Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique JDO et Bouya déchirent le scénario dynastique de Sassou

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

JDO et Bouya déchirent le scénario dynastique de Sassou

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Bien que totalement acquis au projet de Denis Sassou Nguesso visant à modifier la Constitution du Congo-B pour briguer un nouveau mandat en 2016, l’entourage immédiat du chef de l’Etat prépare déjà le coup d’après. Enquête.

L’héritier dans les starting-blocks - Ambitieux, Denis Christel Sassou Nguesso, dit "Kiki", a entrepris depuis plusieurs semaines d’imposer un nouveau courant au sein du PCT. La mise en place de cette mouvance dénommée Mwana Ndeya («Fils de l’espoir» en mbochi), alors que le règlement du parti majoritaire est supposé interdire ce type d’initiative, doit permettre au fils cadet du président de compter ses soutiens.

Homme de confiance du chef de l’Etat et secrétaire permanent de l’organisation du PCT, Michel Ngakala a été chargé d’animer ce projet. A plus de 70 ans, cet ex-colonel mbochi des Forces armées congolaises (FAC) devrait s’employer à organiser les réseaux du fiston au sein de l’appareil politico-administratif du pays. Objectif : préparer la succession de son père au cas où ce dernier renoncerait in fine à se présenter dans un an et, accessoirement, positionner d’ores et déjà l’héritier pour les scrutins futurs. Soutenu par les chefs traditionnels d’Oyo (Nkanis), fief natal des Nguesso où il a été élu député en 2012, « kiki » vient d’approcher de nombreux députés de la majorité, tels Aimé Hydevert Mouagni, responsable du club Perspectives et réalités, Sylvestre Ossiala, second vice président de l’Assemblée nationale, pour qu’ils le soutiennent. En outre, Michel Ngakala a placé le bureau parisien du PCT sous le contrôle de deux proches de Denis Christel : Patrick Gabriel Dion et Claude Menda.

Tensions Familiales.

Si sa fonction de DGA de la SNPC lui permet d’étoffer son carnet d’adresses dans les milieux d’affaires, Sassou jr possède en revanche peu de connexions dans l’appareil militaire, contrairement à ses frères ennemis Jean Dominique Okemba, dit « JDO » (LC N°698), et Jean-Jacques Bouya. Ces derniers, s’opposent frontalement au scénario dynastique esquissé par le clan présidentiel.

Patron des services secrets, lié au DG de la police, Jean-François Ndenguet, et à celui de la DGST, Philippe Obara, JDO peut compter sur les sécurocrates du régime, qui n’ont qu’une confiance relative dans la capacité de Denis Christel à « tenir » le pays. Doté du statut non officiel de premier ministre de par ses prérogatives, Jean-Jacques Bouya compte le DG de la sécurité présidentielle, Serge Oboa, parmi ses amis, ainsi que le ministre de l’économie Gilbert Ondongo. Chargé des grands travaux, Bouya est de toutes les missions politiques et économiques engagées par le président congolais. D’où une certaine propension à se considérer comme son dauphin désigné.

Les opposants projettent.

Dans cette stratégie de positionnement, les figures de l’opposition prennent également une option sur l’avenir osant, dès à présent, afficher leur hostilité envers le pouvoir de Brazzaville. Bien implanté dans le pool (sud), Guy Parfait Kolelas a rompu début janvier son alliance avec le PCT. Le patron du MCDDI devrait être rapidement rejoint par d’autres désabusés de l’ère Sassou Nguesso comme Pascal Tsaty Mabiala de l’UPADS, l’ancien ministre de la défense Charles Zacharie Bowao ou encore l’avocat Jean-Martin Mbemba dont la formation l’UP vient elle aussi de retirer de la mouvance présidentielle. Après avoir exigé en vain des primaires au sein du PCT, l’ex-ministre André Okombi Salissa devrait suivre la même voie, début mars.

Quant au patron de l’UPRN, Mathias Dzon, en rupture de ban depuis 2008, il mise sur les déçus du PCT pour conforter son statut d’opposant historique à l’approche du scrutin de 2016… et en vue des suivants.

Source La Lettre du Continent. N° 699 du 04/02/2015


 

Commentaires  

 
0 #3 Lou 17-11-2016 08:10
Great goods from you, man. I've understand your stuff previous
to and you are just too excellent. I actually like what you've acquired here, really like what you are stating and the way in which you say it.
You make it enjoyable and you still take care of to keep it sensible.
I can not wait to read far more from you. This is actually a wonderful website.
Citer
 
 
0 #2 Angeline 12-11-2016 16:55
I take pleasure in, cause I discovered exactly what
I was taking a look for. You've ended my 4 day lengthy hunt!

God Bless you man. Have a great day. Bye
Citer
 
 
0 #1 keffieh 23-06-2016 18:56
Vraiment bien imagé, je suis pas mal de site web
de ce secteur d'activité mais votre site est super.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir