21/10/2017

Dernière mise à jour06:52:55 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Thierry MOUNGALA et l’amateurisme du chemin d’avenir

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Thierry MOUNGALA et l’amateurisme du chemin d’avenir

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Une fois de plus monsieur Sassou et son gouvernement d’amateurs montrent à la face du monde son niveau d’incompétence et son manque de considération pour les organisations internationales surtout celles qui ne sont pas prêtes à chanter les louanges du prince d’Oyo.

 

Nous savons depuis longtemps que « ébonga ébonga té, toujours meilleur » est la devise des tenants du pouvoir mais cette fois-ci, la honte s’abat sur le pays à travers le Ministère des Postes et Télécommunications, Thierry MOUNGALA.
Pour rappel, c’est suite à la décision du Conseil des Ministres du 16 juillet dernier que le Congo devrait abriter ce sommet.
" Prenant la parole à son tour, Monsieur Thierry MOUNGALA, Ministre des postes et télécommunications, a présenté au Conseil des Ministres un exposé sur l’invitation faite au Congo, d’abriter la deuxième réunion préparatoire à la conférence mondiale des radiocommunications (CMR-15) qui aura lieu en 2015, pour les pays de l’Afrique centrale.

Que s’est-il passé ?

Une Réunion sous régionale des pays de l’Afrique Centrale pour la préparation à la Conférence Mondiale des Radiocommunications de 2015 n’a pu se tenir par faute d’argent. A force de passer son temps à corrompre les fameux sages, les opposants cupides de l’Upads et d’autres partis accompagnateurs mais aussi à financer les candidats indépendants lors des élections locales, le gouvernement se trouve aujourd’hui en manque de liquidités pour financer certaines activités prévues de longues date.

La priorité est aujourd’hui la conservation du pouvoir qui a essuyé les critiques et les sanctions des organismes internationaux.

Extrait du Compte rendu :

LE CONSEIL DES MINISTRES A APPROUVE L’ORGANISATION COURANT OCTOBRE 2014, DE LA DEUXIÈME RÉUNION PRÉPARATOIRE A LA CONFÉRENCE MONDIALE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS DE 2015, POUR LES PAYS D'AFRIQUE CENTRALE. "

Une commission préparatoire a été mise en place à cet effet et les dates du 13, 14 et 15 octobre ont été retenues. Les invitations ont été envoyées tant au niveau international que national. Sur le site internet de l’UIT, la réunion a été confirmée.

Comble de malheur, la réunion a été annulée 24h avant sa tenue pendant que certains invités étrangers étaient déjà en plein vol. D’autres, prêts à être embarqués.

Tous, arrivés à Brazzaville ne savaient plus à quel saint se vouer. A l’aéroport Maya Maya, certains erraient çà et là. Chacun était contraint de regagner son pays sans être reçus par une quelconque autorité concernée et sans informations précises.

QUELLE HONTE ! QUELLES SONT LES SANCTIONS QUE L’ON PEUT S’Y ATTENDRE ?

Par Meraf Maraka


Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir