24/08/2017

Dernière mise à jour09:20:34 PM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Ça suffit !

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Ça suffit !

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Il est idiot de vouloir changer le Congo mais criminel de ne pas essayer.

 

L’opposition congolaise possède, en son sein, des hommes et des femmes de valeur, mais leur « sectarisme » est trop anesthésiant, et  un peu trop lénifiant en même temps. Il  apparaît, et ce qui est le plus grave, sans idéal, sans aucune perspective. Ça suffit ! Je dis Stop ! A la politique pour les Nuls.

Aujourd’hui il ne s’agit pas  de se gargariser de verbiage, il est plus que temps de passer à l’action, et comme dirait un grand penseur,  il n’est jamais trop tard en politique,  surtout quand on porte des valeurs de progrès, de bien faire. La jeunesse en politique ? C’est  surtout  le temps que l’on a devant soi, et les démocrates Congolais se posent de plus en plus la question de l’urgence et du temps, qui dans tous les cas de figure joue contre eux.

Prétendre plaire à tout la monde et flatter  toutes les singularités est un rite et une facilité qui érode les principes et l’idéal, c’est pour cela que j’ai une profonde admiration et un respect aveugle pour certains membres de l’opposition comme ceux des Congolais qui ne renoncent pas à leurs idées, ceux qui sont dans l'ombre et qui, paient d'autant plus, le prix le plus cher, des hommes  politiques congolais qui sont dans la perspective, pas englués dans la rumeur, et les prolégomènes racoleurs et de circonstances . Encore un me direz vous, oui, et  je suis sûr que nous sommes plusieurs, je ne fais pas de politique, je fais dans l’exigence morale et civique et le droit d’ÊTRE, et je suis de ceux qui croient qu’il suffit, au sein de l’opposition dans notre pays, d’avoir la volonté de FAIRE et s’en est fini dans une large mesure du népotisme et de la dictature.

La cohérence des idées, des stratégies et la pureté des intentions des uns et des autres qui se battent  liés par le seul lien démocratique, c’est l’unique exigence à la réussite  de nos objectifs ; bien sûr  sans perdre  de vue, une chose essentielle qui s’est toujours vérifiée dans l’histoire de notre  pays, ne jamais croire au sauveur suprême, et s’abandonner à qui que ce soit pieds et poings lier, renoncer à son humanité, c’est une sorte de crime contre l’humanité, mais  on peut effectivement légitimer une personnalité  représentative de nos accords et représentative de  nos valeurs fondamentales dans l’absolu, se mettre d’accord  sur lui et le désigner, c’est limiter d’une façon responsable toutes les tentations  aux excès et à l’usurpation, et comme dit la sagesse populaire, on ne sait ce que vaut  vraiment un homme qu’à la fin. Et avec ceux que (nous nommerons) je suis persuadé comme beaucoup d’autres congolais que nous n’aurons pas  de surprises négatives, ces gens là font (feront) sans aucun défaut partie du paysage vrai et paisible Congo, honnête et volontaire.

La crise humaine  profonde dans notre pays s’est traduite par une distance de plus en plus grande à l’égard des politiques et même de défiance à l’égard de la politique en général, c’est une aubaine pour la dictature, et une catastrophe pour les démocrates, c’est bien aussi à ce niveau qu’il faut travailler, s’investir et s’engager , et ne peuvent mobiliser pour ce faire, que des congolais crédibles, comme ceux (qui n’ont pas voulu aller voter en juin 2009 aux présidentielles et en 2014 lors des dernières élections municipales).

Une véritable opposition démocratique congolaise doit être mis en place, avec Congolais représentatifs d’une certaine idée de la politique au Congo pour éviter  l’amateurisme et la gabegie, la récupération  et les pratiques de certains cénacles qui rappellent les odieuses pratiques du régime, qui sont  la cause  principale de la désaffection et du désamour des Congolais pour la politique et l’engagement,  leur prudence, leur attentisme, leur méfiance maladive vient pour beaucoup de là aussi, il est temps pour l’opposition d’y remédier, sinon Sassou Nguesso va modifier la constitution d’ici 2016 et lui ou quelqu’un d’autre de son giron lors des prochaines élections aura vraiment 99% des voix.

Pour l’opposition congolaise,  désormais, la bonne stratégie, c’est de toujours faire l’aller et le retour entre l’action et la réflexion. Le principe de subsidiarité sera en permanence présent dans le subconscient collectif  de nos compatriotes. Dans le cadre des activités oppositionnels, on se doit désormais de se  poser  toujours cette question : que peut-on faire pour mobiliser les congolais, que la dictature  ne peut pas défaire sans s’attirer la foudre mortelle du monde entier et en premier lieu des congolais. Ce modèle de cohérence,  basé sur le dialogue, l’écoute et la solidarité entre les forces démocratiques doit coûte que coûte, sous peine  de disparaître, remplacer les vieilles et néfastes habitudes  de décisions verticales qui tuent actuellement les singularités qui luttent contre la dictature.

WILLY MALANDA


Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir