Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Un nouveau complot diabolique du pouvoir contre OKOMBI et KOLELAS

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Un nouveau complot diabolique du pouvoir contre OKOMBI et KOLELAS

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Nous avons été informés que quatre (4) citoyens Marocains ont été interpellés à l’aéroport Maya-Maya de Brazzaville, ce lundi 5 Janvier 2015 à 4h00, à la descente du vol régulier de la Royal Air Maroc.

Ces citoyens Marocains ont été arrêtés en possession d’armes sophistiquées dissimulées dans leurs bagages, et ont été interrogés par le patron de la DGST le Colonel OBARA, avant d’être pris en charge par le Colonel OBOA qui les a emprisonnés dans les geôles de la Présidence de la République. Il s’agirait de mercenaires Marocains.

Des sources sécuritaires anonymes nous ont révélé que cette affaire du 5 Janvier 2015 est en réalité l’exécution d’un plan préparé par le Spécial Jean Dominique OKEMBA, afin de neutraliser les deux leaders politiques les plus encombrant pour l’aile dure du PCT, à savoir le Ministre Guy Parfait KOLELAS et le Député de Lékana André OKOMBI SALISSA. 

Craignant leur grande capacité de mobilisation politique, ce plan Okembatiste vise à les neutraliser dès le début de l’année 2015, en les accusant faussement de gérer des mercenaires Marocains, Tchadiens, Angolais et Français. C’est ainsi que lors de son dernier voyage à Rabat au Maroc, JDO a préparé une équipe de faux mercenaires qui devaient se faire arrêter à Brazzaville avec des armes lourdes, et qui devraient lors des interrogatoires à la DGST, accuser OKOMBI et KOLELAS comme leurs commanditaires. 

Ces sources anonymes nous ont averties qu’un plan médiatique de préparation psychologique de l’opinion a été lancé via le Journal « Le Troubadour » dans son numéro 63 du Lundi 5 Janvier 2015, dans lequel le Journal Le Troubadour accuse André OKOMBI SALISSA de préparer un coup d’Etat contre le Président de la République en 2015. Nos sources attirent notre attention sur la coïncidence curieuse entre la date de parution du numéro de ce Journal et la date de l’arrestation de ces mercenaires à Maya-Maya, surtout qu’il est de notoriété publique que ce Journal qui a son siège social au 10 Rue Dispensaire Poto-Poto (l’immeuble privé du Général NDENGUET), appartient à JDO et à NDENGUET. De même qu’il est curieux que l’on nous sorte cette affaire sale, après la prise de position publique sur RFI de Guy Parfait KOLELAS contre le changement constitutionnel. 

Selon nos sources, les comploteurs du Pouvoir de Brazzaville ont recruté moyennant 750 Millions de FCFA certains jeunes de la Diaspora de France, afin de véhiculer sur les réseaux sociaux de fausses informations devant préparer leurs forfaitures, les internautes doivent se méfier de ceux qui diffusent aléatoirement des accusations gratuites graves contre les Démocrates Congolais, ces jeunes travaillent pour JDO et la DGST. Toute cette mascarade diabolique est digne des vieilles méthodes de STALINE et du CMP de 1977, caractérisées par la « liquidation » des adversaires politiques sérieux. 

Nous attirons l’attention de l’opinion nationale et internationale que ces plans machiavéliques ne datent pas d’aujourd’hui, car lors de l’affaire du 4 Mars et de l’affaire NTSOUROU, certains « fous » du régime ont voulu à tord incriminé OKOMBI SALISSA dans ces affaires. Dieu merci que notre Justice ne c’était pas laissé manipulée à son sujet. On se souvient aussi que ces mêmes « fous » ont diffusé comme « fausse » information que KOLELAS avait reçu 6 Milliards FCFA de corruption et qu’OKOMBI avait contacté un Général Angolais, nous en sommes où avec ces « déchets » d’information ? 

Si l’aile dure du PCT veut détruire notre Constitution, qu’ils le fassent avec la force des arguments, mais pas avec l’argument de la force et des intrigues.

Vu qu’ils ont été copieusement battus par les Démocrates Congolais dans la bataille des idées et de l’éthique politique, le seul argument qui leur reste c’est la force et les intrigues ; mais c’est peine perdu car le Peuple Congolais est maintenant mature depuis les nombreuses intrigues sanglantes de Mars 1977 à Mars 2012. 

Le mieux que ces gens - là doivent faire c’est de se taire, de laisser nos Institutions tranquilles et de quitter le Pouvoir conformément à la LOI et à l’éthique politique.

 

 

Lu sur ZENGA-MAMBU


Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir