27/06/2017

Dernière mise à jour07:34:48 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique TABLE RONDE : Convention pour la dynamique du rassemblement, le respect de la Constitution le dialogue et la paix, le 1er Novembre 2014 à LYON.

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

TABLE RONDE : Convention pour la dynamique du rassemblement, le respect de la Constitution le dialogue et la paix, le 1er Novembre 2014 à LYON.

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Considérant que la situation chaotique du Congo exige une réflexion approfondie,  nous avons fait le choix de rassembler les groupements associatifs variés.

Au sein de cette diversité, nous portons certaines priorités l’écoute et l’humilité pour renouer durablement les liens avec les citoyens, ceux qui sont pour le départ sans condition du président D. S. NGUESSO. Ceci en appelant à nous retrouver autour de la table ronde baptisée :

Convention pour  la dynamique du rassemblement,  le respect de la Constitution le dialogue et la paix

Nous avons fait le choix de la diversité congolaise en invitant toutes les franges de l'opposition et tous les autres compatriotes qui exigent la libération du Congo sans exclusive. Cette diversité qui fait notre richesse, nous la retrouvons parmi les habitants de nos quartiers, dans toutes les sensibilités. Investis dans ce combat pour la restauration de la démocratie et dans le rassemblement de l’opposition.

Considérant qu’aucune frange de l’opposition ne pourra gagner seule contre le pouvoir immonde de Brazzaville, nous faisons le choix de l’unité tout en s’opposant résolument à un gouvernement d’union nationale avec Monsieur Sassou comme, Président.

Répondre à la crise démocratique

L'abstention aux élections et le tripatouillage du dernier recensement électoral sont des signaux graves de l’éloignement progressif entre le citoyen et le politique. Notre démocratie est atteinte dans ce qu’elle a de plus cher le respect des institutions.

« La Constitution est le texte qui fonde l’organisation de l’État et qui garantit le respect des droits fondamentaux des personnes. Pour ces deux raisons, il est nécessaire de la protéger des modifications de circonstance et de la violation des principes qu’elle définit. »

Le NON à la modification constitutionnelle au referendum, ni encore moins à la participation à une quelconque élection n’est pas négociable.

S’engager résolument dans la transition démocratique

Considérant que «  le Congo notre pays n'est pas en crise. Seulement la paix et le dialogue ne sont valables qu'avec le départ sans condition de Sassou Nguesso avec son système ». MBIKI de Nanitelamio.  Pour incarner une alternative forte et crédible, il faut commencer par s’asseoir et dialoguer. De ce dialogue naîtra,  sans équivoque,  un projet qui démontrera  que l’on peut adopter ensemble d’autres solutions que celles qui sont mises en œuvre par le gouvernement actuel.

C’est en échangeant en toute transparente que les ambiguïtés, les postures douteuses seront dépassées. Cette table ronde est l’occasion de se parler et surtout de s’écouter en toute humilité pour donner une nouvelle chance au Congo.

DAC


Commentaires  

 
0 #2 isidore aya 29-10-2014 16:40
Malheureusement , une tribune salie ou souillée par la présence et le discours en fin de meeting d'un certain Jean-Sylvestre Itoua...ou dzoniste !

Quoique Isidore croit toujours à l'esprit critique et de liberté de conscience de ses chers frères de combat que j'ai nommé: Jean claude Berry, le lion de makanda et Bruno Mouélé et tous les autres combattants pour l'alternance politique, la vraie au Congo.

Personne ne connait qui sera le successeur du dictateur sassou. Mais une chose sûre, il sera issue des forces libres et de résistances non souillées par des forces obscures, centrifuges et collaboratrices au tyran actuel... Ça pue ce message de Lyon !
Citer
 
 
0 #1 isidore aya 29-10-2014 16:37
Malheureusement , une tribune salie ou souillée par la présence et le discours en fin de meeting par un certain Jean-Sylvestre Itoua...

Quoique Isidore croit toujours à l'esprit critique et de liberté de conscience de mes chers frères de combat que j'ai nommé: Jean claude Berry, le lion de makanda et Bruno Mouélé et tous les autres combattants pour l'alternance politique, la vraie au Congo.

Ne personne ne connait qui sera le successeur du dictateur sassou. Mais une chose sûre issue des forces libres et de résistances non souillées par les forces obscures et collaboratrices au tyran... Ça pue ce message de Lyon !
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir