Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique TENONS LE CAP ENSEMBLE

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

TENONS LE CAP ENSEMBLE

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Merci de vos témoignages, vos encouragements mais surtout de votre  franchise. Cela montre à quel point nous partageons depuis 17 ans et  à travers  l’association DAC  une grande ambition pour réussir ensemble la reconstruction du Congo. Les difficultés que vous évoquez sont réelles. Nous comprenons vos inquiétudes et nous n’avons pas non plus l'intention de nous cacher les problèmes. Quand la langue de bois a été placée au centre de nos échanges, elle a nui à nos rapports. Nous voulons communiquer plus clairement et rester à l'écoute de toutes vos suggestions. DAC PRESSE  y  contribuera !

 

Seulement nous devons savoir exactement ce que nous voulons et comment l'obtenir. Notre intérêt est-il dans la soumission aveugle envers ces partis politiques dont les leaders, en grande partie, trouvent le temps et la formule idéale pour se discréditer tout en semant le doute dans les consciences de nos citoyens ? Il apparait nettement que nous sommes loin d’avoir une opposition capable de répondre à nos attentes. L’envie de repartir « boukouter » est pour beaucoup la première raison qui motive leur prétendue résistance ou opposition. Le Congo n’est pas à l’ordre du jour dans leur logiciel de pyromane politique.

A tous ces leaders ou hommes politiques qui continuaient, il y a peu de temps,   de dormir, prétextant d’être de l’opposition se sont brusquement réveillés Doit-on continuer à leur servir de tremplin pour concrétiser leurs ambitions égoïstes ? Nous ne nous laisserons plus torpiller de l’intérieur. Faut-il les mettre tous au placard ? Nous pensons que non ! Parce que, parmi eux, il y en a qui peuvent encore apporter quelque chose au Congo.

 

Notre mission n'est pas de faire la chasse à toute cette classe politique des années passées mais de créer des conditions réelles de travail dans lesquelles les propositions seront mises en avant au détriment des titres pompant d’ex ministre. Nous savons que beaucoup d’entre eux n’ont été ministre que de nom, sans réel pouvoir d’agir sur le quotidien des congolais.

Dès à présent battons-nous pour fixer le cap à suivre afin de lancer la nouvelle alliance autour de la Convention pour  la dynamique du rassemblement,  le respect de la Constitution, le dialogue et la paix.

Retrouvons-nous ce 1er Novembre 2014 à LYON.

A nous tous ensemble de les écouter, de les comprendre, de les pardonner  mais pas d'oublier, de les rendre plus efficaces en toute humilité. Nous pensons qu’en agissant ainsi nous aurons une chance de créer une véritable cohésion, une vraie synergie unitaire qui fait tant défaut actuellement, pour pouvoir progresser ensemble vers l'objectif final : la restauration de la démocratie à court terme et le développement du Congo-Brazzaville à long terme.

Ne restez plus en marge du combat pour le retour de la démocratie véritable que livre le peuple congolais depuis 17 ans. Chacun de vous constitue une force  et détient une parcelle de lumière dont a tant besoin la maison Congo pour combattre le mal Sassou et éclairer nos foyers plongés dans les ténèbres.

DAC


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir