22/08/2017

Dernière mise à jour10:34:34 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique MISE EN GARDE SOLENNELLE A CEUX QUI VEULENT PARTICIPER A LA MANIPULATION DE SASSOU ET SON PCT.

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

MISE EN GARDE SOLENNELLE A CEUX QUI VEULENT PARTICIPER A LA MANIPULATION DE SASSOU ET SON PCT.

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

"Un homme averti en vaut deux". Quelqu'un qui a été mordu  par un serpent dès qu'il voit ne fut-ce  qu'un ver de terre  s'approcher de lui,  va prendre la poudre d'escampette. Mais comment messieurs, mesdames n'avions-nous pas compris qu'un menteur restera toujours un menteur? Tout est dans ses gènes. Vous aurez beau crier, vociféré, chialé, c'est lui qui aura le dernier mot.

Il vous prendra à votre gorge et vous étranglera et ça c'est Sassou dans tout son machiavélisme splendide et spectaculaire : indétrônable et inégalable.

 

L'homme est aux cordes, aux abois et est  prêt à faire les feux de tous les bois ; même la plante de manioc. Mais qu'est-ce qui fait que, même les choses les plus élémentaires, restent insaisissables, incompréhensibles des congolais ? Est-ce parce qu'on nous a  trop fait boire les idioties du PCT jusqu'à la lie que nous ne sommes plus nous-mêmes, que plus rien ne nous imprègne ou parce qu'on nous a tellement manipulés que nous avions arrêté de réfléchir ?


UN CERTAIN DIALOGUE !

J'ai appris auprès de quelques esprits bien éveillés qu'un certain nombre de politiciens véreux,  certainement attirés par l'odeur alléché des immenses sommes que l'homme est prêt à mettre en jeu pour amadouer tout hésitant de bonne foi. Et voilà, qu'on parle de  DIALOGUE avec SASSOU NGUESSO ! Je demande pourquoi  faire ?

Nous n'allons pas recommencer ce que nous avions raté en  1991, nous avions accordé le bénéfice du doute à l'homme et à son PCT, pire nous avions même lavé les mains avec lui. Mais c'est comme si  nous l'avions provoqué. Il nous a même lancés : regardant tout ce qu'on reprocha à tous les anciens Présidents jusqu'à lui-même de 1960 à 1991 Il a dit : "J'ASSUME". C'est à dire qu'il prenait tout sur lui, c'est à dire tout le poids de la forfaiture, de l'imposture de tous les anciens jusqu'à lui-même. Tout d'un coup nous étions devenus naïfs, croyant que l'homme s'était formidablement métamorphosé, amendé. Nous avions eu tort, grandement tort. On avait cru voir et arriver un SASSOU NOUVEAU. Mais hélas, peine perdue : ce ne fut qu'une véritable utopie, une illusion hoquetante  aux goûts amers.

Peine perdue ai-je dit, eh oui le nouveau Sassou que nous avions cru voir n'était plus qu'un arnaqueur, un escroc, un véritable cauchemar et un homme aux ambitions plus funestes et sataniques. Il est ; celui-ci  1 Milliard de fois plus nocif que celui que nous connaissions déjà et qui n'avait assassiné que deux Présidents de la République plus l'unique Cardinal que le Vatican avait pu nommer pour notre pays jusque-là très croyant. Oui le nouveau a tout brisé sur son passage en cherchant à reprendre des mains des républicains le pays que son père pourtant n'ayant jamais existé et  jamais connu, lui aurait légué testamentairement provoquant ainsi  UN GENOCIDE EN BONNE ET DUE FORME. IL A ORGANISE AU BEACH DE BARZZAVILLE UNE VERITABLE RAFLE  COMME  NE SAVAIT LE FAIRE QUE LA GUESTAPO. 352 JEUNES ONT ETE SOUSTRAITS DE LEURS PARENTS ET ASSASSINES sans autre forme de procès.


Qu'entendons-nous par Dialogue et qu'est-ce que ça va nous rapporter de  nouveau que l'homme et son pouvoir ne nous ont pas encore fait voir de toutes les couleurs ? Sous l'égide du même  homme et son PCT, rappelons-nous du DIALOGUE NATIONAL SANS EXCLUSIF qu'ils nous ont initié en 2001 lors que cet homme, se doutant des origines de son pouvoir, c'est à dire le coup d'Etat et de ses répercussions mondiales générées, voulut asseoir son pouvoir, aux abois après tous les crimes commis dans le Sud de la République. Il convoqua sous son emprise, un DIALOGUE NATIONAL SANS EXCLUSIF et qui finalement ne s'était avéré qu'un MONOLOGUE EXCLUSIF. Lorsqu'il a fini d'asseoir son pouvoir et obtenu ce qu'il voulait et cherchait par cette escroquerie politique, il nous a jetés comme du vieux papier des toilettes sans même regarder où il le jetait ; c'est à dire le puisard. Il s'installa confortablement et avec lui, tout son pouvoir des voleurs dont NDZON au Ministère des Finances et c'est à l'issue de ce DIALOGUE SANS EXCLUSIF que nous avions appelé MONOLOGUE EXCLUSIF qu'il pond sa fameuse CONSTITUTION de 2002 que nous déplorons aujourd'hui et taillée à ses justes mesures( du vrai 60). Voudrions-nous encore une fois tomber dans son piège, dans son machiavélisme la seule science qu'il sait manipuler avec aisance et élégance ?

Regardez avant lui, c'est le LION qui avait joué à ce genre de jeu dangereux. Un texte que j'avais lu quand j'étais au CM1. Le lion s'était fait malade et avait appelé tous les animaux pour leur demander la cause de sa maladie et les moyens de la guérir. Mais en fait il n'était jamais malade mais avait simplement faim. Il cherchait comment s'attraper une bonne viande fraîche pour assouvir sa faim puisque de lui-même,  il n'avait plus de force pour aller chasser. Et dans tout ça, seul le lièvre avait compris le jeu malsain et machiavélique du lion. Il refusa de se rendre à la convocation car il comprit que ce ne fut qu'un traquenard, un piège à rats, un guet-apens : un véritable coup fourré.


Et quand tout le monde s'y est rendu, il trouva finalement  la solution de sa maladie : se faire la part belle d'un bon gibier et la maladie était partie comme elle était venue ; c'est à dire par une bonne dose d'escroquerie politique.  Ah, "à malin, malin et demi". Et du coup, il était guéri. Voulons-nous être les prochaines victimes de l'escroquerie ambiante sassouiste toute plaquée de mensonge et de fourberie ?

Dialoguer avec Sassou alors qu'il a le dos au mur, c'est lui redonner le souffle, la force de rebondir. Et c'est la pire des choses que nous  aurions offertes à un mourant ; à un pouvoir finissant et aux abois ; le plus beau des cadeaux qu'on n'aurait pas dû donner à un fossoyeur. Nous retomberons sur le même schéma, les mêmes travers que lors du DIALOGUE NATIONAL SANS EXCLUSIF. Quand il a manipulé tout le monde. C'est la même chose que nous pourrions vivre hélas et malheureusement si on se laisse aller en fermant nos oreilles, nos yeux, notre intelligence, notre sagesse et nos valeurs intrinsèques comme au sortir de la CONFERENCE NATIONALE SOUVERAINE alors qu'il fallait arrêter tous ceux qui avaient mis notre pays à genoux, alors qu'il fallait déposséder tous ceux qui avaient asséché notre patrimoine. Rappelons-nous des dates historiques des 13-14 et 15 Août 1963 quand pour peu, nous avions crié YOULOU a tout volé, nous rebâtirons de nouveau. Et pourtant, nous savons aujourd'hui, qu'ils n'avaient rien volé comparativement au comportement du pouvoir du PCT.

Un Dialogue avec Sassou aujourd'hui est un grand sacrilège, une injure faite à ceux qui souffrent dans notre pays/ plus particulièrement  à nos enfants à qui ils ont privé tout avenir serein, nos enfants à qui ils ont brisé tout rêve. Sassou a cassé l'avenir de nos enfants en les privant de faire une bonne éducation scolaire. Oui nos enfant ne vont  plus à l'Ecole. Et  ceux qui souffrent et meurent de , tous les jours dans toute l'étendue de la République : les hôpitaux n'ont que de nom, l'intérieur est vide. Tout l'argent est volé par ce pouvoir satanique : tous les Milliards consentis pour acheter les médicaments. Les congolais  ne peuvent plus ou pas se soigner dans un Congo où tout a été confisqué par un clan par un Gouvernement aux hommes et femmes sans âme.

Les congolais avertis que nous sommes,  si nous tentons un quelconque sauvetage de ce pouvoir en lui lançant une bouée de secours, c'est que nous avons perdu notre âme. Que nous ne sommes plus nous-mêmes. Que nous n'avons rien compris. Que nous voulons voir notre pays s'assombrir comme il l'est aujourd'hui. Que finalement, nous n'aimons pas notre pays. Que nous nous plaisons à souffrir par le manque de tout : eau, électricité, Ecole publique fermée, famine, hôpitaux vides etc... Alors qu'il faut le laisser se noyer comme ça, il aura compris qu'on ne joue pas avec la vie de tout un peuple. Qu'on ne joue pas avec l'avenir d'une jeunesse qu'il a laissé sciemment à la dérive, en perdition.

Que ceux qui ont des oreilles entendent ! ! !


A Paris le 26 novembre 2014.

Le Premier ministre

Maître Tony Gilbert MOUDILOU.