Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Entre changement d'hommes et machine en arrière : le continent patine …

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Entre changement d'hommes et machine en arrière : le continent patine …

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

C'est au nom du changement que la jeunesse de  Tunisie, du Burkina Faso et celle de l’Égypte ont bravé les pouvoirs "éternels". C'est en son nom que ces jeunes ont fait plié des régimes craints par les uns et vénérés par d'autres.

Mais chose curieuse ce changement ne semble qu'être une réalité de façade. Les mêmes qui étaient aux commandes hier, reprennent le flambeau aujourd'hui. C'est ainsi que la présidence tunisienne nous a servi du Béji Caïd, du déjà vu[entre ministre délégué auprès du premier ministre et ministre des affaires étrangères dans les années 80. Puis président de l'assemblée nationale en 89]. C'est aussi ainsi que l’Égypte nous a servi du déjà vu le Général Al sisi [ancien chef des services de renseignement...] un pouvoir des militaires qui repart entre les mains des militaires. Quant au Burkina le couple Kafando et Zida n'est ni nouveau ni jeune dans le giron politique.

Avec 40% des moins de 15 ans de la population totale, contre 27% dans l'ensemble de la population mondiale, ce n'est pas moi qui l'invente. Mais le très sérieux article population et société. La population africaine est considérée comme l'une des plus jeune du monde. Mais qu'est qui explique cette appétence africaine à vouloir cantonner sa jeunesse loin des sphères de la prise des décisions. Alors que celle-ci est quasi majoritaire sur le continent. Le continent serait-il prisonnier de sa tradition, celle qui élèverait les cheveux blancs au rang de sages personnes susceptibles de prendre de bonnes décisions pour la collectivité et au nom de la collectivité et cela au détriment d'une jeunesse trop fougueuse immature et ivre de gloire.

Pourtant la réalité remet en cause cet imaginaire. Longtemps ceux qui gouvernent le continent aujourd'hui ont été jeunes. Ont vieilli avec le pouvoir. Mais les choses sont pourtant allées de pire en pire. Le temps est venu pour notre jeunesse de sortir de la léthargie dans laquelle la tradition nous a tenu prisonniers. Elle doit aller au choc idéologique. Revendiquer sa part dans la prise de décisions. Sortir de l'ornière d'une pseudo sagesse que les cheveux blancs posséderaient. Ces mortels comme nous, ont failli à leurs missions. Nous en payons le prix: Guerres civiles, chômages, voyages sans retour dans les océans arides du monde, humiliations...

En parallèle l’Europe un continent vieux nous a servi des exemples, à l'instar de l'italien Renzi à 39 ans président du conseil italien. Un garçon énergique avec une volonté de changer les choses. Un garçon dont la façon de faire n'a cessé d'électriser certains grands leaders européens. Il n'a pas fallu de beaucoup de temps pour que l'Estonnien Taavi Roivas porté au rang de premier ministre alors qu'il n'avait que 34 ans. Ce parallèle nous prouve qu'il nous suffit pas d'être grabataire pour mieux faire. Ce parallèle nous appelle à comprendre que l'adaptation de la réalité s'impose à nos modes de gouvernance. Le monde est vieux. Mais il se rajeunit : les NTIC sont aujourd'hui des technologies qui font le monde. Et la jeunesse en a la grande connaissance et pas nos grabataires. Le monde est vieux. Mais se renouvelle: la gouvernance des partis politiques est en train d'atteindre ses limites. Des nouveaux mondes de gouvernance s'imposent. Et à cela, la jeunesse est plus outillée que nos grabataires …

Enfin tous ces paradoxes interpellent. Ils interpellent et nous interrogent dans le but de savoir pourquoi le continent vieillissant comme l'Europe est dirigé par des jeunes et celui où la jeunesse représente une grande majorité de la population se fait diriger par des grabataires qui, pour certains sont dans des fauteuils roulant ne sachant même plus parlés. Ils interrogent dans les actions à entreprendre par notre jeunesse afin qu'elle soit plus représentative dans la prise de décisions. Car il est d'un grand contraste d'être jeunes et de subir la vieillesse dans la jeunesse ....

Amis mien, j'ai dit!

Gracias D. Umuntu Ngumuntu


Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir