22/08/2017

Dernière mise à jour10:34:34 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Le nouveau bureau du « COMITE D’ACTIONS »

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Le nouveau bureau du « COMITE D’ACTIONS »

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Suite à l’assemblée générale tenue ce 22 /02/2015 A EPINAY-SUR-SEINE et convoquée par la Commission ad hoc, un nouveau bureau a été  voté selon le règlement en vigueur.  Celui-ci se compose de la manière suivante :

Raphaël GOMA a été maintenu au poste de  Coordonnateur d'honneur  suivi de :

1 – Coordonnatrice : Gertrude Bienvenue  MALALOU-KOUMBA

2 – Secrétaire Permanent : Jean Pierre MOULANGOU

 

 

3 – Secrétaire aux activités politiques : Christian NGOUELET

 

4 – Secrétaire à la Communication et à l'Information : Jean Claude BERI

 


5 – Secrétaire à l'Organisation, chargé de la logistique et des Finances : Auguste MAVIMBOU.

« Une nouvelle équipe dynamique et d’actions », c’est avec ses mots que Mme Gertrude Bienvenue  MALALOU-KOUMBA,  la nouvelle coordonnatrice, veut "redynamiser le COMITE D’ACTIONS en cohérence avec les orientations qui seront définies par le nouveau bureau."

D’orès et déjà dans les prochains jours, le nouveau bureau se penchera sur la question de trouver une nouvelle appellation du COMITÉ D’ACTIONS.


 

En effet,  devant l’évolution de la situation,  la Convocation des Etats Généraux n’est plus appropriée. Mais le débat reste ouvert

Le nouveau Bureau veut ouvrir une nouvelle étape  qui singularisera l'établissement des actions de combat pour la restauration de la démocratie au Congo-Brazzaville.

 

 

 

Fait à Paris, le 24 février 2015

Secrétaire à la Communication et à l'Information : Jean Claude BERI


 

 

Commentaires  

 
0 #1 Edith Samba 27-02-2015 01:23
Nous savons que les élections sont souvent source de tension. C’est pourquoi il faut prévoir, prévenir pour ne pas perturber notre quiétude. N’ayons pas peur de discuter et ne discutons ni dans la peur ni par peur. Il est encore temps de comprendre les vertus du dialogue devenu aujourd’hui un impératif pour nous.
Il nous faut nous asseoir pour discuter de la gouvernance électorale, en vue d'évaluer la mise en œuvre des conclusions de Dolisie : le fichier électoral, la carte biométrique, le bulletin unique, le découpage électoral, l’indépendance et l’autonomie financière de la Commission nationale d’organisation des élections.
Le peuple congolais a besoin du travail, de l’eau, de l’électricité, des infrastructures de développement, de l’éducation, des soins de santé de qualité, de la paix et surtout d’un dirigeant politique en 2016 pour les leur garantir.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir