Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique DÉCLARATION DE DAABANYL CONTRE LE TERRORISME CONSTITUTIONNEL EN RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

DÉCLARATION DE DAABANYL CONTRE LE TERRORISME CONSTITUTIONNEL EN RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Depuis le lundi 19 janvier 2015, DAABANYL suit de très près la situation préoccupante qui prévaut en République Démocratique du Congo.

Le pouvoir de la RDC, dans son projet funeste de vouloir tricher par tous les moyens en vue de se maintenir au pouvoir, vient de prendre une option, on ne peut plus périlleuse, de faire adopter par les deux chambres parlementaires, un projet de loi sur un éventuel calendrier du recensement de la population en vue de repousser l'élection présidentielle au-delà de 2016. Nous faisons remarquer que faire dépendre l'organisation de l'élection présidentielle au calendrier du recensement de la population n'est pas une bonne chose.

Face à ce comportement d'insolence du pouvoir à l'endroit du peuple frère du Congo-Démocratique,

DAABANYL soutient le peuple congolais frère en lutte contre la nuisance et le terrorisme constitutionnel perpétré par le pouvoir de Kinshasa pour assouvir son dessein machiavélique et anti-démocratique de conserver le pouvoir à vie.

Nous condamnons la volonté du pouvoir de Joseph KABILA de vouloir se maintenir  au pouvoir par des moyens détournés, qui dénotent la violation flagrante de la constitution.

 

Fait à Paris, le 20 janvier 2015

La Présidente de DAABANYL

Gertrude Bienvenue MALALOU-KOUMBA


Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir