUESSO ou encore par rapport à son intelligence ou son talent ? Pour cette fonction il n'en requerait rien car de tout ça, il n'en remplissait pas les conditions. Et voila que : puisque dit-on un fils du Pool arrivé à un des postes les plus importants d'un gouvernement, pour l’élévation de la jeunesse; de la nation ; voila malheureusement qu'aucune des écoles du Pool qui ont été saccagées par le bourreau Sassou Nguesso, aucune d'elles n'aient été réhabilitée. Pire, le pouvoir a privatisé l'enseignement empêchant ainsi nos enfants, les enfants des pauvres notamment ceux du Pool à envoyer leurs enfants à l'Ecole par manque des moyens financiers. Cependant ceux des nouveaux riches du pays, vaguent tranquillement à l'école même si ça coûte 100.000 f par mois. J'étais au mois de janvier et février au Congo? j'étais choqué de constater que les enfants de Bacongo à l'autre côté du Djoué, 10 % seulement vont à l'Ecole. Les autres quand vous leur posez la question de savoir pourquoi, ils ne sont pas allés à l'Ecole, ils vous répondent tous en chœur : "papa n'a pas payé les cours.
J'avais posé la question à quatre des Ministres que j'avais rencontrés et très proches de Sassou Nguesso si eux, à l'époque où ils étaient à l'Ecole, si l'Ecole était privée, donc payante; est-ce qu'ils auraient réussi et atteindre le niveau qui leur a permis à devenir ce qu'ils sont devenus : ministres ? Pourquoi le "tchinfunia" ? la mauvaise foi, la jalousie, la haine pour les enfants des autres ?

Mampouya Hellot Matson Ministère de l'enseignement ; pour l'avoir, serait un atout majeur pour notre région mais hélas, c'est la désillusion. Cet homme préfère montrer qu'il vole lui aussi. Regardez comment aligne et étale t-il tout ce qu'il vole. Vous avez regardez le défilé du 54 anniversaire de notre indépendance. Même le PCT qui est là depuis 1969 n'avait pas, avec autant d'ostentation montré sa richesse. Et lui-même vous voyez comment il a grossi ? Regardez ses joues, il n'y a plus de place pour l'élégance. Il a tellement grossi des joues jusqu'au ventre qu'on le fait d'avoir trop volé qu'on se demande si demain, il ne va pas accoucher. Je ne reconnais plus ce monsieur que j'ai porté moi MOUDILOU aux côtés du Premier Bernard Kolélas. Vous savez ce qu'il dit à qui veut l'entendre ? : "je ne dois pas mon poste ministériel grâce à Kolélas. Mais le connaissant, il doit ce poste grâce à qui ? Ah au travail fourni auprès de Sassou Nguesso celui de la traîtrise.
Léontine veuve Milongo qui n'avait perdu personne dans le drame qu'a connu la région: les villages démontés, rayés de la carte de la région, l'économie vivrière de la région démontée, Elle n'a perdu aucun parent, aucun enfant, aucune chèvre, aucun coq, aucune poule, aucun moineau, alors pourquoi s'empêcher à ce que le BOURREAU des autres fils de la région ne resta pas en 2016. Sinon comment allait devenir Maire ni même balayeuse des rues de Boko ? Elle n'avait perdu aucun enfant. Ils étaient tous cachés en Europe. Si elle avait perdu ne fut-ce qu'un chien, elle n'appellerait pas celui qui aurait contribué à leur assassinat. Elle ne louerait pas les louanges de l'assassin de plus de 150.000 fils des nôtres. Elle a pris le bâton de pèlerin pour nous demander de la suivre pour chanter les bienfaits de notre bourreau Sassou Nguesso: notre tyran féroce d'hier, d'aujourd'hui et de demain. Quel sacrilège ?
Est-ce que Sassou Nguesso pourrait me permettre de recevoir les dignes "sages" de sa Cuvette natale sans que une troisième guerre mondiale n'éclate ? Et ceux-là que j'aurai reçus, pourraient-ils encore retrouver leurs , villages ou régions ? Est-ce qu'ils seraient même tentés de venir m'écouter, moi fils du Pool ? A défaut qu'ils les déportent dans les forêts, ceux-là qui auraient blasphémé, ils seraient envoyés dans la nature comme il en a fait pour les fils du Pool, le 18 décembre 1998 qui, pourtant n'avaient eu comme péché, l'appartenance à la région lumière. 
Pourquoi tous cherchent à venir faire leur expérience dans notre Pool, pourquoi quittent-ils leurs régions pour venir chercher à s’acclimater dans notre Pool ? Est-ce parce que nous sommes la vie, la lumière et la vérité ? Nos détracteurs ne disent-ils pas que nous sommes délirants et arrogants. Et si nous le sommes, pourquoi aiment-ils s’apparenter à nous ?
Pourtant la charité bien ordonnée commence par soi-même. Avant d'aller balayer devant la maison du voisin, n'est-il pas évident de vérifier tout d'abord que devant chez soit, tout est propre ? 
Pourtant ceux-là qui veulent venir nous prouver qu'ils sont aussi patriotes, républicains, pourquoi ne commencent-ils pas par dépoussiérer devant eux ? Pourquoi ne vont-ils pas par commencer à convaincre les leurs au lieu de commencer par chez nous ? Chacun doit d'abord commencer par balayer devant sa porte et c'est ensuite,qu'ils peuvent aller voir chez le voisin.Et c'est la moindre des choses.

Imaginons que Paulain Makaya n'ait été PUREMENT ET SIMPLEMENT qu'un envoyé spécial donc en mission commandée comme l'ont été et le sont beaucoup d'entre eux qui, devant nous s'habillent en peau d'agneau et la nuit tombée, se transforment en bourreaux. Je sais de quoi je parle pour avoir été le plus proche Collaborateur du Premier ministre Bernard KOLELAS. Je sais qui est qui et qui a fait quoi autour de Bernard KOLELAS. Ne soyons pas naïfs. Sachons que nous sommes la seule région qui ait plus d'ennemis dans l'ensemble de la République. Pourquoi, parce que nous sommes les plus forts, les plus exemplaires, les plus patriotes, les plus respectueux de l'éthique, de la morale. Nous sommes les plus exigeants, parce qu'on ne cèdent pas à la facilité. Parce que nous avons le sens de l'Etat. Et ça, ça ne passe pas aux yeux de ceux qui aiment la facilité. Beaucoup des nôtres se sont transformés en déterreurs de la région. Ils sont prêts à tout faire pour que Sassou soit toujours là, pour qu'ils continuent à nous piller, tuer, massacrer. Il faut qu'ils sachent que tous les fils du Pool les suivent pas à pas, minute par minute, jour après jour. Qu'ils ne croient pas qu'ils nous échapperaient. Quand ce jour là serait venu, dans deux ans. Ce qu'ils se doutent, qu'ils ne connaîtraient pas ce qu'ont connu d'autres avant eux : comme le Maréchal Pétain, et tous les traîtres de cette taille. Ils vont le vivre comme une dette qu'ils ne sauraient jamais rembourser.
Voler ensemble avec lui est une bonne chose aujourd'hui, mais demain, ils regretteront tous de s'y être associés. 
Nous les connaissons tous. Nous avons leurs noms et les gardons tranquillement dans des lieux sûrs. 
Il ne faut pas que nos détracteurs interprètent mes propos comme un éloignement à la Nation. Non, c'est tout simplement que pour le moment, celui qui devrait porter le flambeau de l'unité nationale ne le fait que quand il s'agit de se faire relire. Et quand ceci est fait, le Pool est rangé dans le tiroir de l'ennemi et à laisser pour compte.
Merci. "Wo wena makutu ka wa".


Tony Gilbert MOUDILOU
Ancien Conseiller diplomatique du 
Premier ministre Bernard KOLELAS, 
membre du MCDDI, le VRAI.
Président de l'AEDRA
(Agir pour des Espaces Démocratiques et républicains en Afrique)
Premier ministre du Gouvernement congolais en exil.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir