Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique L'Afrique : le choc entre la pratique dynastique du pouvoir et les exigences d'une jeunesse decompléxée

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

L'Afrique : le choc entre la pratique dynastique du pouvoir et les exigences d'une jeunesse decompléxée

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Le choc entre la pratique dynastique du pouvoir et les exigences d'une jeunesse moulée dans les notions de République et de démocratie.

 

Il y a quelques mois le président du Faso se faisait destituer par le «peuple» majoritairement composé de jeunes et cela après un règne de 28 ans.

Hier les jeunes gabonais étaient dans la rue pour rappeler à Ali Bongo que 50 ans de pouvoir c'est trop long ! C'est le contraste entre l'existence des pratiques dynastiques du pouvoir et celle des exigences portées par les notions telles que république et démocratie.

La plupart de nos États sont constitutionnellement des républiques démocratiques. Si ce n'est qu'une réalité de façade. On ne peut pas du moins occulter les effets de ces deux notions dans la façon d'agir et de pensée de la nouvelle génération. Elle aspire à plus de transparence. Elle est au fait de l'actualité politique. Elle doute de vieilles méthodes et veut s'essayer à de nouvelles. Manipulations politiques ou pas. A l'aune des réseaux sociaux qui offrent la possibilité de situer avec précision ceux avec qui on partage les mêmes idéaux puis mobiliser efficacement et des métamorphoses qui secouent notre monde. Un nouveau "citoyen" africain semble naître: Celui qui refuse de déléguer aux politiques toute prise de décisions.

Dans son œuvre [de la démocratie en Amérique] A. de Tocqueville rappelle «que dans les démocraties chaque génération nouvelle est un nouveau peuple». En Afrique si les générations 80 sont nées sous des dictatures elles grandissent avec la notion de république puis de démocratie car la plupart des États en Afrique basculent sous des régimes «démocratiques» à partir des années 90. Quant aux générations 90 celles-ci naissent à la fois dans des républiques et démocraties et y grandissent. Ensemble ces générations mûrissent l'envie des valeurs telles que la méritocratie, l’alternance politique, l'exigence du bilan après un travail... Bref, l'envie de transparence dans l'action politique.

Ce besoin de transparence augure de grandes agitations politiques futures sur le continent. Car entre des pouvoirs claniques habitués à la gestion occulte de la chose publique et une jeunesse de plus en plus affûtée politiquement en quête d'espace professionnel et politique le choc risque d'être douloureux...

 

Gracias D. Umuntu Ngumuntu


Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir